Ministres francs-comtois : des périodes plus ou moins fastes

Publié le 17/05/2012 - 07:55
Mis à jour le 21/05/2012 - 15:14

Le nouveau gouvernement ne compte finalement qu’un seul Franc-Comtois. Le député du Doubs, Pierre Moscovici, n’aura pas d’autre régional à ses côtés au conseil des ministres. Depuis 1958, la Franche-Comté a compté une vingtaine de ministères.

dsc_7103.jpg

Finalement, ni Marie-Guite Dufay, présidente du conseil régional, ni Yves Krattinger sénateur et président du conseil général de Haute-Saône, n’ont été retenus par le nouveau Premier ministre.

En remontant le temps, on s’aperçoit que la Franche-Comté n’a pas toujours été gâtée sous la Cinquième République notamment dans la dernière période avec la droite au pouvoir. Outre Yves Jégo, né à Besançon en 1961, qui fut secrétaire d’Etat à l’Outre-Mer de 2008 à 2009 et Hamlaoui Mekachera, secrétaire d’Etat aux Anciens Combattants de 2002 à 2007, établit dans le Jura depuis 1977, le seul qui s’est « illustré » c’est Alain Joyandet, secrétaire d’Etat à la Coopération et à la Francophonie de 2008 à 2010. L’ancien député-maire de Vesoul a quitté le gouvernement de François Fillon précipitamment après son voyage en jet privé à 115 000 euros... Signalons également Claude Guéant, ancien préfet de Franche-Comté de 1998 à 2000, qui a accédé au ministère de l'Intérieur en 2011.

La période la plus favorable à la Franche-Comté aura sans conteste été celle du gouvernement Jospin de 1997 à 2002. Pas moins de quatre ministres francs-comtois dans le même gouvernement… Six, si l’on comptabilise Marie-Noëlle Lienemann (secrétaire d’Etat chargée du Logement), née à Belfort, et Jean-Luc Mélenchon (ministre délégué à l’Enseignement professionnel) qui a passé une partie de sa jeunesse dans le Jura.

Sinon dans le même gouvernement il y avait Jean-Pierre Chevènement, à l’Intérieur jusqu’en 2000, mais il avait occupé plusieurs postes ministériels importants bien avant (recherche, éducation nationale, défense), Pierre Moscovici, déjà, ministre délégué chargé des Affaires européennes pendant cinq ans, Dominique Voynet, ministre de l’Environnement et de l’Aménagement du territoire qui, avant de quitter la région, a été députée du Jura et conseillère régionale et Paulette Guinchard, secrétaire d’Etat chargée des Personnes âgées de 2011 à 2002, et ancienne députée de Besançon.

Durant le second septennat de François Mitterrand, Jean-Noël Jeanneney, originaire de Haute-Saône, a été secrétaire d’Etat par deux fois (Commerce extérieur et Communication). Il a été précédé en politique par son grand-père Jules Jeanneney (président du Sénat sous la Troisième République) et par son père Jean-Marcel Jeanneney qui a tenu plusieurs ministères de 1959 à 1969. Ce dernier a été maire de Rioz et président du conseil général de Haute-Saône.

D’autres personnalités franc-comtoises ont occupé des ministères dans les années 60 et 70 comme Henri Duvillard, né à Luxeuil-les-Bains, Jacques Duhamel, ancien maire de Dole et député du Jura, Jean-Jacques Beucler, ancien maire de Corbenay et député de Haute-Saône, et Jean-Marie Bailly, ancien sénateur et député-maire de Belfort, qui a été secrétaire d’Etat à l’Economie et aux Finances en 1969, puis au Commerce de 1969 à 1972.

Dans les années 80, à ne pas oublier Huguette Bouchardeau, ancienne députée du Doubs qui a été ministre de l’Environnement de 1984 à 1986 et Christian Bergelin, secrétaire d’Etat à la Jeunesse et aux Sports de 1986 à 1988 qui a également été sénateur et député-maire de Gray en Haute-Saône.

(avec le magazine Pays Comtois n°94)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Allégement du confinement : ce qu'il faut retenir de l'allocution présidentielle...

Trois phases • Saluant la mobilisation de la population, Emmanuel Macron a desserré l'étau du confinement  s'est félicité que la circulation du virus ait été "freinée", mais le Covid-19 "demeure très présent" en France comme dans le reste de l'Europe. De ce fait, Emmanuel Macron a annoncé que l'allègement des restrictions ne se ferait pas du jour au lendemain mais en trois phases jusqu'au 20 janvier. Sa mise en oeuvre dépendra de l'évolution de l'épidémie, a-t-il averti.

Commerces, vacances de Noël… Quelles mesures Emmanuel Macron devrait-il annoncer mardi soir ?

Le chef de l'Etat s'exprimera lors d'une allocution mardi 24 novembre 2020 à 20h pour annoncer le "cap" de ces prochaines semaines, de ces prochains mois et les premières mesures "d'allègement des contraintes" qui devraient prendre effet à partir du 1er décembre. Quelles seront-elles ?

Région Bourgogne Franche-Comté : 126 M€ en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires

Réunis en commission permanente, vendredi 20 novembre 2020, les élus régionaux ont voté près de 126 millions d’euros d’aides en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires. Une partie de ces crédits concerne le Plan d’accélération de l’investissement régional mis en place par la Région pour faire face à la crise sociale et économique provoquée par l’épidémie de Covid-19.

La loi Recherche définitivement adoptée au Parlement

Face au risque de "décrochage" de la recherche française, le Parlement a définitivement adopté ce vendredi 20 novembre 2020 le projet de loi de programmation (LPR), "un investissement historique" selon le gouvernement confronté à la défiance accrue de la communauté universitaire et scientifique. Fannette Charvier, députée du Doubs se félicite de cette décision (elle avait été désignée responsable de ce texte pour le groupe LaREM).
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.57
nuageux
le 27/11 à 12h00
Vent
0.97 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
36 %

Sondage