Ministres francs-comtois : des périodes plus ou moins fastes

Publié le 17/05/2012 - 07:55
Mis à jour le 21/05/2012 - 15:14

Le nouveau gouvernement ne compte finalement qu’un seul Franc-Comtois. Le député du Doubs, Pierre Moscovici, n’aura pas d’autre régional à ses côtés au conseil des ministres. Depuis 1958, la Franche-Comté a compté une vingtaine de ministères.

Finalement, ni Marie-Guite Dufay, présidente du conseil régional, ni Yves Krattinger sénateur et président du conseil général de Haute-Saône, n’ont été retenus par le nouveau Premier ministre.

En remontant le temps, on s’aperçoit que la Franche-Comté n’a pas toujours été gâtée sous la Cinquième République notamment dans la dernière période avec la droite au pouvoir. Outre Yves Jégo, né à Besançon en 1961, qui fut secrétaire d’Etat à l’Outre-Mer de 2008 à 2009 et Hamlaoui Mekachera, secrétaire d’Etat aux Anciens Combattants de 2002 à 2007, établit dans le Jura depuis 1977, le seul qui s’est « illustré » c’est Alain Joyandet, secrétaire d’Etat à la Coopération et à la Francophonie de 2008 à 2010. L’ancien député-maire de Vesoul a quitté le gouvernement de François Fillon précipitamment après son voyage en jet privé à 115 000 euros... Signalons également Claude Guéant, ancien préfet de Franche-Comté de 1998 à 2000, qui a accédé au ministère de l'Intérieur en 2011.

La période la plus favorable à la Franche-Comté aura sans conteste été celle du gouvernement Jospin de 1997 à 2002. Pas moins de quatre ministres francs-comtois dans le même gouvernement… Six, si l’on comptabilise Marie-Noëlle Lienemann (secrétaire d’Etat chargée du Logement), née à Belfort, et Jean-Luc Mélenchon (ministre délégué à l’Enseignement professionnel) qui a passé une partie de sa jeunesse dans le Jura.

Sinon dans le même gouvernement il y avait Jean-Pierre Chevènement, à l’Intérieur jusqu’en 2000, mais il avait occupé plusieurs postes ministériels importants bien avant (recherche, éducation nationale, défense), Pierre Moscovici, déjà, ministre délégué chargé des Affaires européennes pendant cinq ans, Dominique Voynet, ministre de l’Environnement et de l’Aménagement du territoire qui, avant de quitter la région, a été députée du Jura et conseillère régionale et Paulette Guinchard, secrétaire d’Etat chargée des Personnes âgées de 2011 à 2002, et ancienne députée de Besançon.

Durant le second septennat de François Mitterrand, Jean-Noël Jeanneney, originaire de Haute-Saône, a été secrétaire d’Etat par deux fois (Commerce extérieur et Communication). Il a été précédé en politique par son grand-père Jules Jeanneney (président du Sénat sous la Troisième République) et par son père Jean-Marcel Jeanneney qui a tenu plusieurs ministères de 1959 à 1969. Ce dernier a été maire de Rioz et président du conseil général de Haute-Saône.

D’autres personnalités franc-comtoises ont occupé des ministères dans les années 60 et 70 comme Henri Duvillard, né à Luxeuil-les-Bains, Jacques Duhamel, ancien maire de Dole et député du Jura, Jean-Jacques Beucler, ancien maire de Corbenay et député de Haute-Saône, et Jean-Marie Bailly, ancien sénateur et député-maire de Belfort, qui a été secrétaire d’Etat à l’Economie et aux Finances en 1969, puis au Commerce de 1969 à 1972.

Dans les années 80, à ne pas oublier Huguette Bouchardeau, ancienne députée du Doubs qui a été ministre de l’Environnement de 1984 à 1986 et Christian Bergelin, secrétaire d’Etat à la Jeunesse et aux Sports de 1986 à 1988 qui a également été sénateur et député-maire de Gray en Haute-Saône.

(avec le magazine Pays Comtois n°94)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Grève des pharmaciens : Julien Odoul appelle le gouvernement à réagir en urgence

Ce jeudi 30 mai, 84% des pharmaciens étaient en grève dans le département de l’Yonne. Le député du département, Julien Odoul affirme son soutient à la profession. Dans le cadre des élections européennes, il tiendra sa dernière réunion publique ce vendredi 31 mai à 19h00 à Mandeure.

Écologie, nucléaire, guerre en Ukraine, avenir de l’Europe… : un débat qui n’a pas fait de vague à Besançon

EUROPÉENNES 2024 • Un débat s’est tenu lundi 27 mai 2024 à la salle Jean Zay à Besançon réunissant 10 candidats aux élections européennes ou représentants de listes et de partis politiques. Une idée portée par Jean-Philippe Allenbach, membre du parti fédéraliste, présidée par Jean-Marie Girerd, président du mouvement européen France - Franche-Comté.

Européennes 2024 : salle comble pour le retour de Jean-Luc Mélenchon à Besançon

Devant près d’un millier de personnes réunies lundi 27 mai 2024 au grand Kursaal de Besançon, l’ancien député de La France insoumise est venu soutenir la Bisontine Séverine Vézies, 13e sur la liste de Manon Aubry pour les prochaines élections européennes du 9 juin. 

Émeutes en Nouvelle-Calédonie : rencontre avec des étudiants kanaks à Besançon

Depuis le 17 mai 2024, la Nouvelle-Calédonie fait face à de violentes émeutes. A l'origine, une proposition de loi constitutionnelle qui modifierait le corps électoral instauré en 1998 avec les accords de Nouméa. Le peuple kanak, exprime son désaccord envers cette réforme. Pour mieux comprendre ces insurrections néocalédoniennes, nous avons rencontré quatre jeunes kanaks, venus à Besançon pour leurs études.

Européennes 2024 : Territoires de progrès appelle à voter pour la liste Besoin d’Europe

Dans un communiqué du mois de mai 2024, Jean-Jacques Bougault, délégué régional de Territoires de Progrès, appelle "sans restriction" à voter pour Besoin d'Europe, liste commune Renaissance, Modem, Horizons, Parti Radical et UDI, conduite par Valérie Hayer et comptant notamment le député européen terriforatain, Christophe Grudler.

Audiovisuel public en grève : la maire de Besançon soutient les grévistes

Dans un communiqué du vendredi 24 mai 2024, alors que le projet de loi sur la fusion des médias audiovisuels du service public devait être examiné l’Assemblée nationale jeudi, ce qui a été reporté, la maire de Besançon Anne Vignot exprime son soutien au mouvement de grève et appelle les député(e)s à voter contre cette réforme.

Européennes : Jacques Ricciardetti, candidat sur la liste de Jordan Bardella 

Jacques Ricciardetti, délégué départemental du Rassemblement National du Doubs et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté est officiellement candidat en 51e position sur la liste du Rassemblement National menée par Jordan Bardella pour les élections européennes du 9 juin 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 9.74
légère pluie
le 31/05 à 0h00
Vent
3.11 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
97 %