MBF Technologies : libération des membres de la direction

Publié le 11/06/2011 - 10:39
Mis à jour le 11/06/2011 - 10:39

Depuis le début du mois de juin, près de 80 % des 450 salariés du sous-traitant automobile de Saint-Claude protestent contre un plan de 199 suppressions de poste. Déterminés, ils ont retenu jeudi trois  membres de la direction et l’avocat du groupe. Alors que tous les grévistes n’étaient pas du même avis, les quatre hommes ont été relâchés vendredi vers 15h30.

 ©
©

Le directeur industriel du groupe Arche, propriétaire de MBF Technologies, l'avocat du groupe ainsi que le DRH et le directeur du site de Saint-Claude ont été retenus durant un peu moins de 24h. Jeudi en fin d’après-midi, les salariés les avaient empêchés de quitter la réunion concernant le plan de licenciement alors qu’au même moment 300 personnes étaient rassemblées pour soutenir les salariés de MBF.

En visite vendredi dans le Jura, Jean-Claude Mailly, le secrétaire national de FO a invité à une médiation auprès de la préfecture. Pour la direction, une restructuration est « indispensable ». 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Reçus à l’Elysée, FNSEA et JA attendent des “décisions claires” avant le Salon de l’agriculture

Les dirigeants des deux syndicats agricoles majoritaires, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA), ont dit attendre des "décisions claires" d'Emmanuel Macron qui les reçoit mardi 20 février 2024 dans l'après-midi à l'Elysée, à quatre jours de l'ouverture du Salon de l'agriculture à Paris.

Renouvellement de congé de présence parentale : les règles s’assouplissent

Pour les salariés du secteur privé comme pour les agents de la fonction publique, titulaires ou non, il est désormais plus simple de renouveler, avant son terme, un congé de présence parentale ainsi que le droit de bénéficier de l'allocation journalière de présence parentale (AJPP). Cela fait suite à un décret publié au Journal officiel le 4 février 2024, annonce service-public.fr.

Guerre à Gaza : un rassemblement pour boycotter Carrefour à Ecole-Valentin

Une dizaine de personnes se sont rassemblées devant Carrefour à Ecole-Valentin samedi 17 février 2024 vers 10h00 à l’occasion de la "journée nationale d’action #BoycottCarrefour" lancée par la campagne BDS (Boycott désinvestissement sanctions) en France. L’enseigne est accusée d’être "complice et bénéficiaire de la colonisation illégale de la Palestine".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 4.09
couvert
le 02/03 à 0h00
Vent
1.89 m/s
Pression
1006 hPa
Humidité
75 %