Installation officielle de Michel Klein, nouveau directeur départemental de la sécurité publique du Doubs

Publié le 25/10/2019 - 16:06
Mis à jour le 25/10/2019 - 16:09

"créer du mieux-être policier" •

Michel Klein a pris ses fonctions en tant que DDSP (directeur départemental de la sécurité publique du Doubs) au début du mois d'octobre 2019 au commissariat de Besançon. Ce vendredi, Jean-Marie Salanova, directeur central de la sécurité publique, a procédé à l’installation officielle du commissaire divisionnaire au cours d’une cérémonie présidée par le préfet du Doubs. Il succède donc à Benoît Desferet, parti en Loire-Atlantique.

Fraichement arrivé au commissariat de Besançon, le nouveau patron des policiers connaît bien la zone Grand Est et notamment Etienne Manteaux, procureur de Besançon, avec qui il a travaillé trois ans à Épinal (NDLR : Étienne Manteaux était alors procureur et Michel Klein DDSP d'Épinal). "J'ai beaucoup de plaisir à le retrouver", souligne-t-il : "Entre un directeur de service de police et un procureur de la République, il y a une autorité judiciaire à laquelle je dois fournir des moyens dans le cadre de la politique pénale". Cette autorité de tutelle est essentielle pour le DDSP qui mènera aussi son travail avec Joël Mathurin, le préfet du Doubs.

Une volonté de "créer du mieux-être policier"

Alors que les policiers étaient dans la rue à Paris le 2 octobre dernier afin de dénoncer leur condition de travail et le fort taux de suicide (52 depuis le début de l'année), Michel Klein affirme qu'il est important de créer du "mieux-être policier", s'articulant autour d'une "meilleure ambiance au travail, une qualité des locaux et un management pour respecter la déontologie et la bienveillance" (les locaux de Besançon devraient avoir un rafraichissement d'ici un an). "Tous les directeurs de services ont été réunis il y a huit jours à Metz sur ordre de ministre de l'Intérieur", explique-t-il. "Les conditions de travail ont été abordées. Une expérimentation d'un nouveau cycle horaire de travail a été évoquée pour permettre aux policiers d'avoir un week-end sur deux".

Lors de la réunion à Metz, un fascicule a été donné aux différents DDSP afin qu'il soit accessible dans tous les commissariats de France. Michel Klein a rappelé "qu'un psychologue était disponible en interne au commissariat ainsi qu'un numéro vert".

Présentation du nouveau DDSP

Originaire de Strasbourg, Michel Klein a une carrière bien remplie (Besançon étant sa 14e mutation). Dans les années 80, il devient enquêteur à la brigade criminelle de Nancy. Il passe ensuite le concours d'officier puis commande la BAC (brigade anticriminelle) de nuit à Strasbourg pendant quatre ans. Entre 1990 et 2000, c'est avec le Raid qu'il partira pour l'Afrique (Niger et Bénin) pendant sept ans pour former deux cellules anti-terroriste.

De retour en France, Michel Klein est investi au service de protection des hautes personnalités (SPHP) pendant sept ans où il en gardera "de bons souvenirs". Il aura notamment la charge de la protection de chefs d'État étrangers comme Vladimir Poutine, ou encore de Yasser Arafat, Bill Clinton, le Pape Jean Paul II ou encore Juan Carlos.

Il rejoindra ensuite la sécurité publique notamment à Saint Dié (Vosges) et enchainera à la Police judiciaire de Nancy puis DDSP à Charmont, Charleville-Mézières et Épinal. Jusqu'à la semaine dernière, il était à la direction zonale Est des CRS.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Sondage – En tant que parents, souhaitez-vous faire vacciner votre enfant mineur contre la Covid-19 ?

Depuis le 15 juin dernier, la vaccination est ouverte aux mineurs de plus de 12 ans en France. Elle se déroule uniquement en centre de vaccination et avec le vaccin Pfizer-BioNtech. En tant que parents, souhaitez-vous faire vacciner votre/vos enfants ? C'est notre sondage de la semaine.

Covid-19 : l’Adapei du Doubs annule pour la deuxième année consécutive son Opération Brioches

En 2020, la 50e Opération Brioches de l’Adapei du Doubs n’avait finalement pas eu lieu au regard de la situation sanitaire. Cette année encore, le contexte de crise sanitaire ne permet pas à l'Adapei du Doubs d’envisager sereinement l’organisation d’une Opération Brioches en 2021 qui mobilise habituellement plus de 4.000 bénévoles à travers le département, notamment des personnes fragiles (âgées, en situation de handicap).

La Mutuelle de Poitiers Assurances à Besançon : 26 ans de proximité

PUBLI-INFO • Corinne Alonet, vous reçoit dans son agence Mutuelle de Poitiers Assurances avec ses collaboratrices Julie Isabey et Carole Vacelet. Originaire de la région et responsable de l’agence depuis 1995, Corinne Alonet possède une véritable connaissance du tissu économique local. Son agence située au cœur de la ville de Besançon lui permet de renforcer la relation de proximité qu’elle a à cœur d’entretenir avec ses assurés.

Fête de la musique dans les bars et restaurants : les concerts autorisés en intérieur mais pas en extérieur

Mise à jour • La ministre de la Culture Roselyne Bachelot a annoncé jeudi 17 juin l'assouplissement du protocole sanitaire pour la Fête de la musique le 21 juin : "les mini concerts dans les bars et les restaurants seront possibles". Dans le Doubs, les concerts en terrasses restent interdits. Seuls les évènement en intérieurs sont autorisés  dans le respect des restrictions sanitaires. 

La police et la gendarmerie mobilisées en Haute-Saône pour lutter contre les « distracteurs »

Après une année pendant laquelle l'accidentologie a fortement baissé (crise sanitaire, confinements, couvre-feu...) une recrudescence d’accidents graves est constatée depuis le mois de mai 2021 par la préfecture de Haute-Saône. Ils sont provoqués le plus souvent par des comportements dangereux... Lors d'une opération de contrôle dans le département le 15 juin dernier, 62 infractions ont été recensées par les forces de l'ordre liées notamment aux "distracteurs de conduite".

Baisse de la vaccination en Haute-Saône : la préfète veut booster la prise de rendez-vous à l’approche de l’été

Malgré 46% de la population primo-vaccinés en Haute-Saône, la préfète Fabienne Balussou souhaite promouvoir davantage la vaccination par le biais des acteurs locaux suite à une baisse de la prise de rendez-vous au mois de juin, selon un communiqué du 17 juin.

VNF met en garde contre les dangers de la baignade dans les fleuves, canaux et rivières

S’ils constituent un grand terrain de détente et de loisirs où fourmillent une multitude d’activités, les canaux et rivières françaises ne sont pas faits pour la baignade, hors espaces aménagés. La baignade y est dangereuse et, sauf exceptions, interdite, alerte les Voies navigables de France (VNF) ce jeudi 17 juin.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 23.23
légère pluie
le 23/06 à 15h00
Vent
2.29 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
15 %

Sondage