Non, finalement, on soutient pas Grosperrin…

Publié le 27/03/2014 - 09:21
Mis à jour le 27/03/2014 - 15:25

Un des colistiers de la liste de Jean-François Humbert, Christophe Bissieux, nous a téléphoné ce mercredi 26 mars pour nous annoncer que lui et « bon nombre de colistiers » soutenaient la liste de Jacques Grosperrin, ce que nous avons publié dans un article ce mercredi 26 mars. Il revient sur ce qu’il a dit et déclare finalement que ce soutien est « personnel ».

 ©
©

Alors que Jean-François Humbert, est en convalescence après un malaise et souhaite laisser ses électeurs "libres" de leur choix au second tour, certains colistiers ont décidé de faire entendre leur petite mélodie comme Christophe Bissieux. Quand le chat n'est pas là, les souris dansent !

Il nous expliquait ce mercredi "Je suis enclin, après avoir rencontré certains colistiers, à dire que bon nombre de colistiers et moi-même soutenons Jacques Grosperrin". Il ajoutait que "Nous soutenons Jacques Grosperrin pour deux raisons : parce que les deux programmes ont beaucoup de point de convergence positive. Nous n'étions pas si différents que ça. Et parce qu'aujourd'hui, l'alternance nous semble indispensable". Nous notons que Christophe Bissieux utilise le pronom "nous" dans ces derniers propos et non le "je".

En fin de journée de ce mercredi, le jeune chef d'entreprise revient sur ses propos et déclare dans un e-mail qu'"Il y a un gros problème avec l'article parue : ma position personnelle est de rejoindre le Centre, ma famille politique, au second tour. En outre, à la lecture des programmes restants en lice, j'approuve le programme de Jacques Grosperrin, mais sans appeler les électeurs à voter pour lui. Je sais ma démarche partagée par d'autres colistiers de la liste de Jean-François Humbert, mais ma position reste personnelle."

Christophe Bissieux a également envoyé l'information suivante à ses camarades : "Je suis l'objet de nombres de critiques, fondées sur quelques phrases qui ne correspondent pas à ce que j'ai communiqué. A savoir : moi (comme tous les colistiers de Jean-François) acceptons la décision qu'il a prise de ne donner aucune consigne de votes à nos électeurs. Par ailleurs, ma position personnelle (mais partagée par d'autres colistiers) pour le second tour est celui de rejoindre le Centre, ma famille politique."

Par ailleurs, d'autres colistiers de Jean-François Humbert comme Pierre-François Roussel et Eric Saulnier expliquent "qu'en aucun cas nous ne soutenons Mr Grosperrin et que Mr Humbert étant hospitalisé le rôle de porte-parole revient à Madame Nathalie Wolf numéro 2 de la liste. Je vous remercie ainsi de démentir l'article publié le 26 mars 2014 car ces informations sont fausses et ne sont pas représentatives de l'ensemble de notre liste qui je vous le rappelle est composée de 55 personnes."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Le Rassemblement national, un programme “au service des plus riches” ?

À dix jours du premier tour des élections législatives, l’intersyndicale a souhaité tenir une conférence de presse jeudi 20 juin 2024 à Besançon afin d’apporter son point de vue sur la situation. Elle a notamment voulu rappeler les mesures contre lesquelles l’extrême droite s’est opposée…

Législatives 2024 : Macha Woronoff appelle les étudiants de l’université de Franche-Comté à voter

Alors que le Président de la République Emmanuel Macron a annoncé le 9 juin 2024 la dissolution de l’Assemblée nationale, l’association France Universités rappelle dans un communiqué les valeurs des universités françaises. Un point de vue soutenu et partagé par Macha Woronoff, présidente de l’Université de Franche-Comté.

Amiante à l'école : "pas de danger pour les enfants" affirme la Ville

En octobre 2023, Anne Vignot, la maire de Besançon, avait effectué un point presse suite aux interpellations des élus de l’opposition qui s’inquiétaient de l’état des écoles de la ville au sujet de l'amiante. Si elle s’était déjà voulu rassurante à l’époque, elle le reste aujourd’hui et indique qu’une commission du conseil municipal s’est tenue à quatre reprises pour élaborer un état des lieux et établir des préconisations ainsi qu’un plan d’actions. Ces résultats seront présentés jeudi 20 juin 2024 devant les élus.

Sondage – Comptez-vous aller voter les 30 juin et 7 juillet 2024 aux élections législatives anticipées ?

Suite à la décision du président de la République de dissoudre l'Assemblée nationale après la victoire de l'extrême droite aux élections européennes en France, les électrices et les électeurs sont invités à se rendre aux urnes les 30 juin et 7 juillet 2024 pour élire les député(e)s dans le cadre d'élections législatives anticipées. Comptez-vous aller voter ? C'est notre sondage de la semaine...

Législatives 2024 : le collectif “à gauche citoyens” appelle à voter pour le Nouveau Front populaire

Dans un communiqué du 15 juin 2024, l’association "à gauche citoyens !" se réjouit de l’accord intervenu entre les forces de gauche et les écologistes et de la constitution du Nouveau Front populaire. "Cela répond à la raison d’être de notre association depuis sa création", est-il précisé.

Les Républicains : l’exclusion d’Eric Ciotti, invalidée par le tribunal judiciaire de Paris

La justice a suspendu l’exclusion d’Eric Ciotti, président de LR, a-t-on appris vendredi 14 juin. Pour rappel, le bureau politique de son parti s’était réuni le 12 juin pour l’évincer après ses déclarations sur son alliance avec l’extrême droite dans le cadre des élections législatives.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 15.83
légère pluie
le 21/06 à 0h00
Vent
1.63 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
93 %