Nicole Weinman répond à vos questions : Mais que fait la police municipale ?

Publié le 14/03/2013 - 15:06
Mis à jour le 16/04/2019 - 14:12

Plusieurs de vos questions portaient sur le stationnement "sauvage", la circulation à vélo, la place des piétons... Voici les réponses de l'adjointe aux déplacements, à la circulation, aux modes doux et à la voirie à la Ville de Besançon à ce sujet.

2013-02_12-_police_municipale_velo-dsc_4681.jpg
©miss dom
PUBLICITÉ

« Certaines concernent le stationnement « sauvage ». La rue est un espace restreint à partager entre tous les usagers, en priorisant les modes doux. il existe aujourd’hui dans la ville plus de 200 km de piste cyclable, et il arrive que les automobilistes les occupent illégitimement. 

La police municipale assume pleinement la surveillance de ces zones. Mais 451 km de voies, avec en plus et parfaitement éxécutée, une mission renforcée de ses agents aux carrefours dans la régulation de la circulation, il reste forcément des plages horaires où elle n’est pas sur place pour verbaliser tous les faits délictuels. 

Le civisme des automobilistes reste malgré tout le plus fréquent. En ce domaine, aucune ville n’a 2 poids 2 mesures.« 

Philippe (Besançon) 

Il y a une piste cyclable rue Thomas Edison. Or en direction du CHU les automobiles stationnent sur l’accotement et empiètent sur cette piste. Pourquoi tolérer cette situation ? Et pourquoi ne pas verbaliser ? Cela donne l’impression que la politique de la ville c’est deux poids, deux mesures. 

Nicole Weinman : Je prends en compte votre remarque et transmets votre demande à la Police Municipale, pour un contrôle sur place.

 

Jean (Besançon) 

Pourquoi les trottoirs du centre (Grande-rue, rue des Granges) sont-ils des parkings à voitures particulières tous les matins ? Je précise que ce ne sont ni des véhicules de livraison, ni des artisans mais très souvent des particuliers (toujours les mêmes) qui viennent boire leur « café » et se garent au plus près. Pourquoi la Police municipale  ne fait rien alors que j’insiste : ces véhicules gênants en arrêt sur les trottoirs sont là quotidiennement, à heure fixe, toujours au même endroit ? Cordialement. 

Nicole Weinman : Cette question relève de la compétence de la Police Municipale à qui je transmets ces éléments. 

  

Florent (Besançon) 

Bonjour. Venant régulièrement au centre-ville le week-end les vendredi soir, samedi ou samedi soir, je m’aperçois fréquemment que de nombreuses voitures sont mal garées (notamment sur les trottoirs). Cela est d’autant plus vrai au quartier Battant. Est-il prévu d’avoir des agents présents pour faire respecter le stationnement le week-end et également les soirs? Merci d’avance. Cordialement, Florent 

Nicole Weinman : La Police Municipale effectue de nombreux passages y compris en soirées et en week-end. Je la sensibiliserai de nouveau à votre demande.

 

Frédéric (Besançon)

Pourquoi la voiture est-elle toujours prioritaire sur les piétons et vélos dans les aménagements ? Pourquoi avoir jugé qu’il n’y avait pas assez de place pour les vélos et bus en site propre sur l’avenue E. Faure lors de sa récente rénovation, alors que les voitures ont toute la place nécessaire ?

Pourquoi les feux piétons restent rouges sauf appel dans nombre d’intersections, obligeant les piétons à attendre le cycle suivant ?

Pourquoi une demande de l’école maternelle de Montrapon d’avoir un aménagement ralentissant la circulation à son niveau sur l’avenue de Montrapon se voit-elle opposer une fin de non recevoir ? Etc. 

Nicole Weinman : L’avenue Edgar Faure est effectivement dédiée en priorité au trafic automobile. Les itinéraires bus et cycles seront, quant à eux, traités sur la parallèle qui est l’avenue de la Paix lors d’un très prochain réaménagement. Systématiquement, il convient d’appuyer sur « l’appel piétons » des carrefours pour bénéficier d’une traversée sécurisée. 

Je suis régulièrement saisie par les conseils d’écoles pour étudier d’éventuelles difficultés aux abords des établissements scolaires. Lors de notre dernière rencontre avec l’école de Montrapon, cette question n’a pas été, à ma connaissance, soulevée. La direction Voirie et Déplacements reste à votre disposition.

 

Laure (Serre-les-sapins)

J’habite Serre-les-Sapins et pour me rendre à Besancon en vélo, je dois « affronter » 1 km dans le bois de Franois ou la route étroite me met régulièrement en contact avec les voitures. Une voie verte est prévue mais pourquoi attendre le début du tram pour la finir ? N’est-il pas plus utile de la mettre en place dès que possible ? Merci  

Nicole Weinman : Votre question relève du schéma cyclable de l’agglomération dont est gestionnaire le Grand Besançon. Je lui demande de vous transmettre les éléments de réponses.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Un dispositif spécial mis en place par la SNCF pour le baccalauréat 

Un dispositif spécial mis en place par la SNCF pour le baccalauréat 

Du 17 au 24 juin 2019, une série d'examens se déroulera en France. À la demande du Conseil Régional la SNCF TER Bourgogne-Franche-Comté met en place le dispositif d'alerte "SNCF Special Exams". Une vigilance "accrue" sera portée sur la ponctualité de ces trains et en cas de retard une alerte sera envoyée aux académies.

Tram : fin des perturbations

Tram : fin des perturbations

MIS A JOUR • Depuis 8h ce matin et suite à un incident technique, les lignes de tram T1 et T2 du réseau Ginko subissaient  des perturbations en cette matinée du jeudi 13 juin 2019.

« Ginko Vélo » : des vélos électriques en location pour les habitants du Grand Besançon

« Ginko Vélo » : des vélos électriques en location pour les habitants du Grand Besançon

Le Grand Besançon a profité de l'inauguration la voie dédiée aux modes doux de déplacement entre Pouilley-les-Vignes et Champagney - via Champvans-les-Moulins - pour présenter le nouveau service "Ginko Vélo". Une cinquantaine de vélos en location longue durée, aux couleurs de Ginko, sont actuellement en cours de livraison par la société Bisontine Proxy-Cycles qui a remporté le marché. A l'année, la location est de 20 € par mois (240 € / an) en tarif tout public et de 10 € par mois pour les détenteurs d'une carte d'abonnement Ginko. 24h après l'annonce du nouveau service, près de 150 inscriptions en ligne avaient déjà été enregistrées... 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 26.47
légère pluie
le 20/06 à 12h00
Vent
4.69 m/s
Pression
1014.71 hPa
Humidité
65 %

Sondage