"Non à la suppression des emplois aidés dans les écoles"

Publié le 05/10/2017 - 16:55
Mis à jour le 06/10/2017 - 11:43

Une soixantaine de manifestants s’est rassemblée devant la préfecture du Doubs à Besançon ce mercredi 4 octobre 2017 en fin de journée  à l’appel du syndicat SNUipp-FSU du Doubs afin de soutenir une délégation reçue par le directeur du cabinet du préfet. 

©Alexane Alfaro ©
©Alexane Alfaro ©
  • En 2018, 200.000 contrats aidés seront financés, contre 320.000 cette année et près de 460.000 l'an passé. Une décision du gouvernement qui doute fortement de l'efficacité des emplois aidés en matière d'insertion.

Or, nombre de ces contrats étaient utilisés au sein même l'éducation nationale. "La suppression des contrats aidés est une situation dramatique pour les personnes et pour l’école ! Les bénéficiaires de contrats aidés se retrouvent brutalement sans emploi" dénonce le SNUipp-FSU, le syndicat majoritaire dans le premier degré. "La suppression de 23 157 emplois aidés dans l’Éducation nationale a des incidences directes sur le fonctionnement des écoles avec une quasi-disparition de l’aide administrative à la direction d’école "

Si pour l'heure, les AVS (auxiliaire de vie scolaire pour l'accueil des enfants en situation de handicap) sont épargnés, l'aide administrative des directeurs d'établissement a été supprimée. Cela représente rien que sur Besançon la suppression de 50 emplois aidés, dont 16 sur le quartier de Planoise.

Appel à la grève le 10 octobre 

Quatre représentants syndicaux et une personne en «contrat aidé» ont été reçus peu après 17h par le directeur de cabinet qui selon le SNUipp-FSU n'a pu apporter aucune réponse concrète.

"A priori, on ne toucherait pas les contrats aidés "éducatifs" mais nous n'avons pas eu d'engagement ferme" déplore le syndicat qui appelle à la mobilisation le 10 octobre prochain lors de l'appel national à la grève. "Dans l’Éducation nationale se profilent des projets inquiétants pour les élèves et leur accès à une formation à la hauteur des enjeux : restriction de l’accès aux études supérieures, dévalorisation du baccalauréat en tant que diplôme national, recours accru à des personnels insuffisamment formés dans un contexte de hausse des effectifs (…) C'est pourquoi, le SNES avec la FSU, ainsi que toutes les organisations syndicales de la Fonction publique (CGT, Solidaires, FO, CFDT, UNSA, CFE-CGC, CFTC, FA) appellent les agents à se mettre en grève pour arrêter la casse du service public…"

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Groupe scolaire Ste Famille | Ste Ursule : deux nouveaux BTS en apprentissage pour la rentrée 2022 !

PUBLI-INFO • Dès la rentrée scolaire prochaine, le Groupe scolaire Ste Famille | Ste Ursule à Besançon ouvre deux nouveaux BTS en apprentissage : un BTS Commerce international et un BTS Tourisme. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 31 août. Découvrez les forces, les débouchés et les conditions de formation lors d'un après-midi Portes ouvertes mercredi 29 juin !

Concours « Je filme le métier qui me plait » : huit lauréats en Bourgogne Franche-Comté

Océane Charret-Godard, vice-présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, en charge des lycées, de l’offre de formation, de l’apprentissage et de l’orientation, a présidé la cérémonie de remise des prix régionaux du concours "Je filme le métier qui me plait", mercredi 8 juin 2022 au cinéma Mégarama d’École-Valentin. 49 films ont été présentés, huit lauréats régionaux ont été récompensés.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.77
ciel dégagé
le 02/07 à 3h00
Vent
1.82 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
100 %

Sondage