Alerte Témoin

Municipales à Montbéliard : une enquête sur l'inscription suspecte de candidats FN

Publié le 08/03/2014 - 09:19
Mis à jour le 08/03/2014 - 17:15

Le parquet de Montbéliard a ouvert une enquête préliminaire pour déterminer si deux habitants de Montbéliard ont signé une déclaration de candidature à la place de leurs conjoints pour les inscrire sur la liste du FN. 

1266512047.jpg
Sophie Montel ©carvy

L'enquête préliminaire pour "faux et usage de faux" a été ouverte mardi après le signalement, par trois candidats de la liste UMP en lice pour les municipales à Montbéliard, de deux cas d'inscriptions suspectes sur la liste du FN, a indiqué la procureure Thérèse Brunisso. 

Signalements par des colistiers de Marie-Noëlle Biguinet

Les faux documents présumés "n'ont pas été commis par des militants FN, mais par les conjoints des candidats", a-t-elle souligné.   Les signalements ont été effectués par trois candidats de la liste UMP emmenée par Marie-Noëlle Biguinet à Montbéliard.

Lors de séances de porte-à-porte, "nous avons rencontré un homme de 70 ans à qui nous avons appris qu'il était candidat sur la liste du FN", a indiqué l’un des trois candidats UMP, Gilles Maillard.  "Il nous a expliqué qu'il avait signé deux déclarations de candidature pour le FN, la sienne et celle de sa femme, âgée de 90 ans et qui n'a plus tous ses esprits", a-t-il ajouté.

“J’ai signé bêtement sans réfléchir”

Le septuagénaire a déclaré au micro de France bleu Belfort-Montbéliard qu'il avait été “manipulé"."J'aurais dû poser des questions (...), j'ai signé bêtement, sans réfléchir. (...) Mais on ne m'a pas précisé ce que c'était ce document de vive voix", a ajouté l'homme qui dit néanmoins avoir des "sympathies" pour le FN.

Sophie Montel, tête de liste FN, porte plainte pour dénonciations calomnieuses

Pour Sophie Montel, tête de la liste du front national aux municipales de Montbéliard, il ne pouvait "en aucun cas ignorer qu'il signait une déclaration de candidature", le document portant la mention FN et le nom de la liste.  

Le deuxième cas signalé porte sur une "militante FN qui nous a indiqué avoir signé à la place de son mari, hospitalisé et incapable d'écrire après un AVC, car il avait toujours eu les mêmes idées politiques qu'elle", a ajouté M Maillard.  Il s'agit d'un couple qui est "adhérent au FN depuis environ 20 ans”, souligne Mme Montel, remarquant n'avoir "aucun intérêt" à faire inscrire des gens qui ne le souhaitaient pas sur sa liste, alors qu'il lui restait des candidats potentiels pour la constituer.

La candidate frontiste "subodore que des pressions ont été exercées sur (ses) colistiers" et a à son tour déposé plainte pour “dénonciations calomnieuses" et "manipulations frauduleuses ayant pour objet d'altérer la sincérité du scrutin”.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Ludovic Fagaut appelle l’adjoint à la sécurité à « endosser le costume »

"L’insécurité ne doit pas devenir la norme..."  Suite aux récentes violences et incivilités dans le secteur de la Cité des Arts, le leader de l'opposition au conseil municipal de Besançon, le LR Ludovic Fagaut, appelle dans un communiqué Benoit Cyprinani à endosser le costume d'adjoint à la sécurité.

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Macron débloque 10 millions d’euros pour les policiers travaillant la nuit

Au cours d'une visite surprise dans un commissariat parisien dans la soirée du lundi 27 juillet 2020, Emmanuel Macron a annoncé le versement d'une "indemnité spécifique" pour les policiers travaillant de nuit, pour un montant total de 10 millions d'euros. Il s'agit d'une des revendications exprimées par les syndicats de police lors de leur rencontre avec le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, le 20 juillet.

Climat : des mesures concrètes au menu du Conseil de défense écologique

La Convention citoyenne pour le climat trouve un début de traduction concrète : avant les lois prévues pour 2021, le gouvernement a annoncé lundi 27 juillet 202 de premières mesures "réglementaires" inspirées des propositions des 150 citoyens à l'issue du Conseil de défense écologique présidé par Emmanuel Macron, mais jugées timorées par les écologistes et des ONG.

« Concerts debouts » : plus de 1.500 structures signent une lettre ouverte au gouvernement

Depuis le 17 mars dernier, les festivals, les salles de concerts et de spectacles sont toujours fermés au public. Aujourd'hui, personne ne sait quand ils pourront rouvrir, le gouvernement reste vague sur ce sujet. Plusieurs dizaines de milliers d'emplois sont menacés. 1.500 structures et artistes ont signé une lettre ouverte au gouvernement pour demander "des perspectives claires et cohérentes en vue de la réouverture des salles de concerts".
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     21.36
    ciel dégagé
    le 12/08 à 6h00
    Vent
    1 m/s
    Pression
    1014 hPa
    Humidité
    74 %

    Sondage