L'incitation au "binge drinking" passible de 15.000 euros d'amende et de prison

Publié le 16/10/2014 - 15:54
Mis à jour le 16/10/2014 - 16:02

Alors que Besançon tente de lutter contre l'alcoolisation massive des jeunes avec la mise en place d'une charte de la vie nocturne qui sera signée ce jeudi soir à l'hôtel de Ville, le gouvernement souhaite passer la vitesse supérieur dans le cadre de la loi Santé qui prévoit aussi d'inclure l'incitation à l'ivresse dans la législation réprimant le bizutage.

2-1044090_4528069418737_987486059_n.jpg
©alexane alfaro
PUBLICITÉ

L’incitation des mineurs au « binge drinking » (ou beuverie express) sera désormais punie d’une amende de 15.000 euros et d’un an de prison, selon le projet de loi santé présenté mercredi « Il faut mettre fin à l’ivresse qui fait tant de mal aux jeunes« , a déclaré la ministre de la Santé Marisol Touraine, précisant que la loi réprimerait les « organisateurs de bizutage » et « la provocation à l’alcool sur internet« .

Le texte présenté mercredi en Conseil des ministres crée une nouvelle infraction : « le fait de provoquer directement un mineur à la consommation excessive d’alcool (binge drinking ou biture ou beuverie express) sera puni d’un an d’emprisonnement et de 15.000 euros d’amende », précise-t-il. Mais il prévoit également que les sanctions prévues contre le bizutage soient étendues à toute personne qui incite autrui à « consommer de l’alcool jusqu’à l’ivresse« . Cette infraction est passible de six mois d’emprisonnement et de 7.500 euros d’amende.

Combattre l’image festive et conviviale de l’ivresse

La ministre de la Santé veut par ailleurs combattre « l’image festive et conviviale » de l’ivresse diffusée par les « jeux ou objets qui font la promotion de la consommation excessive d’alcool« . Parmi les produits visés, Marisol Touraine avait cité mercredi matin sur Europe 1 « des protections pour les téléphones portables ou des tee-shirts avec des scènes un peu amusantes autour de l’ivresse« . Il faut « protéger les jeunes contre les intérêts mercantiles« , a-t-elle souligné.

(avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Cadre de vie, offre de formations, coût du logement, transport, accueil des étudiants : le Magazine l'Étudiant vient de dévoiler son classement 2019-2020 de 44 villes étudiantes en France sur la base de 16 indicateurs regroupés en cinq critères :  attractivité, formation, vie étudiante, cadre de vie et emploi. En 19e position, Besançon grimpe de deux places au classement.

Tutorat Santé Besançon : pour prendre un bon départ en première année commune aux études de santé

Tutorat Santé Besançon : pour prendre un bon départ en première année commune aux études de santé

Paces • Plus de 600 étudiants étaient réunis lundi 2 septembre 2019 dans le grand amphithéâtre de la faculté de médecine et pharmacie pour assister à la Tut’rentrée  : un rendez-vous pour rassurer les étudiants dans l'inconnu d'une filière sélective et pour leur donner les clés clés essentielles de la réussite

Coût de la vie étudiante : 805 € par mois à Besançon selon l’Unef

Coût de la vie étudiante : 805 € par mois à Besançon selon l’Unef

Pour la 15ème année consécutive, l’UNEF publie son classement des villes selon le coût de la vie pour les étudiants. Augmentation des loyers, restauration universitaire plus onéreuse, "explosion" des frais pour les étudiants étrangers: étudier en France coûtera plus cher l'année prochaine, a calculé le syndicat étudiant Unef. Sur 42 villes analysée, Besançon arrive en 34e position. Dijon, en 28e position est une ville plus chère pour les étudiants selon la même étude.

Des élèves d’Ornans présentent à Emmanuel Macron leurs productions sur Courbet

Des élèves d’Ornans présentent à Emmanuel Macron leurs productions sur Courbet

Après son discours et la visite de l'exposition "Yan Pei Ming face à Courbet", Emmanuel Macron a pris le temps de rencontrer une quinzaine d'élèves de l'école primaire Courbet et du collège Pierre Vernier d'Ornans qui ont pu lui présenter leurs travaux réalisés dans le cadre du bicentenaire de la naissance de Courbet.

Qui sont les nouveaux « influenceurs » de Besançon ?

Qui sont les nouveaux « influenceurs » de Besançon ?

Instagram, Youtube… depuis maintenant plusieurs années, nombreux sont les créateurs désireux de partager leurs passions à travers ces plateformes. Beaucoup sont devenus de véritables célébrités en France ou dans le monde, d’autres tentent toujours de se démarquer. A Besançon, quelques créateurs, ont su se faire connaitre et attirer un publique plutôt large ou font face à la dure réalité du monde de l’influence. Nous avons échangé avec Pauline (Paulinedress) et Anthony (Chromodesomey)

La Color Life, ce dimanche à Besançon

La Color Life, ce dimanche à Besançon

Organisée conjointement depuis 2014 par les étudiants de l’école de commerce Imea et le Comité du Doubs de la ligue contre le cancer, la Color life revient pour une sixième édition le dimanche 26 mai 2019 dès 13 h au parc de la Gare d’eau de Besançon.  

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.96
ciel dégagé
le 14/10 à 6h00
Vent
1.81 m/s
Pression
1014.46 hPa
Humidité
90 %

Sondage