Opération Engrenage : "Les artistes ne sont pas des surhommes !"

Publié le 19/11/2015 - 10:25
Mis à jour le 19/11/2015 - 12:43

Une dizaine d’intervenants parisiens ont passé deux jours à La Rodia à Besançon ces 17 et 18 novembre 2015 dans le cadre de l’opération Engrenage. Objectifs : donner des conseils, apporter des solutions, répondre aux questions des artistes de Horskh, Oli & Sam et Sorg, les trois groupes sélectionnés de l’opération. Les intervenants ont également rencontré les acteurs culturels francs-comtois pour discuter de plusieurs domaines des musiques actuelles, notamment l’accompagnement à la professionnalisation…

"Cette opération est partie d'un constat que les groupes de musique régionaux manquaient de structuration et d'organisation", nous explique Florian, administrateur de l'association Le Bastion, "C'est pourquoi l'idée d'Engrengage est de leur apporter un regard extérieur sur leur projet, mais aussi d'inviter tous ceux qui le souhaitaient à participer aux ateliers animés par des professionnels". "Une seconde édition est envisageable" selon Florian.

"Pour avancer plus concrètement et pouvoir se projeter" 

"Ces pros de la musique nous ont permis d'avoir un regard extérieur sur ce qu'on fait, un regard extérieur qui n'est pas celui de nos potes. Chaque intervenant avait sa spécialité. En gros on a pas mal parlé de structuration, d'organisation logistique, de la communication pour que le projet avance plus concrètement, pour se projeter et pour aller plus loin" nous expliquent Bastien et Briou du groupe Horskh. "Les discussions qu'on a eues étaient plutôt utiles", ajoutent-ils. 

"On fait tout et tout seul et ça ne va pas"

Cette rencontre avec les professionnels était "très intéressante" nous confie Léo, du projet Sorg. "J'ai reçu plein de retours objectifs sur mon projet en solo avec des conseils, des critiques, etc." Par exemple, les intervenants lui ont conseillé de ne pas écrire lui-même sa biographie pour l'envoyer à des tourneurs, des labels, les médias, etc. En effet, selon eux et leur expérience, cet artiste devrait abandonner le "do it yourself" pour s'entourer de personnes compétentes. "C'est clair qu'aujourd'hui quand on est artiste et qu'on commence, on fait tout et tout seul comme la vidéo, la recherche de dates de concerts, la com', et au final on fait tout à la va-vite et ça ne va pas," ajoute Léo. 

"L'administratif nous prend beaucoup de temps donc on fait moins de musique…" 

Renaud, guitariste du groupe Oli & Sam, nous raconte également la rencontre avec les professionnels. "On a eu pas mal d'échanges avec ces professionnels qui font partie de cette nébuleuse autour de la musique et on a eu des réponses à nos questions, même s'il faudrait encore des années d'expérience pour comprendre tout ça". "Pour l'instant on fait tout et tout seuls même si depuis quelque temps on a Raphaëlle qui nous aide pour la diffusion et le cadre administratif, parce qu'on s'est rendu compte que ça nous prenait de plus en plus de temps et qu'on faisait moins de musique"

"Les artistes ne sont pas des surhommes !" 

Tristan Nihouarn, auteur, compositeur, interprète, qui a été le chanteur de Matmatah, était l'un des intervenants de l'opération Engrenage notamment pour parler de booking des artistes : compétences, fonctions, mode de repérage des artistes pour développer le catalogue des tourneurs, etc. "On s'est retrouvé devant une génération de jeunes musiciens qui est un peu perdue dans la nébuleuse du milieu de la musique actuelle en 2015 qui a beaucoup changé", nous raconte Tristan, "déjà qu'à l'époque ce n’était pas simple, mais aujourd'hui ça l'est encore moins". Le chanteur de Matmatah indique qu’"on leur a déjà expliqué ce qu'étaient un manager, un tourneur, un éditeur… parce que ces métiers sont parfois abstraits. On les a également informés qu'en général, un manager peut être producteur, peut être éditeur, etc. C'est très dur de s'y retrouver dans cette jungle. J'espère qu'ils y verront un peu plus clair. Il y a 20 ans, on était moins dans l'immédiateté. En 2015, on a moins le temps de faire les choses, il faut que tout soit fait rapidement et bien". Tristan insiste : "les artistes ne sont pas des surhommes ! On n'est pas des surhommes ! Pour créer, il faut du temps, et sur ce temps-là il faut se concentrer sur ce qu'on a envie de faire et laisser le reste à des personnes compétentes, les artistes ne sont pas des surhommes !". 

