Mais que prépare Jean-François Humbert pour les municipales de 2014 ?

Publié le 22/08/2013 - 23:18
Mis à jour le 24/08/2013 - 16:20

La réponse se trouve presque dans le titre. Le sénateur UMP du Doubs (depuis 1998) et ancien président du conseil régional de Franche-Comté (1998-2004) a convié la presse ce lundi 26 août pour parler... des élections municipales de Besançon ! Il apparait plus que probable qu'il se lance dans la course et qu'il joue à nouveau les troubles fête à droite face à Jacques Grosperrin, officiellement désigné par le parti depuis fin mars...

 ©
©

remake

Quel candidat à droite pour battre Jean-Louis Fousseret le maire PS de Besançon qui brigue un troisième mandat ? La réponse a été donnée par la commission nationale d'investiture de l'UMP à Paris le 26 mars 2013 en optant pour l'ancien député de la 2e circonscription Doubs :  Jacques Grosperrin. À droite, les candidatures de deux conseillers municipaux sortants Jean Rosselot et Pascal Bonnet mais aussi celle, in extremis, du sénateur Jean-François Humbert avaient été écartées par les instances nationales de l'UMP de Jean François Copé, un rien agacé...

le remake de  2008 

A bientôt 61 ans, le sénateur élu sous la bannière UDF en 1998 semble à nouveau vouloir partager sa vision pour la capitale comtoise lors des prochaines élections municipales. "Vous dire que je ne suis pas intéressé ce serait commencer à mentir" avait déclaré Jean-François Humbert  à nos confrères de France 3 Franche-Comté en février dernier. 

Président de région et sénateur en 2001, il avait été sollicité par certains pour partir à la conquête de Besançon mais avait finalement décider de rester à la Région et de ne pas se porter candidat. C'est Jean Rosselot qui prendra la tête de liste. En 2008, l'UMP désigne d'abord Jean-François Humbert, puis revient sur sa décision et investit à nouveau Jean Rosselot. Humbert décide alors de monter une liste dissidente avant de se retirer. En mars 2008, Jean Rosselot obtient 25,79% des voix. Jean-Louis Fousseret passe haut la main au premier tour avec 55,76% des suffrages. 

Candidat ou pas candidat ? 

Et pour 2014 ? Que va faire Jean-François Humbert ? Pourquoi une conférence de presse au sujet des municipales 2014 à Besançon ? Si rien ne filtre du côté de son équipe, d'autres à l'UMP estiment qu'il est "plus que probable" qu'il se présente en dissident. Réponse lundi.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Régionales en Bourgogne Franche-Comté : les candidats et la fusion des régions

Depuis 2015, la Bourgogne et la Franche-Comté font destin commun. Une fusion qui n'est pas pour autant acceptée par tous les habitants. Certains y voient une perte d'identité et de visibilité. Comment les candidats aux élections régionales voient-ils cette rivalité entre les deux ex régions et entre Besançon et Dijon ?

Régionales et Départementales 2021 : déplacement de trois bureaux de vote à Besançon

Dans le cadres des élection régionales et départementales de 20 et 27 juin 2021, la Ville de Besançon a essayé de maintenir les bureaux de vote à leur adresse habituelle mais trois d’entre eux ont dû être déplacé. Ces élections ont la particularité d’être un double scrutin simultané et nécessitent une organisation particulière, le nombre de bureau de vote passant de 68 à 136.

Poutine salue un sommet « constructif » avec Biden mais n’annonce rien

Le président russe Vladimir Poutine a jugé mercredi 16 juin 2021 que son premier sommet avec son homologue américain Joe Biden avait été constructif, "sans animosité", mais n'a pas annoncé d'initiative concrète. Les deux hommes se sont retrouvés à Genève pour essayer d'apaiser les tensions très fortes entre les deux pays.

Régionales en Bourgogne-Franche-Comté : quel candidat répond le mieux à l’urgence climatique ?

+ Réaction EELV • Le Réseau Action Climat a publié ce jeudi 17 juin une analyse des programmes des quatre principaux candidats pour la Région Bourgogne-Franche-Comté, au regard de leurs propositions pour faire face à l’urgence climatique et sociale. Alors que Marie-Guite Dufay (PS-PCF) et Denis Thuriot (LREM) proposent "des programmes insuffisants", Gilles Platret (LR) et Julien Odoul (RN) "sont largement à la traîne et ne tiennent visiblement pas compte de l’urgence climatique", selon l'étude.

Régionales 2021 : Gabriel Attal à Besançon en soutien au candidat LREM

Pour remplacer la venue de Jean Castex, c'est le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal qui vient soutenir Denis Thuriot, candidat de la majorité présidentielle aux élections régionales en Bourgogne Franche-Comté lors d'un meeting à Besançon ce vendredi 18 juin 2021. Une dizaine de gilets jaunes se sont rendus sur place afin d'attendre l'arrivée du porte-parole du gouvernement.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 27.79
légère pluie
le 19/06 à 18h00
Vent
1.6 m/s
Pression
1008 hPa
Humidité
22 %

Sondage