Manifestations "flash" : la génération 2.0 rallie le monde à ses causes

Publié le 13/11/2013 - 15:02
Mis à jour le 14/11/2013 - 08:10

Ces derniers temps à Besançon, on a pu constater une montée de manifestations "flash", actions et mobilisations organisées par des anonymes. Sans appartenir à un syndicat ou une association, ces personnes utilisent les réseaux sociaux pour en rallier d'autres à leur cause.

DSC_4306.JPG
Lors du rassemblement devant la Préfecture du Doubs demandant le retour de la famille Dibrani ©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

Selon la police, ce type de rassemblement n’existait pas il y a encore six ans. Ce ne serait que depuis ces trois dernières années que des initiatives individuelles se créent par le biais des réseaux sociaux et se retrouvent dans la rue. 

« En général, les organisateurs sont victimes d’un problème personnel, le globalisent et cherchent d’autres personnes touchées par ce même problème. Ils ont une seule thématique et c’est ce qui fait leur force » explique un fonctionnaire de police.« C’est à nous de les guider pour leur indiquer la marche à suivre pour créer ce genre d’événement » ajoute-t-il.

A Besançon et ses alentours, les services de police annoncent deux manifestions de ce genre notamment une marche pour la petite Fiona pour lutter contre les enfants victimes de violences familiales le 20 novembre prochain et le 23 novembre, un appel à la mobilisation de pères de famille qui souhaitent la garde de leurs enfants et défendre leurs droits.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.5
nuageux
le 16/10 à 21h00
Vent
2.955 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
50 %

Sondage