Nicole Weinman répond à vos questions : Mais que fait la police municipale ?

Publié le 14/03/2013 - 15:06
Mis à jour le 16/04/2019 - 14:12

Plusieurs de vos questions portaient sur le stationnement « sauvage », la circulation à vélo, la place des piétons… Voici les réponses de l’adjointe aux déplacements, à la circulation, aux modes doux et à la voirie à la Ville de Besançon à ce sujet.

"Certaines concernent le stationnement "sauvage". La rue est un espace restreint à partager entre tous les usagers, en priorisant les modes doux. il existe aujourd'hui dans la ville plus de 200 km de piste cyclable, et il arrive que les automobilistes les occupent illégitimement. 

La police municipale assume pleinement la surveillance de ces zones. Mais 451 km de voies, avec en plus et parfaitement éxécutée, une mission renforcée de ses agents aux carrefours dans la régulation de la circulation, il reste forcément des plages horaires où elle n'est pas sur place pour verbaliser tous les faits délictuels. 

Le civisme des automobilistes reste malgré tout le plus fréquent. En ce domaine, aucune ville n'a 2 poids 2 mesures."

Philippe (Besançon) 

Il y a une piste cyclable rue Thomas Edison. Or en direction du CHU les automobiles stationnent sur l'accotement et empiètent sur cette piste. Pourquoi tolérer cette situation ? Et pourquoi ne pas verbaliser ? Cela donne l'impression que la politique de la ville c'est deux poids, deux mesures. 

Nicole Weinman : Je prends en compte votre remarque et transmets votre demande à la Police Municipale, pour un contrôle sur place.

Jean (Besançon) 

Pourquoi les trottoirs du centre (Grande-rue, rue des Granges) sont-ils des parkings à voitures particulières tous les matins ? Je précise que ce ne sont ni des véhicules de livraison, ni des artisans mais très souvent des particuliers (toujours les mêmes) qui viennent boire leur "café" et se garent au plus près. Pourquoi la Police municipale  ne fait rien alors que j'insiste : ces véhicules gênants en arrêt sur les trottoirs sont là quotidiennement, à heure fixe, toujours au même endroit ? Cordialement. 

Nicole Weinman : Cette question relève de la compétence de la Police Municipale à qui je transmets ces éléments. 

  

Florent (Besançon) 

Bonjour. Venant régulièrement au centre-ville le week-end les vendredi soir, samedi ou samedi soir, je m'aperçois fréquemment que de nombreuses voitures sont mal garées (notamment sur les trottoirs). Cela est d'autant plus vrai au quartier Battant. Est-il prévu d'avoir des agents présents pour faire respecter le stationnement le week-end et également les soirs? Merci d'avance. Cordialement, Florent 

Nicole Weinman : La Police Municipale effectue de nombreux passages y compris en soirées et en week-end. Je la sensibiliserai de nouveau à votre demande.

Frédéric (Besançon)

Pourquoi la voiture est-elle toujours prioritaire sur les piétons et vélos dans les aménagements ? Pourquoi avoir jugé qu'il n'y avait pas assez de place pour les vélos et bus en site propre sur l'avenue E. Faure lors de sa récente rénovation, alors que les voitures ont toute la place nécessaire ?

Pourquoi les feux piétons restent rouges sauf appel dans nombre d'intersections, obligeant les piétons à attendre le cycle suivant ?

Pourquoi une demande de l'école maternelle de Montrapon d'avoir un aménagement ralentissant la circulation à son niveau sur l'avenue de Montrapon se voit-elle opposer une fin de non recevoir ? Etc. 

Nicole Weinman : L'avenue Edgar Faure est effectivement dédiée en priorité au trafic automobile. Les itinéraires bus et cycles seront, quant à eux, traités sur la parallèle qui est l'avenue de la Paix lors d'un très prochain réaménagement. Systématiquement, il convient d'appuyer sur "l'appel piétons" des carrefours pour bénéficier d'une traversée sécurisée. 

