Manuel Valls appelle au rassemblement de "tous les républicains" derrière Marie-Guite Dufay

Publié le 09/12/2015 - 10:35
Mis à jour le 12/04/2019 - 13:37

Sur BFM TV et RMC, le Premier ministre a appelé au rassemblement, "au-delà de la gauche", de "tous les républicains et de tous les démocrates" derrière la candidature de la socialiste Marie-Guite Dufay en Bourgogne-Franche-Comté, seule à même de gagner face au FN selon le Premier ministre.

dsc_7915.jpg
©

"Ce qui m'intéresse c'est le rassemblement de la gauche et des écologistes pour l'emporter, de Ile-de-France en passant par la Normandie, le Centre, Rhône-Alpes-Auvergne et dans une région importante, Franche-Comté-Bourgogne, dont on parle peu, avec Marie-Guite Dufay qui est la tête de liste de la gauche" et où "le total gauche est à touche-touche avec le Front national", a déclaré le Premier ministre ce mercredi 9 décembre 2015 sur RMC et BFMTV. 

"Là bas, ça se joue entre Marie-Guite Dufay, la candidate de la gauche, et l'extrême droite et sa tête de liste (Sophie Montel, NDLR) -- nous la connaissons bien, c'est celle qui a été battue par le député Barbier (PS) dans le Doubs il y a quelque mois -- dont tous les propos depuis des années montrent ce qu'est le vrai visage de l'extrême droite, raciste et antisémite" a  poursuivi Manuel Valls  Valls.

"Dans cette région Bourgogne-Franche-Comté, j'appelle là aussi au rassemblement au-delà de la gauche de tous les républicains et de tous les démocrates pour cette candidate. C'est vrai en Normandie, c'est vrai dans le Centre où ça sera serré", a insisté le Premier ministre. 

Rappel

  • En Bourgogne-Franche-Comté, le FN a recueilli 31,48% des voix, devant le centriste François Sauvadet (24%), à la tête d'une liste d'union UDI-Les Républicains, et la socialiste Marie-Guite Dufay (22,99%), seule femme présidente sortante de région.

Le président de l'UDI Jean-Christophe Lagarde a reproché ce mardi 8 décembre 2015 au PS de ne pas s'être retiré, comme il l'a fait dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie et en PACA, en Bourgogne-Franche-Comté. 

Le MoDem, qui concourait seul au premier tour et a obtenu 3,2% des voix, apparaît comme un des arbitres de l'élection dans cette région. Son candidat Christophe Grudler a invité ses électeurs à choisir en "leur âme et conscience", sans se positionner pour M. Sauvadet ou Mme Dufay alors que François Bayrou a appelé à voter pour la liste d'union et de la droite.

Le président de la fédération MoDem en Côte-d'Or, François Desseille, a de son côté "regretté" que François Sauvadet n'ait pas "tendu la main, dans un grand geste républicain, à Marie-Guite Dufay". M. Desseille est un adjoint de M. Rebsamen, maire PS de Dijon et proche de François Hollande.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

L’ancien président Valéry Giscard d’Estaing est mort du Covid-19

+ Réactions politiques •

Le troisième président de la Ve République Valéry Giscard d'Estaing (1974-1981), qui modernisa dans les années 70 la vie politique avant de voir son mandat fracassé par la crise économique, est mort mercredi 2 décembre 2020 dans la soirée du Covid-19, entouré des siens dans sa propriété d'Authon dans le Loir-et-Cher, à l'âge de 94 ans.

Skier à l’étranger ? Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives »

Y’aura-t-il des mesures contraignantes pour empêcher les Français d’aller skier à l’étranger? “S’il y a des pays qui maintiennent des stations ouvertes, il y aura des contrôles pour dissuader les Français” et pour “ne pas créer une situation de déséquilibre avec des stations en France”, a lancé le président Macron ce mardi 1er décembre lors d’une conférence de presse, en marge d’une visite du Premier ministre belge Alexander de Croo.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.47
pluie modérée
le 04/12 à 15h00
Vent
2.52 m/s
Pression
990 hPa
Humidité
97 %

Sondage