Mondiaux de biathlon: Fillon-Maillet se console, Laegreid en impose

Publié le 22/02/2021 - 08:47
Mis à jour le 22/02/2021 - 08:49

Bredouille jusque-là, le Franc-Comtois Quentin Fillon-Maillet s'est consolé in extremis en décrochant dimanche à Pokljuka la médaille de bronze de la mass start, dernière course des Mondiaux de biathlon qui ont consacré le Norvégien Sturla Holm Laegreid comme la future star de la discipline.

Quentin Fillon maillet  © Facebook Q Fillon Maillet
Quentin Fillon maillet © Facebook Q Fillon Maillet

Fillon-Maillet était certes venu chercher l’or en Slovénie, mais il se contentera volontiers de cette 3e place après avoir connu tant de malheurs durant deux semaines.

Le Jurassien, bombardé leader des Bleus depuis la retraite de Martin Fourcade, semblait avoir du mal à supporter le poids de ce statut. Distancé en Coupe du monde, il avait fait des Championnats du monde l'occasion de sauver une saison très mal embarquée. Il aura finalement dû attendre l'ultime épreuve pour monter enfin sur le podium et repartir à la maison avec un petit sourire.

Alors que Laegreid a été intouchable, Fillon-Maillet a patiemment construit sa remontée après un début de course compliqué et une faute à chacun de ses tirs couchés (2 au total). Mais le Français n'a jamais paniqué, restant en embuscade avant d'avaler, avec le Norvégien Johannes Dale, les deux poursuivants de Laegreid, le Slovène Jakov Fak et l'Autrichien Simon Eder.

"Je suis soulagé"

Si Dale a été plus rapide dans les derniers mètres pour enlever l'argent, Fillon-Maillet pouvait difficilement être déçu, lui qui a échoué à trois reprises à la pire position, la 4e, durant ces Mondiaux (poursuite, Individuel, relais).

"Même si ce n'est pas la couleur (de médaille) que j'attendais, il y a quand même de la satisfaction, a déclaré le Français. Je ne me suis pas mis d'ultimatum mais j'avais envie de bien finir. J'avais ce côté revanchard, mais maintenant je suis soulagé."


 

Cette mass start restera également comme la confirmation d'un immense talent, celui de Sturla Holm Laegreid. A tout juste 24 ans (depuis samedi), le Norvégien s'impose comme un futur grand avec ce 2e sacre en solo (après l'Individuel). Celui qui est déjà le dauphin de son compatriote Johannes Boe au classement général de la Coupe du monde, pour sa première saison complète sur le circuit, n'oubliera pas son baptême du feu aux Championnats du monde puisqu'il boucle l'évènement avec quatre victoires (relais mixte, Individuel, relais, mass start).

Chez les dames, on attendait énormément Julia Simon mais la Française a complètement raté sa sortie. Arrivée à Pokjluka avec deux succès sur les deux dernières courses en départ groupé et le dossard rouge de leader de la spécialité en Coupe du monde, la biathlète des Saisies est passée à côté du sujet, avec trois fautes d'entrée à son tir couché qui l'ont condamnée.

Julia Simon "forcément déçue"

Simon termine ainsi à une piteuse 16e place (4 erreurs à la carabine au total), très loin de l'Autrichinenne Lisa Theresa Hauser, titrée pour la première fois aux Mondiaux, et devra patienter jusqu'à l'ultime mass start de la saison, le 21 mars à Ostersund, pour tenter d'empocher le petit globe.

"Je suis forcément déçue, a-t-elle réagi. C'est triste de finir les Championnats du monde à cette place, surtout à cause d'un seul tir. J'espère que cette course me servira pour la suite. J'ai foiré un premier tir, mais derrière il n'y a pas tout à jeter et je termine à une place assez correcte. Cela aurait pu être bien pire."

Simon a certes failli en solo mais l'or conquis en relais mixte simple avec Antonin Guigonnat suffit déjà à son bonheur.

"Le bilan individuel est décevant mais je reviens avec un titre, on ne me l'enlèvera pas, a-t-elle lancé. Il y a encore de belles choses à aller chercher avec le petit globe de la mass-start, je ne veux pas le laisser aux autres."

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Sport

Pro D2 : faux pas quasiment interdit pour Nevers

Vannes et Perpignan seront mathématiquement assurés de disputer les demi-finales de Pro D2 en cas de succès lors de la 27e journée, qu'ouvriront jeudi 15 avril 2021 deux équipes à la lutte pour les phases finales, Nevers et Oyonnax.

En 2021, le Festival Grandes Heures Nature ne cesse de se réinventer : 1er rendez-vous le 12 juin, sur un temps sportif connecté !

PUBLI-INFO • L’Edition 2021 du Festival sera adaptée et connectée ! Revisitée en permanence au regard de la situation sanitaire, la programmation conçue en 3 temps distincts (12 juin, 18 juillet, 25 septembre) poursuit son adaptation au regard des annonces gouvernementales du 31 mars 2021.

Cyclisme: report de la Classic Grand Besançon et du Tour du Jura

report • Les deux courses cyclistes, la Classic Grand Besançon Doubs et le Tour du Jura, initialement prévus les 16 et 17 avril 2021, ont été reportés en raison de la situation sanitaire et des restrictions imposées par les pouvoirs publics, a annoncé mercredi  7 avril 2021le comité d'organisation.

Covid-19 : le foot français sonne la « saison blanche » des championnats amateurs

Devant les restrictions imposées par la pandémie de Covid-19, la Fédération française de football (FFF) s'est résolue ce mercredi 24 mars 2021 à mettre un terme aux Championnats amateurs départementaux et régionaux dont la saison 2020-2021, suspendue depuis fin octobre, est déclarée "blanche", sans promotions ni relégations.

Le coup de gueule de Thibaut Baronian pour le retour des sports outdoor individuels et des compétitions

Alors que la saison des trails et autres courses à pied devrait démarrer ces prochaines semaines, la tension monte chez les athlètes et les organisateurs d'évènements sportifs. Le trailer bisontin Thibaut Baronian a poussé un coup de gueule sur les réseaux sociaux pour demander le retour "au plus vite" des sports outdoor individuels et en compétition. Il nous en parle.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.75
couvert
le 15/04 à 18h00
Vent
4.52 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
42 %

Sondage