Michel Omouri maintenu à la 5e place de la liste Rosselot

Publié le 17/02/2008 - 14:26
Mis à jour le 17/02/2008 - 14:26

Garde à vue de 48h de deux co-listiers le jeudi, présomption d\'innocence bafouée, faits reprochés à des prévenus en réalité non avérés, aucune culpabilité, le fait divers, qui agite le microcosme politique de la droite locale ces dernières 72h, connaît un nouveau rebondissement. Jean Rosselot a confirmé ce matin le maintien en cinquième position sur sa liste de Michel Omouri, candidat UMP/Doubs Avenir aux cantonales de Besançon-Planoise. Le retour en grâce de Fouzy Sid n\'est donc que partiel, lui qui était pourtant présenté par Jean Rosselot "comme [sa] Rachida Dati, (...) qu\'il avait accueilli comme un fils". L\'emballement médiatique aura eu raison de ce récent partenariat. La stratégie d\'ouverture de Jean Rosselot n\'était-elle en fin de compte qu\'une manipulation de jeunes ambitieux ? Une réponse sera certainement fournie dans les prochains jours par Fouzy Sid... à suivre !

Ajout de la rédaction :

L\'équipe de Jean Rosselot confirme effectivement le maintien de Michel Omouri à la 5ème place et souhaite que Fouzy Sid puisse se défendre des attaques dont il a été la cible mais "à l\'extérieur" de la liste. Jean Rosselot espère cependant  que le RMP continuera à le soutenir. Le responsable du Rassemblement pour un Mouvement Populaire devrait s\'exprimer à ce sujet au plus tard lundi.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Plan de circulation : des riverains de la rue du Clos-Munier à Besançon se plaignent de la circulation

Après avoir reçu des plaintes de la part de riverains, le président du groupe Besançon Maintenant dénonce publiquement dans un communiqué du 27 janvier 2023 les conséquences "néfastes et inattendues" de la modification du plan de circulation aux abords des avenues de Montrapon et Léo Lagrange.

Huit ans après la fusion, le Mouvement Franche-Comté lance une nouvelle pétition pour séparer la Bourgogne de la Franche-Comté

Le Mouvement Franche-Comté, présidé par Jean-Philippe Allenbach, a lancé ce dimanche 15 janvier, une nouvelle pétition pour la séparation de la Bourgogne et de la Franche-Comté, soit huit ans, quasi jour pour jour, après la fusion des régions.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.54
couvert
le 04/02 à 12h00
Vent
1.31 m/s
Pression
1036 hPa
Humidité
94 %