Journée portes ouvertes des CFA de Bourgogne-Franche-Comté ce samedi

Publié le 16/03/2019 - 08:41
Mis à jour le 19/03/2019 - 15:20

Portes ouvertes samedi 16 mars • 48 centres de formations des apprentis de Bourgogne Franche-Comté ouvrent leurs portes sur un total de 115 sites pour la 8e édition des portes ouvertes des CFA. Pour les jeunes de 16 à 30 ans ( et plus 26 ans...), l'apprentissage peut-être plus que jamais une solution idéale pour entrer dans la vie active : aujourd'hui dans la région, 400 offres de contrat en apprentissage sont disponibles

PUBLICITÉ

En 2018, plus de 9.200 familles avaient été accueillies aux portes ouvertes de l’apprentissage. Cette année, 48 des 50 CFA de Bourgogne Franche-Comté seront ouverts avec toujours un même slogan « une formation, un diplôme, un emploi«  qui se confirme dans la réalité du monde du travail  :  à l’issue de leur formation, sept apprentis sur dix trouvent un emploi. Rémy Laurent, le président de la CCI Bourgogne Franche-Comté se réjouit de l’évolution des mentalités « Avec 20.06 apprentis recensés en début d’année dans la région, nous avons passé un cap…. » tout en insistant sur l’importance de valoriser l’ensemble des possibilités offertes par l’apprentissage. Objectif de cette grande journée de portes ouvertes à destination des jeunes et de leurs familles.

400 métiers, 450 formations du CAP au diplôme d’ingénieur

Les métiers évoluent, les techniques changent. La nouvelle loi sur la formation qui suscite des inquiétudes sur le financement est aussi une opportunité pour Rémy Laurent d’accélérer l’adéquation entre les formations et les besoins sur le terrain.

23 filières professionnelles, 400 métiers, 450 formations du CAP au diplôme d’ingénieur ou d’école de commerce. L’apprentissage se veut être une des clés pour décrocher un métier, mais c’est aussi une manière d’apprendre. « L’apprentissage, ce n’est pas une voie de garage, c’est une aventure » estime Michel Chamouton, président de la chambre des métiers et de l’artisanat de Bourgogne Franche-Comté. « C’est un ascenseur social qui permet de s’épanouir dans le monde de l’entreprise, de monter les échelons et pourquoi pas de devenir chef d’entreprise. C’est un moyen de se réaliser professionnellement et humainement. Aujourd’hui, les entreprises sont à la recherche de compétences qui répondent à leurs besoins et l’apprentissage et une des réponses pour elles… « 

Lors des journées portes ouvertes de ce samedi 16 mars, les apprentis seront les premiers ambassadeurs à accueillir les jeunes et pour échanger en toute transparence sur tous les aspects de l’apprentissage jusqu’aux aspects pratiques et concrets comme les transports, le logement, les finances, mais aussi la charge de travail.

Il faut parfois s’éloigner de sa famille, trouver des moyens de transport, se loger alors que la formation ne se trouve pas toujours sur le lieu d’apprentissage. C’est le cas d’Anaëlle, apprentie en première année de licence pro gestion forestière au CFA agricole du Doubs pour qui l’apprentissage représente une excellente transition entre la scolarité et le monde du travail. Elle étudie dans le Doubs, mais son entreprise est dans le Sud-Ouest. Mais elle ne regrette en rien son choix. Elle a déjà des propositions d’un poste en CDI.

Tous s’accordent à dire que l’apprentissage est un accélérateur de maturité et que l’apprentissage n’est pas une simple juxtaposition de la théorie et de la pratique. « La formation et la présence en entreprise forent un ensemble cohérent. La compétence s’acquiert différemment.. »explique Michel Chamouton. C’est ce que confirme l’expérience de Thérese, apprentie en 1re année ITII au CFA Sud Franche-Comté/ Après un DUT productique mécanique, elle s’est dirigée vers une école d’ingénieur, mais trouvait la formation trop théorique. Par l’apprentissage, au sein de l’entreprise ITW Rivex à Ornans. Son rôle en tant que future ingénieure  : améliorer, en lien avec les régleurs, le process de fabrication des pièces de fixation métallique à destination de l’industrie automobile.

Et pour ceux qui chercheraient encore leur voie, sachez que le projet de loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel (PDL) a modifié la limite supérieure d’âge d’entrée en apprentissage qui est portée de 25 à 29 ans révolus depuis le 1er janvier 2019.

www.apprentissage.bourgognefranchecomte.fr

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Réforme du lycée-école de la confiance : le collectif inter-lycée toujours mobilisé

Suite à la journée de grève intersyndicale de la fonction publique du 19 mars 2019, afin de protester contre la loi de l'école de la confiance et la réforme des lycées, les enseignants des lycées V. Hugo, Ledoux, Pasteur, Pergaud se sont retrouvés dans leurs établissements respectifs pour une "soirée des lycées". Une réunion publique est prévu le le 28 mars 2019 au Scénacle à Besançon.

