Nicolas Dupont-Aignan : « Les gens croient que le parrainage est un soutien »

Publié le 02/02/2012 - 18:31
Mis à jour le 02/02/2012 - 18:32

L'examen par le Conseil constitutionnel de la requête de Marine Le Pen (FN) contestant la publicité des signatures d'élus est "une bonne nouvelle", a déclaré le candidat souverainiste Nicolas Dupont-Aignan, ce jeudi lors de son déplacement dans le Doubs. 

PUBLICITÉ

"C'est bien, c'est une bonne nouvelle, maintenant il faut voir par la suite ce que dira le Conseil constitutionnel. Au nom de quoi le petit système parisien déciderait de qui se présente à la présidentielle et verrouillerait les candidatures?", a-t-il déclaré devant la presse.

Le Conseil constitutionnel a annoncé qu'il se prononcerait sur cette question prioritaire de constitutionnalité (QPC) avant le 22 février, c'est à dire avant l'ouverture officielle de recueil des signatures.

"Les gens croient que le parrainage est un soutien, mais ce n'est pas le cas, certains maires qui me parrainent ne voteront pas pour moi. Le parrainage assure la diversité des propositions politiques dont les Français ont besoin", a-t-il ajouté.

Le président du mouvement Debout la République (DLR) a indiqué avoir 480 promesses écrites de parrainage. "Il faudrait que j'en ai 550 pour la sécurité, mais raisonnablement, ça devrait aller", a-t-il assuré. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

La République en marche a dévoilé lundi ses 19 premiers candidats pour les élections municipales, de Toulon à Mayenne en passant par Pontarlier, en se fixant l'objectif d'atteindre au moins 10.000 conseillers municipaux après mars 2020. Sans surprise, Pierre Simon a été désigné par la commission nationale d'investiture sur Pontarlier. À BesançonIl faudra encore patienter jusqu'à fin juin début juillet pour savoir qui sera investi par "En Marche". 

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Lors des élections européennes de mai dernier, le Parti socialiste a connu une défaite historique en France. Avec 6,2 % des voix, le PS se situe loin derrière les autres grands partis français. Aujourd’hui, le PS lance un appel pour s’associer avec les écologistes qui rejoignent les mêmes valeurs. Martial Bourquin, sénateur du Doubs, approuve cet appel.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 30.23
couvert
le 25/06 à 15h00
Vent
2.01 m/s
Pression
1018.84 hPa
Humidité
52 %

Sondage