Loi Blanquer : le SNUipp-FSU organise un apéro revendicatif devant la permanence de Jacques Grosperrin

Publié le 14/05/2019 - 09:39
Mis à jour le 14/05/2019 - 09:48

"Non à l'amendement Grosperrin" •

Mardi 14 mai 2019 le syndicat national unitaire des instituteurs, professeurs des écoles et PEGC (affilié FSU) organise une assemblée générale à partir 18h suivi d'un apéro revendicatif devant la permanence du sénateur LR Jacques Grosperrin au 34 rue Bersot à Besançon.

Image d'archives ©Alexane Alfaro ©
Image d'archives ©Alexane Alfaro ©

Alors que le texte "Pour une école de la confiance" du ministre de l'éducation nationale Jean-Michel Blanquer est examiné au Sénat ce mardi 14 mai 2019, le syndicat explique pourquoi il organise un apéritif revendicatif devant la permanence du sénateur du Doubs. "Jacques Grosperrin, est à l'origine de l'amendement qui prévoit une supériorité hiérarchique pour les directrices et directeurs qui deviendraient évaluateur.rices des autres enseignant.es. Cela serait une transformation radicale du fonctionnement de l'école (...) le Sénat n’a retoqué que la mesure qui inquiétait les élus locaux concernant  la possibilité d'opérer des regroupements administratifs des écoles maternelles et élémentaires sous l'autorité du principal du collège de secteur..."

Selon le syndicat, qui veut faire entendre sa voix pour obtenir le retrait de la loi,  les nouvelles propositions du Sénat ne remettent pas en cause le projet global de Jean-Marie Blanquer pour l’école :

  • formation continue sur le temps de congé,
  • annualisation du temps de travail, 
  • possibilité d'affectation hors règlementation,
  • liberté d'expression des enseignants
  • subventionnement public des écoles maternelles privées,
  • reconnaissance des jardins d'enfants,
  • suppression du CNESCO (conseil national d'évaluation du système scolaire)
  • les établissements internationaux.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Une nouvelle formation pour devenir professeur des écoles

Face à la demande croissante de néo-bacheliers souhaitant se préparer au métier de professeur des écoles, l'université de Franche-Comté (avec son INSPÉ, Institut National Supérieur du Professorat et de l’Éducation), le rectorat et les services académiques, proposeront un parcours préparatoire au professorat des écoles (PPPE) sur le site de Belfort dès la rentrée 2021.

Covid-19 : le lycée de Dannemarie-sur-Crête fermé suite à une campagne de dépistage

+ origine probable de la contamination • Tous les élèves du lycée Granvelle de Dannemarie-sur-Crète sont invités à rester chez eux depuis mercredi 20 janvier et ce pendant 7 jours. Cet établissement a fait l'objet d'une grande campagne de dépistage collective (18 et 19 janvier) pour tous les personnels et apprenants. Elle a permis permis de déceler une augmentation du nombre de cas contacts à risques (114) et du nombre de cas positifs (57).

Université de Franche-Comté : « une profonde inquiétude » de la part d’enseignants sur la réussite et la santé de leurs étudiants

Le Département de Mathématiques à l'université de Franche-Comté a adopté une motion faisant part de sa "profonde inquiétude concernant les conséquences de l'enseignement à distance" et demandant la réouverture de l'université aux étudiants, apprend-on dans un communiqué du 20 janvier 2021.

Cinq lycées de Bourgogne Franche-Comté équipés de stations hydrogène, une première en France

Le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a annoncé vendredi 15 janvier 2021 avoir équipé cinq lycées de stations de stockage d'hydrogène, un investissement de 1,5 million d'euros à vocation "pédagogique", visant à "permettre aux lycéens de comprendre l'énergie  hydrogène".

Covid-19 : opération dépistage collectif au lycée de Dannemarie-sur-Crête

Après le constat d’une augmentation du nombre de cas contacts à risque ces dix derniers jours et suite à une recommandation de l'ARS et de la DRAAF BFC, le Lycée Granvelle de Dannemarie-sur-Crète organise une campagne de dépistage collectif Covid-19 lundi 18 et mardi 19 janvier, pour tous les personnels et apprenants.

Cinq lycées de Bourgogne Franche-Comté équipés de stations hydrogène, une première en France

Le Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté a annoncé vendredi 15 janvier 2021 avoir équipé cinq lycées de stations de stockage d'hydrogène, un investissement de 1,5 million d'euros à vocation "pédagogique", visant à "permettre aux lycéens de comprendre l'énergie hydrogène".
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.8
pluie modérée
le 21/01 à 21h00
Vent
6.76 m/s
Pression
999 hPa
Humidité
57 %

Sondage