Nouvelle Donne, "un axe de recomposition du paysage politique national et européen"

Publié le 21/05/2014 - 15:39
Mis à jour le 17/04/2019 - 12:13

La tête de liste Nouvelle Donne dans la zone Grand Est, Isabelle Maurer, était à la salle Battant de Besançon ce mardi 20 mai entourée de ses colistier(es), pour faire connaître le parti créé le 28 novembre 2013, mais aussi pour présenter les objectifs, le programme de la liste pour les élections européennes (25 mai).

Européennes 2014

PUBLICITÉ

Nouvelle Donne ne se proclame ni de droite, ni de gauche ni des centres. « Vous me mettrez où vous voulez parce que ça n’a aucune importance » estime Isabelle Maurer, « On n’a pas besoin de se démarquer à droite ou à gauche ou à l’extrême, nous, on est du bon sens, on veut réfléchir avec nos têtes et marcher avec nos pieds et on a l’impression que c’est l’inverse qui se fait en ce moment et c’est pour ça que ça ne va pas ». La tête de liste ajoute que « On aimerait vraiment apporter notre petite étoile parce qu’il y en a 12 sur le drapeau de l’Europe pour remettre aussi l’Europe avec ses 12 étoiles parce qu’à la base, c’est les 12  mois, les 12 signes du zodiaques et les 12 apôtres. Ce sont de belles choses et quand on croise les gens dans la rue, il n’y en a aucun qui aime l’Europe ».

Pour le numéro 2 de la liste du Grand Est, Jean-Bernand Marcuzzi, « la politique arrive à une étape où la droite et la gauche n’ont plus véritabelemnt de sens puisqu’on le voit dans le quotidien. Ces notions sont en train de disparaître avec les politiques libérales, d’ultra-libérales ou nationalistes, souverainistes etc. Puisque que les partis qui se disent de gauche ou de droite retrouvent des point communs avec nous, ça veut dire que Nouvelle Donne est un axe de recomposition du paysage politique national et européen. »

Les enjeux

« Nous sommes pour le pack social, le pouvoir d’achat, du travail du logement, pouvoir remplir son réfrigérateur, avoir une carte de santé » a déclaré Isabelle Maurer.

Alain Drach, 18ème sur la liste et directeur de campagne, le projet essentiel de Nouvelle Donne est « le partage du travail ». « Il n’y a pas d’autres solutions que de partager le travail qui existe : ça veut dire que chacun travaillera un peu moins dans le mois, l’année ou dans sa vie. On regarde en détails les équilibres financiers parce que c’est encore un projet farfelu ».

La base du programme est également la « sécurisation des chômeurs ». Alain Drach explique que « En France, quand une entreprise dont le carnet de commandes diminue, elle licenciera 30% de son personnel parce qu’il y a 30% de commandes en moins. Au Canada ou en Allemagne, on garde le personnel payé à 70% plus 25% de l’Etat en attendant un retour des commandes. » Il ajoute que « ce sont des choses simples qui permettent de sécuriser le chômage et partager le travail. »

Programme de Nouvelle Donne

« Pendant 30 ans, l’Europe a été une zone de coopération et de justice sociale, mais après le tournant néolibéral des années 80, l’Europe est devenue un espace de concurrence et de dérégulation.

Aujourd’hui l’Europe est confrontée à trois blocages majeurs qui l’affaiblissent : pas assez de démocratie, le poids de la finance et des lobbys, le choix de l’austérité. Or il est indispensable que l’Europe puisse avancer avec force et rapidité sur deux objectifs prioritaires : apporter du progrès social, auquel chacun a droit et préserver la planète, qui est notre bien commun.

Retrouver la prospérité en Europe passe par des améliorations concrètes du niveau de vie, de la qualité de vie et du cadre de vie de chacun. Voter Nouvelle Donne, c’est soutenir des solutions concrètes pour y parvenir. »

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Après l'annonce officielle de son investiture ce mercredi 10 juillet 2019 dans la soirée , le candidat officiel d'En Marche à Besançon a réagi sur sa  page Facebook. Éric Alauzet a dévoilé une des quatre priorités issues de sa consultation auprès des Bisontins : la santé.

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Dans une lettre aux Bisontins, le candidat socialiste, place publique société civile, a souhaité faire part de ses priorités : transition écologique, qualité de vie pour tous et attractivité de Besançon et de sa communauté urbaine. Au-delà, Nicolas Bodin souhaite "ouvrir la voie vers de nouvelles méthodes de gouvernance plus ouvertes et inclusives".

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Le nom du candidat désigné  par En Marche pour les municipales devait être annoncé ce lundi 1er juillet lors de la seconde vague d'investiture. Mais LREM a fait un pas en arrière et a repoussé l'annonce au 10 juillet. En coulisses, le nom d'Éric Alauzet revient avec force et insistance. Alexandra Cordier quant à elle ne souhaite pas commenter l'imbroglio politique bisontin dans l'attente de la décision du bureau exécutif. Difficile de savoir si le match se joue encore...

Anne Vignot pressentie tête de liste de l’ « Équipe » EELV – PCF – À Gauche Citoyen

Anne Vignot pressentie tête de liste de l’ « Équipe » EELV – PCF – À Gauche Citoyen

Plus de cohérence ? Plus d'humain dans la politique ? Plus d'écologie ? Plus d'union ? Tels étaient les maîtres mots mis en avant lors de la conférence de presse qui s'est tenue ce mercredi 3 juillet 2019 salle Bidault au Kursaal de Besançon en présence de membres de "l'Équipe", composée de plusieurs formations politiques à savoir d'élus d'EELV avec en tête Anne Vignot, du PCF, ou encore "À Gauche Citoyen"et quelques dissidents du PS …

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.13
ciel dégagé
le 16/07 à 0h00
Vent
1.88 m/s
Pression
1017.59 hPa
Humidité
94 %

Sondage