Municipales à Montbéliard : une enquête sur l'inscription suspecte de candidats FN

Publié le 08/03/2014 - 09:19
Mis à jour le 08/03/2014 - 17:15

Le parquet de Montbéliard a ouvert une enquête préliminaire pour déterminer si deux habitants de Montbéliard ont signé une déclaration de candidature à la place de leurs conjoints pour les inscrire sur la liste du FN. 

1266512047.jpg
Sophie Montel ©carvy
PUBLICITÉ

L’enquête préliminaire pour « faux et usage de faux » a été ouverte mardi après le signalement, par trois candidats de la liste UMP en lice pour les municipales à Montbéliard, de deux cas d’inscriptions suspectes sur la liste du FN, a indiqué la procureure Thérèse Brunisso. 

Signalements par des colistiers de Marie-Noëlle Biguinet

Les faux documents présumés « n’ont pas été commis par des militants FN, mais par les conjoints des candidats« , a-t-elle souligné.   Les signalements ont été effectués par trois candidats de la liste UMP emmenée par Marie-Noëlle Biguinet à Montbéliard.

Lors de séances de porte-à-porte, « nous avons rencontré un homme de 70 ans à qui nous avons appris qu’il était candidat sur la liste du FN », a indiqué l’un des trois candidats UMP, Gilles Maillard.  « Il nous a expliqué qu’il avait signé deux déclarations de candidature pour le FN, la sienne et celle de sa femme, âgée de 90 ans et qui n’a plus tous ses esprits« , a-t-il ajouté.

“J’ai signé bêtement sans réfléchir”

Le septuagénaire a déclaré au micro de France bleu Belfort-Montbéliard qu’il avait été “manipulé« . »J’aurais dû poser des questions (…), j’ai signé bêtement, sans réfléchir. (…) Mais on ne m’a pas précisé ce que c’était ce document de vive voix« , a ajouté l’homme qui dit néanmoins avoir des « sympathies » pour le FN.

Sophie Montel, tête de liste FN, porte plainte pour dénonciations calomnieuses

Pour Sophie Montel, tête de la liste du front national aux municipales de Montbéliard, il ne pouvait « en aucun cas ignorer qu’il signait une déclaration de candidature« , le document portant la mention FN et le nom de la liste.  

Le deuxième cas signalé porte sur une « militante FN qui nous a indiqué avoir signé à la place de son mari, hospitalisé et incapable d’écrire après un AVC, car il avait toujours eu les mêmes idées politiques qu’elle« , a ajouté M Maillard.  Il s’agit d’un couple qui est « adhérent au FN depuis environ 20 ans”, souligne Mme Montel, remarquant n’avoir « aucun intérêt » à faire inscrire des gens qui ne le souhaitaient pas sur sa liste, alors qu’il lui restait des candidats potentiels pour la constituer.

La candidate frontiste « subodore que des pressions ont été exercées sur (ses) colistiers » et a à son tour déposé plainte pour “dénonciations calomnieuses » et « manipulations frauduleuses ayant pour objet d’altérer la sincérité du scrutin”.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Après l'annonce officielle de son investiture ce mercredi 10 juillet 2019 dans la soirée , le candidat officiel d'En Marche à Besançon a réagi sur sa  page Facebook. Éric Alauzet a dévoilé une des quatre priorités issues de sa consultation auprès des Bisontins : la santé.

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Dans une lettre aux Bisontins, le candidat socialiste, place publique société civile, a souhaité faire part de ses priorités : transition écologique, qualité de vie pour tous et attractivité de Besançon et de sa communauté urbaine. Au-delà, Nicolas Bodin souhaite "ouvrir la voie vers de nouvelles méthodes de gouvernance plus ouvertes et inclusives".

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Le nom du candidat désigné  par En Marche pour les municipales devait être annoncé ce lundi 1er juillet lors de la seconde vague d'investiture. Mais LREM a fait un pas en arrière et a repoussé l'annonce au 10 juillet. En coulisses, le nom d'Éric Alauzet revient avec force et insistance. Alexandra Cordier quant à elle ne souhaite pas commenter l'imbroglio politique bisontin dans l'attente de la décision du bureau exécutif. Difficile de savoir si le match se joue encore...

Anne Vignot pressentie tête de liste de l’ « Équipe » EELV – PCF – À Gauche Citoyen

Anne Vignot pressentie tête de liste de l’ « Équipe » EELV – PCF – À Gauche Citoyen

Plus de cohérence ? Plus d'humain dans la politique ? Plus d'écologie ? Plus d'union ? Tels étaient les maîtres mots mis en avant lors de la conférence de presse qui s'est tenue ce mercredi 3 juillet 2019 salle Bidault au Kursaal de Besançon en présence de membres de "l'Équipe", composée de plusieurs formations politiques à savoir d'élus d'EELV avec en tête Anne Vignot, du PCF, ou encore "À Gauche Citoyen"et quelques dissidents du PS …

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.14
partiellement nuageux
le 17/07 à 6h00
Vent
0.9 m/s
Pression
1015.34 hPa
Humidité
84 %

Sondage