L'ex-secrétaire d'État Thomas Thévenoud arrête la politique

Publié le 10/03/2017 - 17:44
Mis à jour le 10/03/2017 - 19:09

Le député (ex-PS) et ancien secrétaire d’État Thomas Thévenoud, contraint de quitter le gouvernement en septembre 2014 en raison de démêlés fiscaux, a annoncé vendredi qu’il arrêtait la politique, confirmant à l’AFP une information du Journal de Saône-et-Loire.

"Je ne vais pas me représenter. J'arrête la politique, j'ai envie de tourner la page, de faire autre chose, de voir d'autres personnes", a déclaré M. Thévenoud dans des propos relayés par le quotidien sur son site internet. Il a évoqué simplement "des raisons personnelles". Le député finira néanmoins son mandat en cours. L'ascension politique de M. Thévenoud avait été brisée le 4 septembre 2014 lorsqu'il avait été contraint de démissionner, neuf jours après sa nomination, du poste de secrétaire d'État chargé du Commerce extérieur, de la Promotion du tourisme et des Français de l'étranger.

Il lui était reproché d'avoir omis de déclarer ses revenus en 2012 et de l'avoir fait en retard pendant plusieurs années. Il doit être jugé pour fraude fiscale le 19 avril devant le tribunal correctionnel de Paris. M. Thévenoud, qui avait quitté le PS mais conservé son siège de député, avait réclamé sans succès en décembre une "primaire citoyenne de la gauche" dans sa circonscription en Saône-et-Loire, après l'investiture de Catherine N'Diaye par les militants socialistes.

Il disait craindre son élimination et celle de Mme N'Diaye au premier tour et un duel entre Les Républicains et le Front national au second dans cette circonscription qui couvre Mâcon et Cluny.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Accord signé au Nouveau Front populaire : Dominique Voynet, candidate dans le Doubs

Les Écologistes, le Parti socialiste, la France insoumise et le Parti communiste ont trouvé et signé jeudi 13 juin au soir un accord pour la création d'un "Nouveau Front populaire", après l'annonce de la dissolution de l'Assemblée nationale le 9 juin dernier. Dominique Voynet (EELV), ancienne ministre et secrétaire régionale d'Europe Écologie-Les Verts en Bourgogne-Franche-Comté est candidate dans la deuxième circonscription du Doubs, supplée par Anthony Poulin, adjoint à la maire de Besançon.

Législatives 2024 : Éric Alauzet se retire et laisse la place à Benoît Vuillemin

Selon un communiqué du 13 juin 2024, le député de la deuxième circonscription du Doubs du parti Renaissance, Éric Alauzet, a décidé de se retirer de la campagne pour l’élection législatives anticipée des 30 juin et 7 juillet. Il confirme la candidature de Benoît Vuillemin, maire de Saône et vice-président de Grand Besançon Métropole.

Législatives 2024 : un collectif mobilisé contre l’extrême droite à Besançon

À l'initiative de la Ligue des droits de l'Homme, une cinquantaine d'associations, d'ONG et d'organisations syndicales se sont réunies lundi 11 juin 2024 et ont décidé de former un collectif suite aux résultats des élections européennes. Pour rappel, une mobilisation contre l’extrême droite est prévue samedi 15 juin 2024 à 15h00 place de la Révolution à Besançon.

Législatives 2024 : comment voter par procuration ?

Le 9 juin 2024, Emmanuel Macron a annoncé la dissolution de l’Assemblée Nationale, appelant ainsi les Français à retourner aux urnes les 30 juin et 7 prochains. En vue de ces élections législatives, et en ce début de saison estivale, le ministère de l’Intérieur et des Outre-mer renouvelle le dispositif de procuration dématérialisée, mis en place pour la première fois pour les élections Européennes 2024. Précisions.

Eric Ciotti exclu des LR, Annie Genevard reprend la co-gouvernance

La secrétaire générale Les Républicains et députée du Doubs a tenu une courte conférence de presse aux côtés Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne Rhône-Alpes ce mercredi 12 juin 2024 après avoir convoqué un bureau politique exceptionnel suite à l’annonce d’ Eric Ciotti d’un accord avec le Rassemblement national en vue des élections législatives.

Législatives : les élus LR et de l’Union de la droite, du centre du Département du Doubs refusent ”clairement” le ralliement avec le RN

Dans un communiqué du mardi 11 juin 2024, le groupe majoritaire Les Républicains et apparentés du groupe Union de la droite, du centre et de la Société civile du conseil départemental du Doubs, dont la présidente Christine Bouquin, demandent une réunion du bureau de LR pour refuser ”clairement” la proposition d’Eric Ciotti.

Législatives : PS, PCF, EELV et LFI veulent “des candidatures uniques” dans “chaque circonscription” au premier tour

Le Parti socialiste, le Parti communiste, les Ecologistes et La France insoumise ont indiqué vouloir "soutenir des candidatures uniques dès le premier tour" des élections législatives, dans un communiqué également signé par Place publique, ou Générations. Pour rappel les élections législatives se dérouleront le 30 juin et 7 juillet 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 17.57
légère pluie
le 14/06 à 12h00
Vent
6.15 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
73 %