Manifestations à Besançon et Dijon "pour la paix en Palestine"

Publié le 23/07/2014 - 09:15
Mis à jour le 23/07/2014 - 09:16

Des manifestations et rassemblements "pour la paix en Palestine" ont été organisés un peu partout en France, notamment à Besançon et à Dijon ce mardi 22 juillet 2014. A la capitale comtoise, une centaine de personnes étaient au rendez-vous. En Bourgogne, l'organisation compte 4.000 manifestants contre 1.100 selon la police.

PUBLICITÉ

A Besançon, la manifestation s’est déroulée place St Pierre dans le calme.

A Dijon, les manifestants, plus nombreux, ont davantage crié leur slogans. Aux cris de « Israël assassin », les manifestants, dont de nombreux jeunes portant des drapeaux aux couleurs de la Palestine, ont défilé derrière une banderole mentionnant : « Pour une paix juste et durable ». Les manifestants ont observé une minute de silence au début et à la fin de

leur rassemblement. « C »est bien Israël l’agresseur, c’est bien Israël qui fait pleuvoir des tonnes de bombes sur Gaza », a déclaré le président de la Jeunesse musulmane de France en Bourgogne, Mohamed Ateb, avant que le cortège ne s’ébranle.

Des membres de l’Union juive française pour la paix (UJFP) ont pris part à la manifestation, brandissant une pancarte « Israël nous fait honte »« Il faut arrêter le massacre et le gouvernement de François Hollande doit arrêter de jouer les pompiers pyromanes », a estimé Pierre Abecassis, de l’UJFP, qui a appelé au « boycott » des produits israéliens. La responsable du Parti communiste de Côte-d’Or, Isabelle de Almeida a demandé que la France envoie « un signal fort en reconnaissant l’Etat palestinien ». « La voix de la France résonnerait de manière plus courageuse », a-t-elle poursuivi.

Des manifestants ont tenté d’écarter du cortège quelques individus, se réclamant de l’essayiste d’extrême droite Alain Soral et agitant une pancarte réclamant la « désolidarisation de l’Etat et du CRIF », conseil représentatif des institutions juives de France.

(Avec AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

L’hommage aux trois militaires « pourrait se faire » à Besançon en présence de la ministre des Armées

L’hommage aux trois militaires « pourrait se faire » à Besançon en présence de la ministre des Armées

Mise à jour à 18h14 • Trois militaires français appartenant au 19eRG de Besançon sont décédés accidentellement dans le cadre de la mission « Harpie » de lutte contre l’orpaillage illégal en Guyane, selon l’Etat-Major des Armées. Un hommage leur sera rendu la semaine prochaine. La Ville de Besançon annonçait le mercredi 24 juillet 2019 mais le 19 Régiment du Génie précise que "rien n'est encore arrêté pour l'instant sur le lieu et la date".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 29.58
couvert
le 20/07 à 15h00
Vent
5.4 m/s
Pression
1014.2 hPa
Humidité
39 %

Sondage