Meeting à Dijon : Mélenchon est "prêt" à gouverner avec des ministres et "beaucoup de hauts commissaires"

Publié le 19/04/2017 - 08:34
Mis à jour le 19/04/2017 - 09:01

Jean-Luc Mélenchon s’est dit « prêt », mardi 18 avril 2017, à gouverner la France, annonçant que son futur gouvernement serait composé de
ministres et de « beaucoup de hauts commissaires », chargés de missions transversales.

 ©
©

Lors d'un meeting à Dijon retransmis dans six autres villes par hologrammes, le candidat de La France insoumise a décrit sa méthode de
gouvernement s'il était élu à l'Elysée le 7 mai 2017. Une fois l'Assemblée constituante élue par des élections organisées après un référendum les autorisant, "le gouvernement gouvernera dans le cadre des institutions de la Ve République", a expliqué le candidat.

Une "majorité insoumise"

"L'homme que vous voyez là est tout à fait prêt à appliquer dans leur intégralité les pouvoirs qui lui sont confiés par la volonté du peuple", a-t-il assuré, se disant convaincu que les Français lui donneront une majorité parlementaire.

Cette "majorité insoumise" sera composée de candidats qui auront pris l'engagement d'appliquer notre programme, "parce que je n'ai pas l'intention d'organiser mes propres frondeurs !", a-t-il poursuivi. Il formera simultanément "un gouvernement d'une forme particulière", qui combinera "la stabilité et le mouvement", car, a-t-il expliqué, "on ne peut gouverner une grande nation sous forme d'une Assemblée générale permanente".

Aussi, envisage-t-il de nommer "des ministres qui assument les fonctions essentielles, régaliennes de l'Etat" et "beaucoup de hauts commissaires en mission qui auraient des objectifs et exerceraient leur responsabilité aussi longtemps que cet objectif n'est pas atteint". Il a cité comme tâches transversales pour ces hauts commissaires qui "vont courir partout" l'illettrisme, l'eau ou encore la planification écologique.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Laurent Croizier s’insurge contre l’arrêté interdisant la diffusion des JO sur les terrasses bisontines…

Dans une lettre adressée en date du 24 juillet 2024 à Anne Vignot, la maire de Besançon, le député du Doubs demande à ce que les restaurateurs et cafetiers bisontins puissent installer des écrans sur leur terrasse ou à l’intérieur de leur établissement qui seraient visibles depuis la voie publique…

Macron : pas de nouveau gouvernement avant la fin des JO, appel aux partis à “faire des compromis”

Emmanuel Macron a affirmé mardi 23 juillet 2024 qu'il ne nommerait pas de nouveau gouvernement avant la fin des Jeux olympiques, "mi-août", au nom de la "trêve" qu'il a invoquée, faisant valoir que l'inverse "créerait un désordre" pendant l'événement sportif planétaire organisé à Paris.

L’ancien préfet de Haute-Saône Michel Vilbois limogé pour management “brutal”

Préfet du Tarn depuis seulement 9 mois, Michel Vilbois, ancien préfet de Haute-Saône, sera démis de ses fonctions à compter du lundi 22 juillet. Connu pour sa fermeté face aux manifestations contre l’autoroute A 69 et visé, selon des sources concordantes, par des accusations de management "brutal". Son limogeage intervient environ un mois après un audit mené auprès de ses services par l’Inspection générale de l’administration (IGA), dont les résultats ne sont pas encore connus.

Candidat RN sous curatelle dans le Jura : un recours pour annuler le scrutin législatif

La candidate Nouveau Front populaire dans la 2e circonscription du Jura a déposé un recours mercredi 17 juillet 2024 devant le Conseil constitutionnel pour faire annuler le scrutin législatif qui avait vu la qualification au second tour d'un candidat Rassemblement national sous curatelle, donc théoriquement inéligible.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.66
nuageux
le 25/07 à 06h00
Vent
1.66 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
91 %