Mélenchon revendique le fait d'être le problème de la gauche "traditionnelle"

Publié le 11/06/2021 - 08:31
Mis à jour le 11/06/2021 - 08:34

Jean-Luc Mélenchon a revendiqué jeudi 10 juin 2021 dans le Jura le fait d'être "un problème" pour la "gauche traditionnelle" qu'il domine dans les sondages, après qu'Arnaud Montebourg l'a désigné comme "un facteur de blocage" pour l'unité de la gauche.

   

 © twitter Melenchon
© twitter Melenchon

"Je comprends que pour la gauche traditionnelle, je sois un problème, puisque dans les sondages le rapport est de un à deux : ils sont derrière et moi devant", a déclaré le leader de la France insoumise lors d'un déplacement sur le site de la fonderie MBF Aluminium de Saint-Claude, dont les 271 emplois sont menacés.

"Que les gens viennent plutôt me voir et discuter avec moi pour savoir qu'est-ce qui dans mon programme, pas dans ma personne, dans mon programme, leur pose problème", a-t-il poursuivi. "On pourrait en parler, peut-être que je pourrais les convaincre, peut-être qu'ils pourraient me convaincre que je me trompe sur tel ou tel point".

"Vous verrez, ça finira bien, il votera pour moi", a conclu l'Insoumis...

Selon le candidat déclaré à la présidentielle 2022, "personnaliser, psychologiser la politique, c'est le meilleur moyen de ne plus faire de la politique". "Mais M. Montebourg ne me surprend pas et j'ai bon espoir parce que déjà en 2017, il me demandait de me retirer" avant "d'annoncer qu'il avait quand même voté pour moi" et non pour la personne qu'il soutenait à l'origine, a-t-il ajouté. "Vous verrez, ça finira bien, il votera pour moi", a conclu l'Insoumis sur un ton amusé.

Arnaud Montebourg avait estimé jeudi sur France Inter au sujet de M. Mélenchon: "Il était la solution en 2017, j'avais voté pour lui. Mais il est aujourd'hui le problème de la gauche, un facteur de blocage" pour l'unité.

La fonderie MBF Aluminium, menacée de fermeture, fabrique des carters de moteurs et des éléments de boîtes de vitesse. D'éventuelles offres de reprise doivent être examinées le 15 juin par le tribunal de commerce de Dijon.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Covid-19 : le gouvernement écarte de nouvelles restrictions

Le gouvernement a écarté a priori lundi de nouvelles restrictions face à la flambée épidémique de Covid-19, se contentant de renforcer légèrement le protocole en vigueur à l'école primaire où le taux d'incidence est le plus fort. Le Premier ministre Jean Castex et le ministre de la Santé Olivier Véran tiendront une conférence de presse à 19h pour détailler les mesures décidées. Mais de source gouvernementale, ils ne devraient pas annoncer de changements de règles importants.

Lancement de la stratégie économique régionale 2022-2028 en Bourgogne Franche-Comté

Vendredi 3 décembre 2021, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région, et Nicolas Soret, vice-président au développement économique, ont lancé les travaux du futur SRDEII (Schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation) de La Commanderie à Dole.

Castex annonce de nouvelles mesures contre les violences faites aux femmes : les actions déclinées dans le Doubs

Le Premier ministre, Jean Castex, a arrêté jeudi 25 novembre de nouvelles mesures "afin de renforcer la protection des victimes et la lutte contre les violences" à l'occasion de la Journée pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, notamment l'ouverture de nouvelles places d'hébergement. Dans le Doubs, Jean-François Colombet, préfet du Doubs, a réuni en préfecture le groupe de travail départemental sur les violences faites aux femmes du conseil départemental de prévention de la délinquance, d’aide aux victimes, de lutte contre les drogues, les dérivés sectaires et les violences faites aux femmes.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.76
couvert
le 07/12 à 3h00
Vent
5.05 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
100 %

Sondage