L'ex-secrétaire d'État Thomas Thévenoud arrête la politique

Publié le 10/03/2017 - 17:44
Mis à jour le 10/03/2017 - 19:09

Le député (ex-PS) et ancien secrétaire d’État Thomas Thévenoud, contraint de quitter le gouvernement en septembre 2014 en raison de démêlés fiscaux, a annoncé vendredi qu’il arrêtait la politique, confirmant à l’AFP une information du Journal de Saône-et-Loire.

"Je ne vais pas me représenter. J'arrête la politique, j'ai envie de tourner la page, de faire autre chose, de voir d'autres personnes", a déclaré M. Thévenoud dans des propos relayés par le quotidien sur son site internet. Il a évoqué simplement "des raisons personnelles". Le député finira néanmoins son mandat en cours. L'ascension politique de M. Thévenoud avait été brisée le 4 septembre 2014 lorsqu'il avait été contraint de démissionner, neuf jours après sa nomination, du poste de secrétaire d'État chargé du Commerce extérieur, de la Promotion du tourisme et des Français de l'étranger.

Il lui était reproché d'avoir omis de déclarer ses revenus en 2012 et de l'avoir fait en retard pendant plusieurs années. Il doit être jugé pour fraude fiscale le 19 avril devant le tribunal correctionnel de Paris. M. Thévenoud, qui avait quitté le PS mais conservé son siège de député, avait réclamé sans succès en décembre une "primaire citoyenne de la gauche" dans sa circonscription en Saône-et-Loire, après l'investiture de Catherine N'Diaye par les militants socialistes.

Il disait craindre son élimination et celle de Mme N'Diaye au premier tour et un duel entre Les Républicains et le Front national au second dans cette circonscription qui couvre Mâcon et Cluny.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Tarification des transports dans le Grand Besançon : « trop de catégories sociales ont été oubliées » (N. Bodin)

Soumis au vote lors de la dernière assemblée communautaire de Grand Besançon, la question de la nouvelle tarification des transports a fait débat… Accordée pour les demandeurs d’emploi inscrits à pôle emploi, la gratuité totale n’a pas été approuvée pour les collégiens. Nicolas Bodin, à la tête du groupe PS au conseil municipal de Besançon au sein de la majorité de la maire EELV d’Anne vignot, estime que certaines catégories sociales n’ont pas été prises en compte. Il revient sur le sujet dans nos colonnes…

Emmanuel Macron charge Elisabeth Borne de former un « gouvernement d’action »

Dans un entretien à l’AFP ce dimanche 26 juin, Emmanuel Macron assure avoir demandé à la Première ministre, Elisabeth Borne, de lui présenter en fin de semaine prochaine des "propositions" pour "un nouveau gouvernement d’action" qui sera nommé "dans les premiers jours du mois de juillet". Soit, a priori, avant le discours de politique générale de la cheffe du gouvernement devant le Parlement annoncé pour le 5 juillet et l’adoption, le lendemain, du "paquet pouvoir d’achat" en Conseil des ministres.

Emmanuel Macron enjoint les oppositions réticentes à s’inscrire dans la voie de « compromis »

Les oppositions ont fraîchement accueilli l'allocution d'Emmanuel Macron ce mercredi 22 juin 2022 qui, avant d'entamer ce jeudi un marathon international, les a enjointes à "clarifier" dans les 48 heures la manière de "bâtir des compromis" pour résoudre la crise politique née des élections législatives.

Un groupe Nupes à l’Assemblée ? le PS, EELV et le PCF refusent la proposition de J-L Mélenchon

Mise à jour • "La Nouvelle union populaire écologique et sociale devrait se constituer comme un seul groupe" à l'Assemblée nationale, a "proposé" ce lundi 20 juin 2022 Jean-Luc Mélenchon, inquiet que l'obtention de 89 députés par le RN remette en cause son "statut" de première opposition à Emmanuel Macron. La proposition a été déclinée par le PS, EELV et le PCF...

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.87
légère pluie
le 27/06 à 21h00
Vent
1.87 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
100 %

Sondage