Les rythmes scolaires engendrent "une immense récréation de 15h45 à 18h" pour l'UMP

Publié le 17/10/2014 - 11:22
Mis à jour le 16/04/2019 - 15:30

Suite aux inquiétudes formulées par le maire de Besançon quant au financement des nouveaux rythmes scolaires, Ludovic Fagaut (UMP) réagit et se demande où celui-ci sera trouvé.

photo_macommune_1315148059_0.jpg
©archives carvy

Inquiétude généralisée sur les bancs de l’école

PUBLICITÉ

Les réalités des faits s’impose pour l’élu UMP. « Sans posséder l’ensemble des données du dossier, nous avions déjà estimé le coût de la réforme à hauteur de 2 millions d’euros pour notre ville […] Sans connaître l’ensemble des dispositions prévues pour la rentrée, nous avions anticipé les difficultés à devoir proposer des activités à près de 8 700 élèves potentiellement inscrits au péri-éducatif. Sans avoir la possibilité de réaliser une enquête auprès des parents intéressés, nous avions pensé que les inscriptions seraient nombreuses du fait d’une incapacité pour
certains parents […] de venir chercher leurs enfants à 15h45. »

Le résultat pour l’opposition est « une bévue colossale, de voir les activités transformées en une immense récréation de 15h45 à 18h ! » Reste également la question du financement de cette réforme en suspens. « Impôts nouveaux ? Taxes nouvelles ? Redéfinition du quotient familial ? M. Fousseret a martelé qu’il y aurait gratuité du dispositif actuel… Il y a donc un budget existant… Où est-il ? », s’interroge Ludovic Fagaut. Tout en prévoyant déjà que ce nouveau mandat de Jean-Louis Fousseret « ne sera pas celui du repos. »

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Des ateliers d’aide à la parentalité à Planoise

Des ateliers d’aide à la parentalité à Planoise

La Ville de Besançon, avec le soutien du conseil départemental du Doubs et l''Éducation nationale, expérimente pour la quatrième rentrée scolaire des ateliers d'aide à la parentalité sur le quartier de Planoise. Les parents sont invités dix fois dans l'année à participer à ces réunions d'échanges.

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Le gouvernement a dévoilé la liste des  80 "cités éducatives", inspirées du rapport Borloo. Ces quartiers vont se partager une enveloppe de 100 millions d’euros de crédits par an sur trois ans dans le but de mieux coordonner les actions au sein et en dehors des établissements scolaires. Le préfet du Doubs, Joël Mathurin, et le recteur de l’académie de Besançon, Jean-François Chanet, se félicitent de l’annonce de cette labellisation pour Besançon et Montbéliard Bethoncourt.

Rentrée 2019 : quelles ouvertures et fermetures de classes dans le Doubs ?

Rentrée 2019 : quelles ouvertures et fermetures de classes dans le Doubs ?

carte scolaire • Après la tenue du CTSD (comité technique spécial départemental) ce mardi suite au recomptage des élèves dans les classes, l'inspecteur d'académie du Doubs a fait le point sur les ouvertures et fermetures de classes dans le département pour cette rentrée 2019. 

Tutorat Santé Besançon : pour prendre un bon départ en première année commune aux études de santé

Tutorat Santé Besançon : pour prendre un bon départ en première année commune aux études de santé

Paces • Plus de 600 étudiants étaient réunis lundi 2 septembre 2019 dans le grand amphithéâtre de la faculté de médecine et pharmacie pour assister à la Tut’rentrée  : un rendez-vous pour rassurer les étudiants dans l'inconnu d'une filière sélective et pour leur donner les clés clés essentielles de la réussite

9.000 élèves ont fait leur rentrée dans les écoles de Besançon

9.000 élèves ont fait leur rentrée dans les écoles de Besançon

8.900 élèves (3.400 en maternelle et 5.500 en école élémentaire) ont fait leur rentrée dans les écoles de Besançon. Des effectifs stables et une rentrée sereine malgré le manque places toujours problématique dans les cantines de la ville. Des études sont en cours pour augmenter la capacité de production et d'accueil...

Lycée Condé à Besançon : une nouvelle formation crémerie-fromager, un restaurant d’application, de la vente directe de fromages…

Lycée Condé à Besançon : une nouvelle formation crémerie-fromager, un restaurant d’application, de la vente directe de fromages…

Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, les vice-présidents et les conseillers régionaux délégués, se sont déplacés dans huit lycées pour marquer le début de la nouvelle année scolaire. Ce lundi 2 septembre 2019, nous nous sommes rendus au lycée professionnel Condé à Besançon.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.91
nuageux
le 17/09 à 0h00
Vent
1.61 m/s
Pression
1020.41 hPa
Humidité
64 %

Sondage