Leucémie : 40.000 € de dons pour faire avancer la recherche

Publié le 14/11/2019 - 14:00
Mis à jour le 21/11/2019 - 18:38

André Jannet, président de Nausicaa Combat sa Leucémie, a remis début novembre , un chèque de 40.000 € au professeur Christophe Ferrand (Chef de service à l’INSERM de Besançon) afin de soutenir leur recherche dans le traitement des leucémies. Le nageur de l'extrême Christophe Corne renouvellera sa traversée à la nage du lac Saint-Point le 15 décembre prochain...

Nausicaa remise de chèque ©Dominique Piazzolla ©
Nausicaa remise de chèque ©Dominique Piazzolla ©

maCommune.info : Vous avez remis chèque de 40 000 € a été remis aux docteurs Marina Deschamps et Christophe Ferrand.  Qui a participé à ce don ?

André Jannet : "Le jeudi 7 novembre, dans les locaux de l’Établissement français du sang (EFS), j’ai remis un chèque de 40 000 euros aux docteurs Marina Deschamps et Christophe Ferrand, et à leur équipe. Il s’agit du troisième versement que nous faisons aux deux chercheurs. Les précédents en 2017 et 2018 se montaient à 30 000 euros chacun. Ces sommes proviennent des collectes de dons auprès de particuliers que nous effectuons chaque année, notamment via la diffusion de notre lettre annuelle, ainsi que d’initiatives solidaires comme celle de Christophe Corne qui traverse à la nage le lac Saint-Point en hiver. Sa prochaine traversée aura d’ailleurs lieu le 15 décembre prochain."

mC : À quoi ce don va-t-il servir principalement ?

André Jannet : "Cette somme est destinée à soutenir leur recherche innovante qui doit aboutir à la mise au point d’un médicament qui guérira les victimes de leucémie. La première phase de la recherche a permis de déposer deux brevets (conjointement par l’EFS, l’Inserm, le CHU de Besançon et l’Université de Bourgogne Franche-Comté) et de faire connaître les résultats des travaux dans la revue scientifique Cancer Research. La seconde phase commence, elle durera encore plusieurs années."

mC : Comment l'association agit-elle tout au long de l'année ?

André Jannet : "Nous continuerons à soutenir le programme de Marina Deschamps et Christophe Ferrand. Sinon, dans la mesure de nos moyens, nous soutenons des organismes comme le Groupe franco-africain d’oncologie pédiatrique. À Besançon, depuis la création de l’association, nous favorisons le confort des enfants hospitalisés en oncopédiatrie au CHU Jean-Minjoz, et leur vie quotidienne. Que cela passe par des éléments de décors en faisant appel à un plasticien ou en renouvelant les téléviseurs ou les ordinateurs portables. Nous veillons à ce que les enfants bénéficient tous des mêmes services, quelle que soit leur origine."

Les infos +

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Castex annonce de nouvelles mesures contre les violences faites aux femmes : les actions déclinées dans le Doubs

Le Premier ministre, Jean Castex, a arrêté jeudi 25 novembre de nouvelles mesures "afin de renforcer la protection des victimes et la lutte contre les violences" à l'occasion de la Journée pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, notamment l'ouverture de nouvelles places d'hébergement. Dans le Doubs, Jean-François Colombet, préfet du Doubs, a réuni en préfecture le groupe de travail départemental sur les violences faites aux femmes du conseil départemental de prévention de la délinquance, d’aide aux victimes, de lutte contre les drogues, les dérivés sectaires et les violences faites aux femmes.

Eric Monnin publie un nouveau livre sur l’histoire des Jeux olympiques d’hiver

Après Un siècle d'olympisme en hiver : De Chamonix à Salt Lake City en 2001, De Chamonix à Vancouver : un siècle d'olympisme en hiver en 2010, De Chamonix à Sotchi : Un siècle d’olympisme en hiver en 2013 ou encore De Chamonix à PyeongChang : Un siècle d’olympisme en hiver en 2017, Eric Monnin, universitaire spécialiste de l'olympisme, a sorti De Chamonix à Beijing – Un siècle d'olympisme en hiver (éd. Désiris) ce mois de novembre 2021.

Violences faites aux femmes : « Des photos à l’envers pour remettre les idées à l’endroit » à Besançon et Dijon

Laëtitia Martinez, vice-présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté notamment en charge de l’égalité réelle, a inauguré, ce lundi 22 novembre à Dijon, l’exposition Des photos à l'envers pour remettre les idées à l'endroit, aux côtés des représentantes et représentants du Collectif Droits des femmes 21.

Mineurs isolés étrangers en formation : « Quand on fait les choses dans le bon ordre, ça se passe bien quand les jeunes ont 18 ans » (E. Borne)

La ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion Elisabeth Borne était en visite ce mardi matin à l'Ecole de production de Besançon, qui forme des jeunes à partir de 15 ans, rencontrant des difficultés scolaires et personnelles, dont des mineurs étrangers isolés.

Violences conjugales en 2020 : le Doubs est le département le plus concerné en Bourgogne Franche-Comté

Les services de police et de gendarmerie ont enregistré une hausse de 10% des violences conjugales qui ont concerné 159.400 personnes tous sexes confondus en 2020, a annoncé lundi le service statistiques du ministère de l'Intérieur. En Bourgogne Franche-Comté, près de 4,5 femmes âgées de plus de 20 ans  sur 1.000 ont été victimes de violences conjugales en 2020. Le Doubs (6) est le département le plus touché
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.33
légères chutes de neige
le 28/11 à 6h00
Vent
2.94 m/s
Pression
998 hPa
Humidité
98 %

Sondage