Installation officielle de Michel Klein, nouveau directeur départemental de la sécurité publique du Doubs

Publié le 25/10/2019 - 16:06
Mis à jour le 25/10/2019 - 16:09

"créer du mieux-être policier" • Michel Klein a pris ses fonctions en tant que DDSP (directeur départemental de la sécurité publique du Doubs) au début du mois d’octobre 2019 au commissariat de Besançon. Ce vendredi, Jean-Marie Salanova, directeur central de la sécurité publique, a procédé à l’installation officielle du commissaire divisionnaire au cours d’une cérémonie présidée par le préfet du Doubs. Il succède donc à Benoît Desferet, parti en Loire-Atlantique.

Fraichement arrivé au commissariat de Besançon, le nouveau patron des policiers connaît bien la zone Grand Est et notamment Etienne Manteaux, procureur de Besançon, avec qui il a travaillé trois ans à Épinal (NDLR : Étienne Manteaux était alors procureur et Michel Klein DDSP d'Épinal). "J'ai beaucoup de plaisir à le retrouver", souligne-t-il : "Entre un directeur de service de police et un procureur de la République, il y a une autorité judiciaire à laquelle je dois fournir des moyens dans le cadre de la politique pénale". Cette autorité de tutelle est essentielle pour le DDSP qui mènera aussi son travail avec Joël Mathurin, le préfet du Doubs.

Une volonté de "créer du mieux-être policier"

Alors que les policiers étaient dans la rue à Paris le 2 octobre dernier afin de dénoncer leur condition de travail et le fort taux de suicide (52 depuis le début de l'année), Michel Klein affirme qu'il est important de créer du "mieux-être policier", s'articulant autour d'une "meilleure ambiance au travail, une qualité des locaux et un management pour respecter la déontologie et la bienveillance" (les locaux de Besançon devraient avoir un rafraichissement d'ici un an). "Tous les directeurs de services ont été réunis il y a huit jours à Metz sur ordre de ministre de l'Intérieur", explique-t-il. "Les conditions de travail ont été abordées. Une expérimentation d'un nouveau cycle horaire de travail a été évoquée pour permettre aux policiers d'avoir un week-end sur deux".

Lors de la réunion à Metz, un fascicule a été donné aux différents DDSP afin qu'il soit accessible dans tous les commissariats de France. Michel Klein a rappelé "qu'un psychologue était disponible en interne au commissariat ainsi qu'un numéro vert".

Présentation du nouveau DDSP

Originaire de Strasbourg, Michel Klein a une carrière bien remplie (Besançon étant sa 14e mutation). Dans les années 80, il devient enquêteur à la brigade criminelle de Nancy. Il passe ensuite le concours d'officier puis commande la BAC (brigade anticriminelle) de nuit à Strasbourg pendant quatre ans. Entre 1990 et 2000, c'est avec le Raid qu'il partira pour l'Afrique (Niger et Bénin) pendant sept ans pour former deux cellules anti-terroriste.

De retour en France, Michel Klein est investi au service de protection des hautes personnalités (SPHP) pendant sept ans où il en gardera "de bons souvenirs". Il aura notamment la charge de la protection de chefs d'État étrangers comme Vladimir Poutine, ou encore de Yasser Arafat, Bill Clinton, le Pape Jean Paul II ou encore Juan Carlos.

Il rejoindra ensuite la sécurité publique notamment à Saint Dié (Vosges) et enchainera à la Police judiciaire de Nancy puis DDSP à Charmont, Charleville-Mézières et Épinal. Jusqu'à la semaine dernière, il était à la direction zonale Est des CRS.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Vie étudiante en Bourgogne Franche-Comté : 87.000 étudiants interrogés pour créer " une véritable boussole "

Dans le cadre de la première conférence territoriale de la vie étudiante en Bourgogne Franche-Comté qui s’est déroulée lundi 30 janvier à Dijon, les résultats d’une vaste concertation inédite en France réalisée auprès de 11.500 étudiants dans un premier temps (sur les 87.000 étudiants) ont été dévoilés par Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique de Bourgogne Franche-Comté.

Morts solitaires : le bilan glaçant des Petits Frères des Pauvres

Dans un communiqué du 30 janvier, les Petits Frères des Pauvres alertent sur ces morts solitaires que l’association recense chaque année en l’absence de statistiques. C’est la conséquence la plus extrême de l’isolement croissant des personnes âgées, tout particulièrement de celles en situation de "mort sociale", sans liens avec famille, amis, voisinage ou tissu associatif.

72,12 millions d’euros pour accélérer la transition écologique dans les territoires de Bourgogne-Franche-Comté

Annoncé le 27 août 2022 par la Première ministre Élisabeth Borne et effectif depuis début janvier, le Fonds vert est doté au plan national de 2 milliards d’euros dont une enveloppe pour la région Bourgogne- Franche-Comté de 72,12 M€.

Sondage – Comptez-vous faire grève et/ou manifester contre la réforme des retraites ?

La deuxième grande journée de mobilisation sociale contre la réforme des retraites se déroulera le 31 janvier 2023 à Besançon, comme ailleurs en France. La Première ministre a confirmé qu’elle ne changera pas l’âge de départ en retraite, ce qui encourage davantage les syndicats à poursuivre leurs mouvements de grève et de manifestations.

Une centaine de personnes présentes au rassemblement antifasciste devant le palais de justice ce vendredi

Organisé par la Nuée antifasciste ce vendredi 27 janvier juste avant le jugement des deux étudiants soupçonnés d’avoir repeint le visage de la statue de Victor Hugo en novembre 2022, le rassemblement a réuni une centaine de personnes devant le palais de justice de Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 1.54
couvert
le 01/02 à 6h00
Vent
3.09 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
95 %