Nutella : des bousculades pour une promotion

Publié le 26/01/2018 - 10:00
Mis à jour le 26/01/2018 - 10:26

Une promotion de 70 % sur des pots de 950 grammes de la pâte à tartiner Nutella, proposée ce jeudi 25 janvier 2018 par l’enseigne Intermarché, a provoqué tensions et bousculades dans des magasins du Grand Est. A Besançon, le magasin boulevard Léon Blum a écoulé ses pots en 15 minutes et des bousculades ont été constatées à celui de Montrapon.

 ©
©

Les pots ont été rationnés par la direction à Montrapon ce jeudi. A Audincourt, des personnes ont été bousculées et insultées, rapporte France Bleu. "Les gens se sont rués dessus, ils ont tout bousculé, ils en ont cassé. C'était l'orgie !", a décrit à l'AFP une employée d'un Intermarché à Forbach (Moselle), préférant rester anonyme. "On était à deux doigts d'appeler la police", a-t-elle soupiré. Contacté par l'AFP à de multiples reprises, Intermarché n'avait pas réagi en fin de journée jeudi.

Une promotion de 70%

L'enseigne de la grande distribution propose depuis jeudi, et jusqu'à samedi, une promotion de 70 % sur la célèbre pâte à tartiner à la noisette produite par l'entreprise agroalimentaire italienne Ferrero. Le pot de 950 grammes est vendu 1,41 euro au lieu de 4,50 euros.

Ferrero, propriétaire de la marque Nutella, s'est de son côté désolidarisé de cette opération. "La société Ferrero souhaite rappeler que cette promotion a été décidée de manière unilatérale par l'enseigne Intermarché" et "déplore cette opération et ses conséquences qui créent confusion et déception dans l'esprit des consommateurs", a expliqué le groupe dans un communiqué.

D'immenses files d'attente s'étaient formées devant les portes jeudi matin avant l'ouverture des magasins. "C'est de la folie, on a l'impression d'être au premier jour des soldes", a raconté à l'AFP un employé de l'Intermarché de Haguenau (Bas-Rhin) où "il y a eu des tensions", mais aucun incident.

"A -70 %, c'est un pousse-au-crime et on casse l'échelle de valeur. Le client se dit que si le pot de Nutella peut être vendu à -70 %, c'est que le reste de l'année, on marge énormément, alors qu'il est vendu à marge zéro toute l'année...", a observé, sous couvert d'anonymat, un employé d'un Intermarché à Revigny-sur-Ornain (Meuse).

Dans ce magasin, tout le stock a été très vite emporté, sans incident, par "des chasseurs de promos qui viennent uniquement pour le produit", a-t-il commenté. L'opération promotionnelle a concerné tous les Intermarché de France.

Des vidéos de clients se ruant sur les pots empilés ont été publiées sur les réseaux sociaux. Un tweet posté lundi par une jeune fille annonçant la promotion a été partagé 16.396 fois, selon Le Parisien-Aujourd'hui en France. "Depuis lundi, on est harcelés au téléphone", a indiqué, excédée, l'employée du supermarché mosellan.

Le magasin a reçu une première livraison de 240 pots, puis un réapprovisionnement de seulement 30 pots. "C'est largement insuffisant, alors qu'il y a des (publicités sur des pancartes) 4X3 dans toute la ville", a-t-elle dit. "C'est ingérable, on nous en demande encore alors qu'on n'a plus rien", a déploré l'employée.

Le début de l'opération d'Intermarché a coïncidé avec les vœux aux agriculteurs du président Emmanuel Macron qui, dans le contexte de négociations entre distributeurs, industriels et agriculteurs, a menacé de dénoncer ceux qui ne respecteraient pas les bonnes pratiques.

Les secteurs de la distribution, de l'agroalimentaire et les producteurs agricoles ont signé le 14 novembre une charte de bonne conduite, censée permettre une meilleure répartition de la valeur entre les acteurs de la chaîne et arrêter la guerre des prix, en attendant le projet de loi issu des États généraux de l'Agriculture attendu la semaine prochaine.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Le collectif Hop hop hop retire sa banderole appelant à aller voter

À la suite du résultat des élections européennes, le collectif Hop Hop Hop avait affiché une banderole appelant à aller voter sur la façade de l’Arsenal, bâtiment qu’il occupe à Besançon. Le collectif a été sommé de retirer la banderole par le chef de file de l'opposition Ludovic Fagaut qui en avait fait la demande expresse lors du conseil municipal du jeudi 20 juin 2024. 

3677 : le nouveau numéro vert pour signaler les maltraitances animales

Le Conseil nationale de la protection animale (CNPA) a lancé ce lundi 24 juin 2024, un nouveau service téléphonique permettant de simplifier les signalements de maltraitance animale. Celui-ci devrait permettre de venir en aide aux personnes souhaitant signaler un cas de maltraitance animale mais ne sachant pas comment s’y prendre, en les orientant rapidement vers le bon interlocuteur.

Faites le choix de l’armée !

Avec 117 spécialités dans 16 domaines d’activité, l'armée de terre offre de nombreuses opportunités de formation et de métier dans l’aérocombat, l’artillerie, le combat blindé, les forces spéciales, le génie, le BTP ou les risques nucléaire, radiologique, biologique et chimique, l’infanterie, l’informatique, la logistique et le transport, la maintenance, le renseignement, la restauration, la santé, la sécurité et la prévention, l’administration et les services, l’enseignement, la recherche, ou encore la musique.

Passage de la flamme : la préfecture recommande d’anticiper ses déplacements

Du 26 juillet au 11 août, la France accueillera les Jeux Olympiques d’été pour la première fois depuis un siècle. Avant cela, le relais de la flamme fera étape dans le Doubs le 25 juin 2024. Afin de garantir un bon déroulement de l’événement tout en limitant les perturbations que celui-ci est susceptible d’engendrer, la préfecture du Doubs incite d’ores et déjà la population à prendre quelques précautions.

À Besançon, une haie d’honneur pour accompagner le dernier relais de la flamme olympique

Pour le grand final de la journée olympique dans le Doubs et l’arrivée de la flamme dans le Parc de la gare d’eau à Besançon le 25 juin 2024, le Département a annoncé la constitution d’une haie d’honneur composée de plusieurs personnalités locales.   

Qui sont les personnalités qui porteront la flamme olympique dans le Doubs ?

Un mois avant le début des Jeux olympiques, ce mardi 25 juin, la flamme olympique traversera sept communes du Doubs, avant de rejoindre le site de célébration au parc de la Gare d’Eau à Besançon. Parmi la centaine de porteurs, cinq personnalités participeront au relais de la flamme à Pontarlier, Chaux-Neuve, Baume-les-Dames et Besançon. Qui sont-ils ?

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 27.33
légère pluie
le 25/06 à 15h00
Vent
3.3 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
58 %