Installation officielle de Michel Klein, nouveau directeur départemental de la sécurité publique du Doubs

Publié le 25/10/2019 - 16:06
Mis à jour le 25/10/2019 - 16:09

"créer du mieux-être policier" • Michel Klein a pris ses fonctions en tant que DDSP (directeur départemental de la sécurité publique du Doubs) au début du mois d'octobre 2019 au commissariat de Besançon. Ce vendredi, Jean-Marie Salanova, directeur central de la sécurité publique, a procédé à l’installation officielle du commissaire divisionnaire au cours d’une cérémonie présidée par le préfet du Doubs. Il succède donc à Benoît Desferet, parti en Loire-Atlantique.

PUBLICITÉ

Fraichement arrivé au commissariat de Besançon, le nouveau patron des policiers connaît bien la zone Grand Est et notamment Etienne Manteaux, procureur de Besançon, avec qui il a travaillé trois ans à Épinal (NDLR : Étienne Manteaux était alors procureur et Michel Klein DDSP d'Épinal). "J'ai beaucoup de plaisir à le retrouver", souligne-t-il : "Entre un directeur de service de police et un procureur de la République, il y a une autorité judiciaire à laquelle je dois fournir des moyens dans le cadre de la politique pénale". Cette autorité de tutelle est essentielle pour le DDSP qui mènera aussi son travail avec Joël Mathurin, le préfet du Doubs.

 

Une volonté de "créer du mieux-être policier"

Alors que les policiers étaient dans la rue à Paris le 2 octobre dernier afin de dénoncer leur condition de travail et le fort taux de suicide (52 depuis le début de l'année), Michel Klein affirme qu'il est important de créer du "mieux-être policier", s'articulant autour d'une "meilleure ambiance au travail, une qualité des locaux et un management pour respecter la déontologie et la bienveillance" (les locaux de Besançon devraient avoir un rafraichissement d'ici un an). "Tous les directeurs de services ont été réunis il y a huit jours à Metz sur ordre de ministre de l'Intérieur", explique-t-il. "Les conditions de travail ont été abordées. Une expérimentation d'un nouveau cycle horaire de travail a été évoquée pour permettre aux policiers d'avoir un week-end sur deux".

Lors de la réunion à Metz, un fascicule a été donné aux différents DDSP afin qu'il soit accessible dans tous les commissariats de France. Michel Klein a rappelé "qu'un psychologue était disponible en interne au commissariat ainsi qu'un numéro vert".

Présentation du nouveau DDSP

Originaire de Strasbourg, Michel Klein a une carrière bien remplie (Besançon étant sa 14e mutation). Dans les années 80, il devient enquêteur à la brigade criminelle de Nancy. Il passe ensuite le concours d'officier puis commande la BAC (brigade anticriminelle) de nuit à Strasbourg pendant quatre ans. Entre 1990 et 2000, c'est avec le Raid qu'il partira pour l'Afrique (Niger et Bénin) pendant sept ans pour former deux cellules anti-terroriste.

De retour en France, Michel Klein est investi au service de protection des hautes personnalités (SPHP) pendant sept ans où il en gardera "de bons souvenirs". Il aura notamment la charge de la protection de chefs d'État étrangers comme Vladimir Poutine, ou encore de Yasser Arafat, Bill Clinton, le Pape Jean Paul II ou encore Juan Carlos.

Il rejoindra ensuite la sécurité publique notamment à Saint Dié (Vosges) et enchainera à la Police judiciaire de Nancy puis DDSP à Charmont, Charleville-Mézières et Épinal. Jusqu'à la semaine dernière, il était à la direction zonale Est des CRS.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Baromètre « Parlons vélo des villes cyclables 2019 » : donnez votre avis sur la vie à vélo dans votre commune

A la rentrée 2019, le Fédération des usagers de la bicyclette (FUB) a lancé la seconde édition de l'enquête intitulée "Baromètre Parlons vélo des villes cyclables 2019". L'occasion pour les habitants de toutes les villes de France de s'exprimer sur le sujet… L'enquête est ouverte jusqu'au 30 novembre 2019 !

Intoxication au monoxyde de carbone en hiver : les conseils du lieutenant-colonel Bringout

Avec le froid qui persiste depuis plusieurs jours en Franche-Comté, on a tendance à allumer les radiateurs à fond, faire un feu dans la cheminée, brancher des appareils pour se réchauffer, etc. Avec tout ça, attention aux intoxications au monoxyde carbone et aux incendies ! Voici les conseils du lieutenant-colonel Frédéric Bringout, sapeur-pompier du Doubs pour prévenir des risques…

Tri des déchets dans les entreprises : « Beaucoup d’efforts restent à fournir » selon la Dreal Bourgogne Franche-Comté

Selon la direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement de Bourgogne-Franche-Comté, 50 % des tonnages éliminés en décharge dans notre région sont des refus de tri, dont la majorité proviennent de centres de tri de déchets d’activités économiques.

Dépôts sauvages à Chay : une promeneuse écrit une lettre ouverte « à l’indélicat-e »

Bénédicte, une promeneuse dans le secteur de Chay dans le Doubs, a constaté un dépôt d'ordures lundi 11 novembre alors qu'elle se baladait dans un bosquet, près de la Loue. Suite à cette trouvaille fort peu agréable, elle a décidé d'écrire et publier une lettre ouverte sur maCommune.info à l'intention de celui ou celle qui n'a pas trouvé "meilleur" endroit pour jeter ses déchets de carton, de bois, de plastique et de métal…

Paris 2024 labellisera la Bourgogne-Franche-Comté « Terre de Jeux 2024 » ce mercredi à Dijon

Mercredi 13 et jeudi 14 novembre 2019, une délégation de Paris 2024 conduite par Tony Estanguet, président du comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques et Bernard Lapasset, président d’honneur, se rendra en Bourgogne-Franche-Comté afin de poursuivre la mobilisation des territoires. Quelques mois après le lancement du label "Terre de Jeux 2024" et quelques jours avant les premières labellisations de communes.

Vache de Salon à Besançon : « un évènement d’exception pour le grand public »

Publi-info • Après 30 ans d'absence, l'évènement Vache de Salon revient à Besançon du 14 au 17 novembre 2019 au parc des expositions de Micropolis en parallèle du salon Talents & Saveurs. Au programme : des concours, des animations, des concerts… un véritable show de quatre jours sur 1 000 m2 pendant lesquels 30 000 visiteurs sont attendus.

9 novembre 1989 : la journée qui a changé la face du monde

Günter Schabowski chausse ses lunettes, hésite, farfouille dans ses notes manuscrites. Il semble chercher à comprendre ce qu’il est en train de lire puis répond: "Pour autant que je sache, cela entre en vigueur immédiatement, sans délai...". La bombe vient d’être lâchée. Il est environ 19 heures ce 9 novembre 1989.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.56
légère pluie
le 13/11 à 0h00
Vent
1.28 m/s
Pression
1007 hPa
Humidité
97 %

Sondage