L'Etat et les collectivités accélèrent l'aménagement de la "route de la mort"

Publié le 29/06/2018 - 08:44
Mis à jour le 12/04/2019 - 13:38

L'Etat et collectivités sont parvenus à un accord pour accélérer l'aménagement de la portion de la route RCEA, surnommée "la route de la mort", située en Saône-et-Loire, qui doit être terminée d'ici 2024 avec six ans d'avance, a-t-on appris ce jeudi 29 juin 2018 de sources concordantes.

capture_decran_2018-06-06_a_07.58.43_1.png
capture_decran_2018-06-06_a_07.58.43_1.png
PUBLICITÉ

La Cour des comptes avait dénoncé fin mai le retard pris dans la mise à deux fois deux voies de cette portion de la RCEA (Route Centre-Europe Atlantique) traversant le département, craignant qu’il ne dure encore « une douzaine d’années ». L’accélération des travaux est actée. Le préfet de région a eu la validation par la ministre des Transports, a déclaré à l’AFP le président du Conseil départemental André Accary, confirmant une information du Journal de Saône-et-Loire.

Le budget de 328 millions d’euros sera financé à hauteur de 202 millions par l’Etat, 58 millions par la région, autant par le département et 10 M EUR par la communauté urbaine du Creusot Montceau, a-t-il précisé. Début juin, M. Accary avait promis une enveloppe totale de 30 millions d’euros pour accélérer les travaux, annonce qui, a-t-il dit, a « provoqué une réunion avec le préfet ».

« Il y aura des avances de l’Etat permettant d’alléger les investissements des collectivités »

Le conseil départemental a finalement consenti a payer davantage, mais « on voit le bout du tunnel, c’est l’important », a souligné M. Accary. Un accord « a enfin été trouvé afin de sécuriser entièrement cet axe accidentogène à l’horizon 2024 (…) au lieu de 2030. Nous gagnons au moins six ans« , s’est félicitée pour sa part Marie-Guite Dufay, la présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté.

« Il y aura des avances de l’Etat permettant d’alléger les investissements des collectivités, étalées sur 8 ans alors que les travaux sont habituellement étalés sur 4 ans », a-t-elle précisé lors d’une assemblée plénière du Conseil régional.

Très fréquentée, la RCEA traverse la France d’Est en Ouest. La portion entre Allier et Saône-et-Loire compte plusieurs tronçons à deux fois une voie qui rendent les dépassements excessivement dangereux. Elle est surnommée « la route de la mort » en raison d’un grand nombre d’accidents dramatiques.

La Cour des Comptes avait dénoncé le 29 mai dans un référé le retard pris dans l’aménagement en deux fois deux voies, demandant « une remise à plat du dossier », voire d’en faire un « chantier prioritaire ».

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 25.14
ciel dégagé
le 16/07 à 15h00
Vent
2.57 m/s
Pression
1016.14 hPa
Humidité
39 %

Sondage