L'actu des groupes :

Horskh :

  • Le dernier EP (version extended) est sorti en octobre 2015 et est toujours disponible.
  • Prochains concerts prévus en Slovénie et Prague (festival Audiotrauma), le 6 février 2016 à Scey-sur-Saône et le 13 février à Porrentruy.
  • Sur Facebook

Sorg :

  • Un nouvel EP est en préparation pour une sortie en 2016.
  • Avec son projet avec Napoelon Maddox, un nouvel EP devrait voir le jour en janvier 2016 qui s'intitulera Soon.
  • Des concerts sont en cours d'organisation notamment à Paris.
  • Sur Facebook

Oli & Sam :

  • Concert le 19 décembre à Zone Art à Besançon
  • Périodes en studio et en résidence en 2016.
  • Préparation d'un nouvel album.
  • Sur Facebook

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Détonation 2022 : un bilan positif, mais une édition en 2023 qui n’est pas garantie

Le festival Détonation s’est achevé dimanche 25 septembre après trois jours de concerts, de temps forts et de fête sur le site de la Friche artistique. Pas moins de 15.000 personnes étaient au rendez-vous de l’évènement et des concerts "Before". Pour Simon Nicolas, chargé de communication de la Rodia et du festival, "c’est bien, mais on ne garantit pas une édition en 2023". Explications.

Festival Détonation 2022 : Jour J !

Comme quelques heures avant chaque édition du Festival Détonation organisé par La Rodia, nous rencontrons Manou Comby, directeur de La Rodia et Simon Nicolas, chargé de communication, pour faire le point avant le début des premiers concerts. Et cette édition est particulière pour Manou Comby puisque dans quelques jours, il prendra retraite…

Concerts, spectacles, festival d’humour… Une nouvelle saison culturelle qui commence fort pour NG Productions

Le début de la nouvelle saison culturelle de NG Productions a démarré le 18 septembre dernier sur les chapeaux de roue avec un concert de Ninho à Dijon complet. La société de productions de spectacles bisontine, fondée par Hamid Asseila, a encore plus d’un tour dans son sac grâce à une programmation riche en humour et en musique. À noter également le nouveau festival Drôlement bien en janvier 2023 à Besançon…

Bigger & the Damned Dozen, une création musicale exceptionnelle au Festival Détonation à Besançon

Vendredi 23 septembre à 20h30 sur la Grande scène du festival Détonation à Besançon, le public va pouvoir découvrir une création très spéciale composée du groupe bisontin Bigger, accompagné de musiciennes et musiciens du Conservatoire de Besançon, le tout chapeauté par Larry Mullins, artiste irlandais connu pour avoir été le batteur des Stooges et membre des Bad Seed avec Nick Cave (pardon du peu...). Interview avec Kevin Twomey et Ben Muller, chanteur et claviériste de Bigger.

Le FICA de Vesoul a représenté la France au Festival international du film de Tachkent en Ouzbékistan

Le 14e Festival International du Film de Tachkent en Ouzbékistan s’est déroulé du 14 au 18 septembre 2022. Plus de 200 films composaient la sélection. Quarante délégations nationales étaient présentes dont Martine et Jean-Marc Thérouanne, directrice et délégué général du Festival international des cinémas d’Asie de Vesoul dans la délégation française. Ils racontent leur périple...

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.09
nuageux
le 30/09 à 12h00
Vent
2.34 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
84 %

Sondage