maCommune.info : des commentaires oui, des trolls non !

Publié le 27/07/2009 - 22:10
Mis à jour le 27/07/2009 - 22:10

Vous avez été nombreux à nous faire savoir votre ras-le-bol à l’égard des nombreux commentaires polluant le site. Ce problème nous hante depuis la création de maCommune.info, site d’information locale. A compter d’aujourd’hui, tous les commentaires seront validés par la rédaction avant parution.

 ©
©
Faut-il modérer les commentaires uns fois en ligne ou avant leur parution ? Jusque là nous avons pu faire confiance à nos lecteurs même si certains tiraient sur la corde. C’était supportable.
 
Depuis quelque temps, la situation s’est dégradée. Beaucoup d’entre vous nous l’ont signalé. Quelques posteurs, souvent les mêmes qui se cachent derrière d’innombrables pseudonymes, polluent le site avec des considérations qui sont rarement en lien avec le sujet censé être commenté.
 
Ils se présentent ouvertement comme des troll (*) et prennent plaisir à engluer de leur logorrhée, souvent compréhensible que par eux-mêmes, les sites internet, y compris  maCommune.info. Ils ont tout vu, savent tout, sont toujours MDR. Ils estiment que maCommune.info c’est de la m… mais ils continuent de consommer ! Allez comprendre…
 
Du coup, à partir d’aujourd’hui, nous avons décidé de modérer les commentaires avant leur publication. Cela ne change rien pour les dizaines de commentateurs qui enrichissent maCommune de leur réflexion depuis le début. C’est tout simplement la seule manière pour nous d’exclure du champ ceux qui ne veulent pas comprendre la règle du jeu et agacent le plus grand nombre.
 
Peut-être que nous aurons moins de commentaires dans un premier temps, mais, à coup sûr, nous aurons « mieux » de commentaires.
 
(*) troll : un troll est un utilisateur de site internet qui cherche à créer une polémique en provoquant les participants d'un espace de discussion. On parle de troll pour un message dont le caractère est susceptible de générer des polémiques ou est excessivement provocateur, sans chercher à être constructif, ou auquel on ne veut pas répondre et que l’on tente de discréditer en le nommant ainsi. (source wikipédia)
 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Large oui des Suisses au pass Covid

En pleine cinquième vague et alors qu'un cas probable du variant omicron aurait été détecté, une large majorité de Suisses ont approuvé dimanche la loi ayant permis d'instaurer le pass Covid, lors d'un vote marqué par une Alors que la police craignait des manifestations, seuls quelques dizaines d'opposants à la loi Covid se sont rassemblés devant le siège du gouvernement et du parlement à Berne, placé sous haute sécurité et entouré d'une clôture grillagée. au terme d'une campagne électorale houleuse.

Castex annonce de nouvelles mesures contre les violences faites aux femmes : les actions déclinées dans le Doubs

Le Premier ministre, Jean Castex, a arrêté jeudi 25 novembre de nouvelles mesures "afin de renforcer la protection des victimes et la lutte contre les violences" à l'occasion de la Journée pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, notamment l'ouverture de nouvelles places d'hébergement. Dans le Doubs, Jean-François Colombet, préfet du Doubs, a réuni en préfecture le groupe de travail départemental sur les violences faites aux femmes du conseil départemental de prévention de la délinquance, d’aide aux victimes, de lutte contre les drogues, les dérivés sectaires et les violences faites aux femmes.

Eric Monnin publie un nouveau livre sur l’histoire des Jeux olympiques d’hiver

Après Un siècle d'olympisme en hiver : De Chamonix à Salt Lake City en 2001, De Chamonix à Vancouver : un siècle d'olympisme en hiver en 2010, De Chamonix à Sotchi : Un siècle d’olympisme en hiver en 2013 ou encore De Chamonix à PyeongChang : Un siècle d’olympisme en hiver en 2017, Eric Monnin, universitaire spécialiste de l'olympisme, a sorti De Chamonix à Beijing – Un siècle d'olympisme en hiver (éd. Désiris) ce mois de novembre 2021.

Violences faites aux femmes : « Des photos à l’envers pour remettre les idées à l’endroit » à Besançon et Dijon

Laëtitia Martinez, vice-présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté notamment en charge de l’égalité réelle, a inauguré, ce lundi 22 novembre à Dijon, l’exposition Des photos à l'envers pour remettre les idées à l'endroit, aux côtés des représentantes et représentants du Collectif Droits des femmes 21.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.41
couvert
le 30/11 à 21h00
Vent
5.11 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
100 %

Sondage