900 étudiants engagés dans des actions pour la santé en Franche-Comté

Piloté par l’ARS Bourgogne Franche-Comté, l’Université de Franche-Comté et le Rectorat de Besançon, le service sanitaire des étudiants en santé vise à former les futurs professionnels de santé aux enjeux de la prévention primaire. Cette année 2019, ce sont près de 900 étudiants en santé qui interviennent auprès de la population franc-comtoise pour promouvoir les comportements favorables à la santé.

Le Master 2 Droit du numérique de l’Université de Franche-Comté labellisé SecNumedu…

L’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) vient d’attribuer son label SecNumedu au Master 2 Droit du numérique, parcours cyberveille, cyberdéfense, cybersécurité de l’Université de Franche-Comté. C’est la première formation juridique en France à obtenir ce label habituellement réservé aux formations du numérique et de l’informatique.

« Il y avait bien une intention d’empêcher les élèves à manifester » (père d’une élève du collège Victor-Hugo )

Témoignage • Vendredi 15 mars 2019, la journée de mobilisation internationale des jeunes, collégiens, lycéens, étudiants pour le climat a mobilisé près de 1200 personnes à Besançon. Le principal du collège Victor Hugo à Besançon aurait menacé de punir les élèves s'ils n'étaient pas en cours "pour motif politique". Une information que ce dernier dément formellement, "c'est absolument faux !" nous précisait-il en fin de journée. Ce n'est pourtant pas l'avis d'un parent d'élèves qui a souhaité témoigner…

Journée portes ouvertes des CFA de Bourgogne-Franche-Comté ce samedi

Portes ouvertes samedi 16 mars • 48 centres de formations des apprentis de Bourgogne Franche-Comté ouvrent leurs portes sur un total de 115 sites pour la 8e édition des portes ouvertes des CFA. Pour les jeunes de 16 à 30 ans ( et plus 26 ans...), l'apprentissage peut-être plus que jamais une solution idéale pour entrer dans la vie active : aujourd'hui dans la région, 400 offres de contrat en apprentissage sont disponibles

2 heures de colle pour manifester pour le climat : il n’en a jamais été question selon le principal du collège Victor Hugo

Mise à jour • Ce vendredi 15 mars 2019 est une la journée de mobilisation internationale des jeunes, collégiens, lycéens, étudiants… pour le climat. Si nombreux sont celles et ceux à soutenir cette mobilisation, le principal du collège Victor Hugo à Besançon aurait menacé de punir les élèves s'ils ne sont pas en cours "pour motif politique". Une information que ce dernier dément formellement, "c'est absolument faux !" nous précise-t-il.

Mobilisation pour le climat ce vendredi à Besançon : les étudiant(e)s dispensés de cours par le président de l’université de Franche-Comté

L'Association Solidaire de défense des Étudiants (ASDE du syndicat SUD Soldaires Etudiant.es ) appelle à la mobilisation ce 15 mars 2019 à 10h00 Place de la Révolution à Besançon. Un arrêté a été pris par Jacques Bahi, président de l'université, afin de "dispenser d'obligation d'assiduité" les étudiants dans le cadre de la manifestation. Des marches pour le climat sont attendues dans toute la France ce vendredi et samedi.

Université de Bourgogne Franche-Comté : l’I-Site, pour une université fédérale unique en France

VIDEO • Après quatre mois de travail intensif, les sept établissements* de la communauté d'universités et d'établissements (COMUE) Université de Bourgogne Franche-Comté ont envoyé un plan d'action dans le cadre de l'I-Site à la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche le 13 mars 2019. Objectif : devenir une université fédérale, un modèle unique en France, coordonnant les établissements membres.

Réforme du lycée : Des choix » « plus larges » pour « plus d’approfondissement », selon Michel Mazaudier, inspecteur d’académie

Alors que le comité technique académique (CTA) du 11 mars 2019 ne s’est pas tenu du fait du boycott de la CFDT et de la FSU, le rectorat de Besançon a tenu à tenir une conférence de presse ce mercredi afin d'évoquer la réforme du lycée et les transformations de la voie professionnelle.

Mobilisation des enseignants du premier degré ce mercredi à Besançon

Le syndicat SNUipp-FSU a appellé les enseignants du premier degré du département du Doubs à se rassembler devant la Direction des services départementaux de l'Éducation nationale (DSDEN) à Besançon à partir de 11h00 ce mercredi 13 mars 2019 afin de protester contre la loi Blanquer. Cette dernière est vivement critiquée depuis plusieurs mois par les enseignants du premier et du second degré.

L’Institution Notre-Dame Saint-Jean à Besançon ouvre ses portes samedi 16 mars !

Publi-info • L’Institution Notre-Dame Saint-Jean à Besançon vous ouvre ses portes le samedi 16 mars 2019 ! Inscrite dans l’innovation pédagogique et numérique, l’Institution Notre-Dame Saint-Jean veille au développement et au bien-être de ses élèves. C’est l’occasion pour vous de venir découvrir ses cinq établissements où les élèves sont accueillis dès l’âge de 2 ans et sont accompagnés jusqu’à Bac+3.

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.89
ciel dégagé
le 23/03 à 3h00
Vent
1.32 m/s
Pression
1029.88 hPa
Humidité
78 %

Sondage