Opération paille et fumier des agriculteurs devant une entreprise de Sodiaal

Publié le 13/06/2017 - 08:21
Mis à jour le 16/04/2019 - 16:31

Plusieurs dizaines d'agriculteurs de Haute-Saône ont mené une action coup de poing ce lundi soir 12 juin 2017 devant une entreprise de la coopérative laitière Sodiaal, à Port-sur-Saône près de Vesoul pour dire "non" à la baisse du prix du lait.

manure_j2.jpg
© Jamain CC
PUBLICITÉ

Pneus, paille et fumier: vers 22 heures, une trentaine d’agriculteurs venus avec une dizaine de tracteurs et des remorques, ont déversé des déchets et détritus devant le site d’Euroserum, une entreprise du groupe Sodiaal spécialisée dans la transformation du lait en poudre de lactosérum. Leur action, organisée à l’appel de la FDSEA et des Jeunes Agriculteurs de Haute-Saône s’est déroulée dans une ambiance bon enfant en présence des gendarmes, a constaté un journaliste de l’AFP.

Par cette « action coup de poing » les syndicats entendaient « mettre la pression » sur le groupe Sodiaal (marques Candia, Entremont, Yoplait) dont le
groupe tient une assemblée générale mercredi. Leur action s’inscrivait aussi dans le cadre d’un mot d’ordre national de mobilisation cette semaine, lancé par la FNSEA et les JA.

« Un prix d’achat du lait insuffisant »

Les syndicats d’agriculteurs de Haut-Saône estiment insuffisant le prix d’achat du lait (actuellement à 310 euros les 1.000 L) et revendiquent un prix
d’achat « d’au moins 340 euros ». Ils demandent notamment une politique de soutien de la filière laitière qui suive la tendance des prix européenne et l’application de la loi Sapin pour intégrer le coût de production dans le prix du lait. « Le prix du lait remonte partout en Europe sauf chez nous comme le prix du beurre, qui se vend 5.400 euros la tonne, alors qu’il y a 2 ans il était à 1.800 euros », a déclaré Emmanuel Aebicher, président de la FDSEA de Haute-Saône.

Avant leur opération, les syndicats agricoles avaient fait passer « un oral » à des candidats LREM et FN aux législatives de deux circonscriptions de
Haute-Saône. Ils leur ont présenté leurs doléances lors d’une rencontre dans une ferme à Mont-le-Vernois, leur promettant de rester attentifs et vigilants après le scrutin législatif.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Acculée par la grève inédite touchant les services d'urgences depuis près de six mois, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a détaillé ce lundi 10 septembre 2019 un "pacte de refondation" de 750 millions d'euros sur trois ans, mais ne prévoyant ni les lits ni les effectifs supplémentaires réclamés par les grévistes. La CGT a annoncé lundi soir qu'elle maintenait son appel à manifester mercredi.

Colère du côté des agriculteurs du Doubs : une action prévue ce mardi soir à Besançon…

Colère du côté des agriculteurs du Doubs : une action prévue ce mardi soir à Besançon…

La FDSEA (fédérations de syndicats d'exploitants agricoles locaux) et les Jeunes Agriculteurs du Doubs ont décidé de se mobiliser ce 2 juillet 2019 à 20h30 au 7 rue de la Gare d’eau à Besançon (derrière la Préfecture). Cette action intervient suite à l'accord entre l'Union européenne et les pays du Mercosur (plusieurs pays d'Amérique du Sud)  pour plus de libéralisation de la commercialisation.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.31
ciel dégagé
le 19/09 à 3h00
Vent
2.97 m/s
Pression
1023.74 hPa
Humidité
77 %

Sondage