Alerte Témoin

Météo : la Franche-Comté placée à son tour en vigilance orange "neige et verglas"

Publié le 28/02/2018 - 16:37
Mis à jour le 01/03/2018 - 09:15

Des pluies verglaçantes sont attendues sur la région Bourgogne dans la seconde partie de nuit de mercredi à jeudi puis elles se décaleront jeudi matin en direction de l'Aube, de la Haute-Marne avant de toucher la Franche-Comté. Le Doubs, le Jura, la Haute-Saône et le Territoire de Belfort sont placés en vigilance orange de 22h jusqu'à jeudi midi.

dsc_5333.jpg
© damien poirier

En France, 58 départements sont désormais placés en vigilance orange.

Début de suivi pour :

  • Doubs (25), Jura (39), Haute-Saône (70) et Territoire de Belfort (90). 

Maintien de suivi pour : 

  • Aube (10), Haute-Marne (52), Côte-d'Or (21), Nièvre (58), Saône-et-Loire (71) et Yonne (89).

Les premiers flocons commencent à tomber sur le sud de la Bourgogne et du Jura.Les températures sous abri relevées à 15h sont comprises entre -4 et 1 degré. Sur l'épisode, les hauteurs de neige attendues sont de l'ordre de 2 à 5 cm. Mais le risque le plus important concerne un épisode verglaçant faisant suite aux chutes de neige et débutant en fin de nuit prochaine. Des pluies verglaçantes sont prévues jeudi matin sur le département du Doubs.

ÉVOLUTION

Une perturbation arrivant par le sud-ouest aborde la Bourgogne en cette fin de journée de mercredi. Les précipitations associées se produisent tout d'abord sous forme de neige et s'étendent en cours de nuit prochaine à la Franche-Comté et au sud des régions Champagne-Ardenne, Lorraine et Alsace.

Ces chutes de neige cessent ensuite progressivement d'ici la mi-journée de jeudi. Sur l'épisode, les hauteurs de neige attendues sont de l'ordre de 2 à 5 cm sur les départements placés en vigilance, localement jusqu'à 7 cm sur les hauteurs de Bourgogne.

Mais le risque le plus important concerne un épisode verglaçant faisant suite aux chutes de neige et débutant en fin de nuit prochaine.

Des pluies verglaçantes vont en effet débuter sur la région Bourgogne en seconde partie de nuit de mercredi à jeudi puis se décaler jeudi matin en direction de l'Aube, de la Haute-Marne, puis de la Franche-Comté.

Ces précipitations surfondues tombant sur des sols gelés sont généralement de faible intensité, mais leur durée et leur caractère verglaçant nécessitent un suivi particulier. La fin de l'épisode est attendue en milieu de journée de jeudi avec le retour d'un temps globalement sec sur les départements concernés.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Peut-on faire pousser un palmier en Franche-Comté ?

Avec l'été qui approche à grands pas vient l'envie de retourner dans son jardin. Et même en Franche-Comté, certains d'entre nous rêvent pour leur espace vert de bambous, cactus, bananiers, palmiers et autres plantes exotiques. Problème : ces végétaux originaires de pays chauds pourront-ils s'adapter au climat régional peu clément une fois l'été passé ? maCommune.info vous donne ses conseils pour réussir à créer et garder en vie votre jardin exotique…

Touche pas au blaireau

EELV Bourgogne-Franche-Comté s'inquiète de la chasse sous terre au blaireau. Le parti explique que 49 consultations publiques sont en cours pour des projets d'arrêtés qui prévoient d'autoriser, pour la saison prochaine, la vénerie sous terre. Les départements de la Nièvre, la Côte d’Or, le Doubs et la Saône-et-Loire sont concernés 

Risque de sécheresse pour 53 départements

Plus de la moitié des départements français sont exposés à des degrés divers à un risque de sécheresse estivale, selon une prévision rendue publique jeudi par le ministère de la transition écologique et solidaire, qui veut ainsi améliorer l'anticipation à ce phénomène. La Haute-Saône fait partie des 11 départements où le risque est "très probable". Dans les autres départements de Bourgogne-Franche-Comté, le risque est "probable".

EELV Bourgogne Franche-Comté réclame l’arrêt des subventions à l’aéroport de Dole-Tavaux

Europe-écologie les Verts Bourgogne Franche-Comté estime que la crise sanitaire du Coronavirus "oblige à repenser l’avenir" et demande l’arrêt de toutes les subventions "à la gabegie financière, écologique et sociale de l’aéroport de Dole-Tavaux." Le parti pense qu'il serait "plus opportun de réaffecter ces subventions à l’amélioration des lignes ferroviaires..."
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21.37
ciel dégagé
le 31/05 à 15h00
Vent
5.51 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
39 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune