Migrants : 17 jeunes guinéens seront hébergés par le 115 en attendant la fin de leur procédure

Publié le 03/09/2020 - 17:27
Mis à jour le 03/09/2020 - 16:56

Suite à des obligations de quitter le territoire (OQTF), le conseil départemental du Doubs n'a pas renouvelé les contrats jeunes majeurs pour 17 migrants guinéens à Besançon. Se retrouvant aujourd'hui sans logement ni ressource, la Ville de Besançon juge cette décision du conseil départemental d'"incompréhensible" et tente de trouver une solution pour ces jeunes à l'aide la préfecture du Doubs et du 115, apprend-on dans un communiqué du 3 septembre.

 ©
©

Suite aux OQTF prononcés par l'Etat, les contrats jeunes majeurs de 17 migrants guinéens n'ont pas été renouvelés par le conseil départemental. Lundi 31 août, associations et syndicats se sont mobilisés en soutien à ces jeunes.

Pour Anne Vignot, maire de Besançon, "la décision de renvoyer ces jeunes, formés et intégrés, interroge. Mais le plus grave est de laisser à la rue sans solution d'hébergement, du jour au lendemain, 17 jeunes gens, qui étaient pris en charge par le Département. Cela relève d'une décision incompréhensible."

De la place au 115 pour ces jeunes

Les associations et les syndicats se sont tournés vers la ville pour obtenir des solutions temporaires de relogement. Bien que cette compétence ne relève pas de la ville de Besançon, Anne Vignot et Philippe Crémer, conseiller municipal en charge des dispositifs d'accueil des sans-abris et de l'accompagnement des migrants "souhaitent qu'une solution soit trouvée en attendant le terme de la procédure administrative".

La Ville de Besançon s'est, quant à elle, tournée vers la préfecture et le 115, en responsabilité de l'hébergement dans ce type de situations. A ce jour, la préfecture indique que le 115 peut accueillir ces jeunes.

"Si des places devaient manquer demain, la ville de Besançon resterait mobilisée pour trouver, au cas pas cas, des solutions individuelles, en mobilisant toutes les ressources et toutes les bonnes volontés pour le respect et la dignité des personnes", annonce la maire.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Présidentielle 2022 : un comité de soutien à Emmanuel Macron dans le Grand Besançon

À l'initiative de Karima Rochdi,  conseillère municipale de Besançon (groupe  LREM – MoDem), et de cinq autres personnalités locales, un comité de soutien à l’action du Président de la République a été  créé  à l'échelle du Grand Besançon ce jeudi 16 septembre 2021.

L'avenir de l'écologie se joue (aussi) en Bourgogne Franche-Comté

"Vers une écologie de territoires ?" Temps fort du festival des solutions écologiques porté par la région Bourgogne-Franche-Comté, un débat a réuni une petite centaine de personnes mercredi 8 septembre 2021 à la Citadelle de Besançon : des élus, des partenaires de la Région et de Ville de Besançon mais aussi une trentaine de citoyens.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.8
peu nuageux
le 22/09 à 9h00
Vent
3.03 m/s
Pression
1027 hPa
Humidité
84 %

Sondage