Je suis régulièrement saisie par les conseils d'écoles pour étudier d'éventuelles difficultés aux abords des établissements scolaires. Lors de notre dernière rencontre avec l'école de Montrapon, cette question n'a pas été, à ma connaissance, soulevée. La direction Voirie et Déplacements reste à votre disposition.

Laure (Serre-les-sapins)

J'habite Serre-les-Sapins et pour me rendre à Besancon en vélo, je dois "affronter" 1 km dans le bois de Franois ou la route étroite me met régulièrement en contact avec les voitures. Une voie verte est prévue mais pourquoi attendre le début du tram pour la finir ? N'est-il pas plus utile de la mettre en place dès que possible ? Merci  

Nicole Weinman : Votre question relève du schéma cyclable de l'agglomération dont est gestionnaire le Grand Besançon. Je lui demande de vous transmettre les éléments de réponses.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Transports

Besançon : un collectif de riverains soutient le nouveau plan de circulation au Point du jour

Le 26 février 2024, des riverains issus du quartier du Point du jour-Chailluz se sont réunis dans un nouveau collectif afin de "contribuer à l'amélioration de la qualité de vie, du bien-être, et de la convivialité dans les quartiers de l’Est bisontin". Il vise entre autres à promouvoir la sécurité des usagers sur la route et réduire les pollutions sonores.

À Besançon, un irréductible horodateur perdure rue Gambetta malgré l’absence de places de stationnement pour les voitures

Après de longs mois de travaux, la partie supérieure de la rue Gambetta est désormais terminée. Toutefois, un horodateur est toujours en place ce vendredi 1er mars 2024 malgré l'absence de place de parking pour les automobilistes et donc de coût de stationnement à s'acquitter. Désormais au chômage technique, le dispositif interroge quant à sa présence dans la rue.  

La ligne TGV Paris-Lyon sera fermée quatre jours pour travaux du 9 au 12 novembre (SNCF Réseau)

La ligne TGV Paris-Lyon, la plus fréquentée en Europe, sera fermée pendant quatre jours entre le samedi 9 et le mardi 12 novembre 2024 inclus, pour préparer la mise en service d'un nouveau système de signalisation, a indiqué jeudi SNCF Réseau. Les train de Bourgogne-Franche-Comté sont concernés.

Effondrement à Besançon : la rue de Vesoul sera fermée plusieurs semaines à la circulation…

Anne Vignot, la maire de Besançon, a tenu à faire un point mercredi 28 février 2024 suite à l’effondrement de la rue de Vesoul à Besançon. De nombreux services sont mobilisés afin de traiter au mieux ce gouffre de 4 à 5 mètres de profondeur… Du côté du calendrier, aucune date de réouverture de la rue ne peut être communiquée pour l’instant, nous précise-t-on.

À Besançon, une brigade de police intervient désormais dans les transports en commun

À l’occasion du lancement du dispositif de Force d’action républicaine (FAR) le mardi 26 février 2024 à Besançon, la police nationale a présenté la nouvelle Brigade de sécurité des transports en commun (BSTC) mise en place depuis janvier 2024 dans la capitale comtoise. Les agents affectés à cette brigade auront pour principales missions de sécuriser les transports et rassurer la population.

6 M€ d’euros pour moderniser la voie en gare d’Andelot-en-Montagne et des Longevilles-Mont-d’Or 

Du 26 février au 15 juin 2024, SNCF Réseau, gestionnaire du réseau ferré national, réalise des travaux de modernisation de la voie en gare d’Andelot-en-Montagne (39) et des Longevilles-Mont-d’Or (25). Cette opération vise à contribuer à la performance du réseau en garantissant des conditions optimales de régularité et de sécurité des circulations ferroviaires.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 7.62
légère pluie
le 05/03 à 15h00
Vent
3.97 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
77 %