Alerte Témoin

Mais que prépare Jean-François Humbert pour les municipales de 2014 ?

Publié le 22/08/2013 - 23:18
Mis à jour le 24/08/2013 - 16:20

La réponse se trouve presque dans le titre. Le sénateur UMP du Doubs (depuis 1998) et ancien président du conseil régional de Franche-Comté (1998-2004) a convié la presse ce lundi 26 août pour parler... des élections municipales de Besançon ! Il apparait plus que probable qu'il se lance dans la course et qu'il joue à nouveau les troubles fête à droite face à Jacques Grosperrin, officiellement désigné par le parti depuis fin mars...

2013-07-26_humbert.jpg
Jean-François Humbert ©alexane

remake

Quel candidat à droite pour battre Jean-Louis Fousseret le maire PS de Besançon qui brigue un troisième mandat ? La réponse a été donnée par la commission nationale d'investiture de l'UMP à Paris le 26 mars 2013 en optant pour l'ancien député de la 2e circonscription Doubs :  Jacques Grosperrin. À droite, les candidatures de deux conseillers municipaux sortants Jean Rosselot et Pascal Bonnet mais aussi celle, in extremis, du sénateur Jean-François Humbert avaient été écartées par les instances nationales de l'UMP de Jean François Copé, un rien agacé...

le remake de  2008 

A bientôt 61 ans, le sénateur élu sous la bannière UDF en 1998 semble à nouveau vouloir partager sa vision pour la capitale comtoise lors des prochaines élections municipales. "Vous dire que je ne suis pas intéressé ce serait commencer à mentir" avait déclaré Jean-François Humbert  à nos confrères de France 3 Franche-Comté en février dernier. 

Président de région et sénateur en 2001, il avait été sollicité par certains pour partir à la conquête de Besançon mais avait finalement décider de rester à la Région et de ne pas se porter candidat. C'est Jean Rosselot qui prendra la tête de liste. En 2008, l'UMP désigne d'abord Jean-François Humbert, puis revient sur sa décision et investit à nouveau Jean Rosselot. Humbert décide alors de monter une liste dissidente avant de se retirer. En mars 2008, Jean Rosselot obtient 25,79% des voix. Jean-Louis Fousseret passe haut la main au premier tour avec 55,76% des suffrages. 

Candidat ou pas candidat ? 

Et pour 2014 ? Que va faire Jean-François Humbert ? Pourquoi une conférence de presse au sujet des municipales 2014 à Besançon ? Si rien ne filtre du côté de son équipe, d'autres à l'UMP estiment qu'il est "plus que probable" qu'il se présente en dissident. Réponse lundi.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

3.400 lits d’hospitalisation ont été fermés en 2019 dans les établissements de santé français

Alors que le ministre de la Santé, Olivier Véran, doit gérer l'épidémie de coronavirus, les chiffres publiés mardi 29 octobre 2020 par son ministère vont rappeler la crise des hôpitaux à son bon souvenir. Selon l’étude, un peu plus de 3.400 lits d’hospitalisation complète ont été fermés en 2019 dans les établissements de santé français. Dans le même temps, ils ont créé 1.500 places d’hospitalisation partielle.

Elevages de visons interdits « sous cinq ans » : un élevage concerné en Franche-Comté

En plus de la prochaine interdiction de la présentation d'animaux sauvages dans les cirques, la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili a annoncé mardi 29 septembre la fin de l'élevage de visons pour la fourrure d'ici 2025. Des décisions très attendues depuis des décennies par tous les défenseurs des animaux. En Franche-Comté, un élevage en Haute-Saône est concerné.

Sénatoriales en Bourgogne-Franche-Comté : prime au sortant…

Physionomie région • Sur 14 sièges à pourvoir, les 10 sénateurs sortants qui se représentaient ont tous été réélus (1 LREM, 5 LR, 2 UDI, 1 DVD, 1 PS). Le patron des sénateurs LREM François Patriat et le secrétaire d'Etat Jean-Baptiste Lemoyne ont été élus sénateurs dimanche, tandis que les 10 sortants qui se représentaient en Bourgogne-Franche-Comté ont été réélus.

Sénatoriales 2020 : trois sénateurs réélus en Côte d’Or

1.638 grands électeurs étaient invités à voter dans le département du Doubs pour élire trois  nouveaux sénateurs et départager les candidats inscrits sur six listes. Alain Houper et Anne-Catherine Loisier de la liste d'union de la droite et du centre sont réélus (701 voix - 43,37%). François Patriat conserve également son siège avec sa liste "Territoires et Liberté" (428 voix -26,6%)

Sénatoriales : Dominique Vérien (UDI) réélue. Jean-Baptiste Lemoyne (REM) passe au second tour

1.118 grands électeurs étaient invités à voter dans le département de l'Yonne pour élire deux nouveaux sénateurs et départager les sept candidats en lice. La sénatrice UDI sortante Dominique Vérien a été réélue au premier tour avec 64,04% des suffrages (698 voix). Le secrétaire d’Etat Jean-Baptiste Lemoyne (REM) a été élu au second tour avec 52,56% des voix.

Sénatoriales 2020 : Cédric Perrin réélu dans le Territoire-de-Belfort

382 grands électeurs du Territoire de Belfort étaient appelés à voter ce dimanche 27 septembre 2020 pour renouveler le seul et unique siège de sénateur  dans le département et départager cinq candidats. Cédric Perrin, 46 ans, a été réélu avec 72,24 % des suffrages pour un deuxième mandat de sénateur.

Sénatoriales 2020 : Alain Joyandet et Olivier Rietmann (LR) élus en Haute-Saône

LR en force • Les 972 grands électeurs de Haute-Saône étaient ont voté ce dimanche 27 septembre 2020 pour deux sièges de sénateurs dans le département. 10 candidats se présentaient lors de ce scrutin majoritaire. Alain Joyandet (LR) a été réélu dès le premier avec 55,50% des suffrages (515 voix). Olivier Rietmann (LR) , maire de Jussey  a été élu au second tour avec 497 voix.

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.06
couvert
le 02/10 à 0h00
Vent
1.8 m/s
Pression
1001 hPa
Humidité
96 %

Sondage