NPA : « Des circonscriptions obtenues en renonçant à la sortie du nucléaire »

Publié le 20/11/2011 - 19:29
Mis à jour le 20/11/2011 - 19:29

Comme le Front de gauche, le Nouveau parti anticapitaliste (NPA) dénonce l’accord entre le PS et les écologistes qui consiste pour ces derniers à obtenir des circonscriptions, comme à Besançon, contre un reniement sur le nucléaire.

PUBLICITÉ

 

« La sortie du nucléaire et l’arrêt des grands projets productivistes sont la condition même d’un plan de réorganisation de la production au service des besoins des populations respectueux des impératifs écologiques.?Nous ne laisserons pas l’écologie être évincée par les nucléocrates de l'UMP et du FN, par les néolibéraux du PS ou par la lutte pour des places de députés », estime le NPA.

« À ce stade des négociations entre le Parti Socialiste et Europe Écologie – Les Verts, ces derniers sont les grands gagnants en nombre de circonscriptions obtenues faisant même grincer quelques dents chez les socialistes : comme par exemple ici à Besançon après l'éviction de Fousseret au profit d'Alauzet.

Circonscriptions obtenues en renonçant à la sortie du nucléaire, en mettant sous le tapis les désaccords sur l'EPR de Flamanville et sur l'aéroport de Notre Dames des Landes, projets contre lesquels les mobilisations locales sont importantes, et en repoussant de 5 ans (une législature) la décision de fermeture des vieilles centrales de plus de 30 ans comme Fessenheim », poursuit le NPA.

« Le Parti socialiste a clairement fait son choix. Pierre Moscovici, député du Doubs, coordinateur de l'équipe de campagne de François Hollande, est également vice-président du Cercle de l'industrie, ce lobby patronal qui regroupe notamment Air France, Areva, EADS, EDF, GDF-Suez, PSA, Total ou encore Veolia Environnement…

Dans la  campagne électorale, comme dans les mobilisations, le NPA défendra une transition énergétique radicale articulant sortie du nucléaire en dix ans, réduction des émissions de gaz à effet de serre en diminuant l'utilisation des énergies fossiles. C’est possible par le développement massif des énergies renouvelables et la mise en place de politiques de sobriété et d’économies d’énergie (rénovation de l'habitat et construction d'un immobilier énergétiquement passif) qui seront créateurs d'emplois », souligne le Nouveau parti anticapitaliste.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Département du Doubs : 80 millions d’euros d’investissements pour 2020

Département du Doubs : 80 millions d’euros d’investissements pour 2020

Christine Bouquin, présidente du Conseil Départemental du Doubs, a présenté ce 21 octobre 2019 les grandes orientations budgétaires pour l’année 2020. Et selon elle, «on continue de monter en puissance » avec 80 millions d'euros d'investissements prévus pour l'an prochain…

Port du voile par les accompagnatrices scolaires : un projet de loi soutenu par Alain Joyandet sera examiné au Sénat

Port du voile par les accompagnatrices scolaires : un projet de loi soutenu par Alain Joyandet sera examiné au Sénat

Le Palais du Luxembourg examinera le mardi 29 octobre 2019 une proposition de loi à l'initiative du groupe Les Républicains, qui sera défendue par Jacqueline Eustache-Brinio avec le plein soutien d'Alain Joyandet. L'objet est de fixer dans le droit l'obligation pour toutes les personnes qui concourent au service public de l'éducation nationale "de faire preuve d'une totale neutralité religieuse".

Municipale 2020 : les grandes propositions pour le transport et la mobilité d’Eric Alauzet

Municipale 2020 : les grandes propositions pour le transport et la mobilité d’Eric Alauzet

Eric Alauzet, député du Doubs et candidat LREM à l'élection municipale à Besançon en 2020, annonce ce samedi 19 octobre 2019 ses premières "grandes propositions" dans le domaine des transports et de la mobilité. Il souhaite notamment réaliser un projet sur l'axe ferroviaire nord-sud de Mamirolle aux Auxons avec un transport inspiré du tramway. Il souhaite également rendre gratuit le stationnement entre midi et 14 heures au centre-ville...

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Entretien • Officiellement candidat depuis le 31 janvier 2019 et investi fin mars par le parti socialiste, Nicolas Bodin rejoint finalement "l'Équipe" qui rassemble déjà EELV, le parti communiste, Génération(s) et À Gauche citoyen avec Anne Vignot en tête de liste...

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

MUNICIPALE 2020 • Dans un communiqué de jeudi 17 octobre 2019, Eric Alauzet, candidat En Marche à l'élection municipale de Besançon réagit suite à la décision du Parti socialiste de se rallier à l'Equipe, unissant les gauches, menée par Anne Vignot. Selon le candidat, "le choix effectué par la section socialiste de Besançon signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon." Notons que 86% des militants du PS de Besançon ont voté "pour" se rallier à l'Equipe.

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Le président du groupe RN au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté Julien Odoul, qui avait demandé vendredi 11 octobre 2019 à ce qu'une femme dans le public retire son voile, a dénoncé jeudi une "opération de victimisation" après que cette dernière a annoncé porter plainte.

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Contactée ce jeudi 16 octobre 2019 par téléphone, nous avons fait le point avec Alexandra Cordier, référente départementale En Marche et éventuelle candidate à l'élection municipale à Besançon en 2020. Si une rupture s'est créée entre elle et Eric Alauzet, candidat officiel d'En Marche, Alexandra Cordier n'a pas pour autant l'objectif de se rallier à Ludovic Fagaut, candidat pour Les Républicains. Entretien.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.04
couvert
le 22/10 à 6h00
Vent
0.71 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
95 %

Sondage