Alerte Témoin

Moscovici: le soutien à Juncker, "pas un chèque en blanc"

Publié le 24/06/2014 - 11:28
Mis à jour le 24/06/2014 - 11:28

Le député PS du Doubs Pierre Moscovici, qui pourrait intégrer la commission européenne, a assuré mardi que le soutien des sociaux-démocrates à Jean-Claude Juncker pour la diriger n'était pas "un chèque en blanc", mais "le respect de la démocratie". 

dsc_3891.jpg
©roman mCi

Sur i>TELE, l'ancien ministre de l'Economie a vu dans ce soutien de gauche au Luxembourgeois, champion de la droite modérée, la mise en oeuvre d'une "règle du jeu, d'ailleurs dictée par les traités, qui était que le président de la Commission européenne serait désigné en fonction du résultat des élections européennes". 

Donc "le candidat du parti arrivé en tête devait avoir une sorte de droit de tirage et en tout cas, une légitimité", selon lui. Mais M. Moscovici a énoncé "deux conditions": "une réorientation de la construction européenne", "oui, moins libérale". Ensuite, "que Jean-Claude Juncker ait une équipe dans laquelle les sociaux-démocrates aient toute leur place et j'ajouterais: que la France ait toute sa place". 

L'ancien responsable de Bercy est pressenti pour être le prochain membre français de la Commission européenne. "Je m'y prépare", a-t-il assuré, rappelant avoir été investi d'une mission de six mois. Cette mission qui porte sur la contribution des politiques européennes à la croissance et à l'emploi, le conduit dans les capitales de l'UE.  Donc "ce n'est pas un chèque en blanc", "c'est l'idée qu'on respecte la démocratie européenne et par ailleurs, on met en place une Europe nouvelle". 

La candidature du Luxembourgeois est soutenue par les neuf dirigeants sociaux-démocrates de pays de l'Union européenne, a déclaré François Hollande, qui les avait réunis samedi à Paris. 

(source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Un groupe politique « Ensemble ! » s’invitera au conseil municipal de Besançon

Lors du prochain conseil municipal de Besançon qui se déroulera le 8 juin 2020, un nouveau groupe politique sera présent à la demande de quatre membres du conseil municipal. Il s'agira du groupe Ensemble !, le parti politique menée par Alexandra Cordier, candidate en lice lors du 1er tour de l'élection municipale bisontine ayant récolté moins de 4,75% des suffrages.

Isabelle Guillame, la première femme élue maire à Ornans

Le conseil municipal d’installation s’est tenu lundi 25 mai à 19h au Centre d'Animation et de Loisirs d'Ornans. Isabelle Guillame a été élue maire d’Ornans avec 22 votes pour, 3 votes nuls et 2 votes blancs. La première femme élue maire d’Ornans a exprimé lors de son allocution une ambition collective "innovante, ancrée dans le quotidien, imaginative, inventive, apte à répondre aux défis d’aujourd’hui et de demain [...]". Elle a également rappelé le rôle central de l’élu pour la vie locale et le bien-être des concitoyens.

Ludovic Fagaut : « Cette pandémie, inédite dans notre histoire moderne, implique inévitablement une remise en question de nos modèles »

Le Premier ministre a annoncé ce vendredi 22 mai la date du second tour des élections municipales fixée, pour le moment, le 28 juin. Nous avons demandé aux trois candidats en lice au second tour à Besançon leur opinion sur cette date, mais aussi ce qu'ils ont fait pendant le confinement en vue de l'élection. Après Anne Vignot et Eric Alauzet, voici les réponses de Ludovic Fagaut...

Éric Alauzet : « il faut évoluer et changer nos habitudes de consommation, de production, nos modes de vie… « 

Le Premier ministre a annoncé ce vendredi 22 mai la date du second tour des élections municipales fixée, pour le moment, le 28 juin. Nous avons demandé aux trois candidats en lice au second tour à Besançon leur opinion sur cette date, mais aussi ce qu'ils ont fait pendant le confinement en vue de l'élection. Le deuxième à nous répondre est Éric Alauzet...

Anne Vignot : « L’urgence de la situation nous amène à modifier l’envergure et la priorisation des moyens alloués à certains projets »

MUNICIPALE 2020 • Le Premier ministre a annoncé ce vendredi 22 mai la date du second tour des élections municipales fixée, pour le moment, le 28 juin. Nous avons demandé aux trois candidats en lice au second tour à Besançon leur opinion sur cette date, mais aussi ce qu'ils ont fait pendant le confinement en vue de l'élection. Le premier à avoir répondu à nos questions est Anne Vignot, candidate EELV. Voici ses réponses…
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.05
ciel dégagé
le 28/05 à 0h00
Vent
1.42 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
92 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune