Pourquoi les Suisses prennent-ils la Franche-Comté pour leur poubelle ?

Publié le 29/03/2018 - 10:00
Mis à jour le 02/04/2018 - 10:42

Selon la douane de Franche-Comté, de nombreux résidents Suisses viennent en France pour y déposer leurs détritus : presque tous les deux jours, une infraction de ce type est constatée par les douaniers. Pourquoi ? Éléments de réponses.

2014-05-26-poubelle_dechets.jpg
©miss dom
PUBLICITÉ

Dix tonnes de déchets ont été interceptés en 2017, selon la direction des douanes régionales. Ainsi, l’an dernier, 140 ressortissants suisses ont été interpellés par les douaniers francs-comtois « en train de transporter ou déposer des déchets, bien souvent à destination d’une poubelle de supermarché proche mais parfois plus simplement d’une forêt ou d’un talus. » Soit une infraction tous les deux jours et demi. Ces ressortissants ont écopés d’une amende de 150 euros. 

Pourquoi un tel phénomène ?

Selon les douaniers, nos voisins Suisses agiraient ainsi à cause de la taxe sur le dépôt du sac d’ordures. En effet, ils doivent désormais payer deux francs suisses le sac poubelle, soit 1,70 euros.

Un surcoût que certains préfèrent éviter « en profitant d’un voyage en France où ils vont faire leurs courses », le coût des commissions étant moindre chez nous. « Ils embarquent en même temps plusieurs dizaines de kilos d’ordures dans le coffre et les jettent dans les poubelles du supermarché. » D’une pierre deux coups donc. Sauf pour la France.

« Cela peut faire sourire, mais ces dix tonnes supplémentaires doivent être traitées chez nous, ce qui coûte de l’argent. Sans compter le traitement de la pollution pour ceux qui les jettent dans la nature » se désolent les douaniers.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

En Bourgogne-Franche-Comté, un quart des personnes sont en situation de vulnérabilité énergétique selon l’Insee. Pour chauffer convenablement leurs logements, les habitants doivent y consacrer une part importante de leur revenu. Actuellement, la part des ménages vulnérables est plus forte en Bourgogne-Franche-Comté qu’au plan national.

Deux bisontines à la conquête du Maroc… et de sponsors

Deux bisontines à la conquête du Maroc… et de sponsors

Anne Gay-Mignerot, 40 ans, et Karine Mary-Odelot, 44 ans, prendront le départ de la 30ème édition du rallye Aïcha des Gazelles au Maroc l’an prochain, le 13 mars 2020. Une course folle qui nécessite de l’entraînement et une entente irréprochable. Mais avant cela, les deux copines devront trouver quelques sponsors pour participer à cette aventure.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.25
légère pluie
le 16/06 à 0h00
Vent
2.15 m/s
Pression
1021.71 hPa
Humidité
97 %

Sondage