Mondial féminin de handball : les françaises en quart de finale face aux les espagnoles…

Publié le 14/12/2021 - 12:05
Mis à jour le 14/12/2021 - 13:24

Les handballeuses françaises vont désormais devoir croiser le fer avec les Suédoises, en quart de finale du Mondial 2021, en Espagne. Pour rappel, quatre joueuses sont originaires de Franche-Comté...

Equipe de France Handball octobre 2021 © Abdel Ghezali
Equipe de France Handball octobre 2021 © Abdel Ghezali

Après une très grosse prestation contre la Russie (33-28) lundi 13 décembre, les handballeuses françaises, championnes olympiques à Tokyo, vont affronter les Suédoises en quart de finale du Mondial 2021, à Granollers, en Espagne.

Dans ce qui ressemblait de loin à un remake de la finale des Jeux – l'équipe russe a beaucoup changé depuis Tokyo –, les Françaises ont une nouvelle fois étouffé leur adversaire en défense, comme elles en ont pris la bonne habitude depuis le début de la compétition dans le nord de Barcelone. Lundi soir, elles ont aussi ajouté une belle touche offensive, portées par le bras droit d'Allison Pineau qui fêtait sa 270e sélection en équipe de France, devenant la quatrième bleue la plus capée à égalité avec Camille Ayglon, et derrière Isabelle Wendling (338), Dembélé (291) et Pecqueux-Rolland (289).

Rappel des joueuses issues de Franche-Comté

  • Catherine Gabriel (gardienne de but) originaire de Montbéliard. Elle a fait partie de l’ESBF avant de rejoindre Nantes puis Paris 92.
  • Laura Glauser (gardienne de but) originaire de Besançon. Elle a fait partie de l’ESBF. Elle est actuellement à Gyor Audi ETO KC.
  • Chloé Valentini, ailière gauche originaire de Morteau et a fait partie de l’ESBF avant de rejoindre Metz
  • Lucie Granier, ailière droite originaire de Marseille en poste à l'ESBF

A noter : Aissatou Kouyate, originaire de Clichy. Elle a fait partie de l’ESBF.

Le succès le plus abouti depuis le début de la compétition

Et ce n'est pas un échec sur un jet de sept mètres dans le début de la première période qui l'a déconcentrée, retournant sur la ligne par la suite. L'arrière de Ljubljana a proposé un véritable show au tir et à la passe, inarrêtable pendant 30 minutes, avec trois buts dont un penalty, trois passes décisives et aucune balle perdue. Elle a terminé la rencontre avec cinq buts au compteur.

Après un début de match serré, les Françaises ont très rapidement fait la différence face à des Russes sans solution en attaque. La seconde période a été une nouvelle démonstration de la force collective des coéquipières de Coralie Lassource, parfaite sur son aile droite. Avec une physionomie de match favorable, Olivier Krumbholz a pu lancer dans le jeu Orlane Kanor, de retour après une rupture du tendon d'Achille gauche à la mi-avril. La Messine de 24 ans, absente à Tokyo, a pu inscrire un but dans les dix dernières minutes.

Ce succès, avec à nouveau un écart très large (elles avaient gagné de 11 buts contre la Slovénie, de 10 buts contre l'Angola et la Pologne), est le plus abouti depuis le début de la compétition des Françaises, qui arrivent avec le plein de confiance en quart de finale, invaincues, avec une défense extrêmement bien en place, et une attaque qui commence à bien se trouver sur le jeu placé, péché mignon des Bleues sur les premiers matchs.

Les joueuses d'Olivier Krumbholz visent un doublé

Pour une place dans le dernier carré, c'est donc des habituées que les Françaises vont retrouver mercredi à Granollers, puisque Françaises et Suédoises se sont déjà affrontées à deux reprises aux Jeux olympiques de Tokyo, au tour principal (28-28) et en demi-finale (29-27). Les joueuses d'Olivier Krumbholz visent un doublé en l'espace de quatre mois, que seules Danoises (1996) et Norvégiennes (2008) sont parvenues à réaliser (à l'époque en Championnat d'Europe).

Le chemin vers le troisième sacre planétaire pourrait prendre de forts accents scandinaves, avec des Françaises placées dans la moitié de tableau des Danoises. Et leur première place leur permet d'éviter la Norvège, championne d'Europe en décembre 2020, jusqu'en finale.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Sport

Biathlon: Fillon-Maillet sans rival

leader incontestable • Le Jurassien Quentin Fillon Maillet a remporté la poursuite ce dimanche 16 janvier 2022. Il signe cette saison sa cinquième victoire et son quatrième succès en poursuite. Il en profite pour s'envoler au classement général de la Coupe du monde de biathlon.
Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -1.26
ciel dégagé
le 24/01 à 18h00
Vent
0.84 m/s
Pression
1032 hPa
Humidité
100 %

Sondage