Parcoursup : plus que quelques heures avant les premières réponses

Publié le 01/06/2023 - 11:33
Mis à jour le 01/06/2023 - 10:34

C'est devenu le temps fort de l'année de Terminale : dans quelques heures, les lycéens désireux d'entamer des études supérieures et les étudiants voulant se réorienter recevront les premières réponses à leurs voeux sur la plateforme Parcoursup.

 © JeSHOOTS PXB CC0
© JeSHOOTS PXB CC0

Les premières réponses doivent tomber officiellement à 19H00, peut-être un peu avant.

Plusieurs réponses sont possibles pour chaque formation: être accepté ("oui"), être accepté sous condition ("oui si", pour des filières universitaires qui demandent à l'étudiant de suivre un parcours d'accompagnement pédagogique ou personnalisé), être en liste d'attente ou encore être refusé (uniquement pour les filières sélectives).

Le processus se poursuivra tout au long de juin 

Comme chaque année, dans les premières heures, il sera possible seulement de consulter les résultats, avant de commencer à répondre aux propositions plus tard dans la soirée.

L'échéance de jeudi est une nouvelle étape pour les lycéens, mais pas la dernière, car avec Parcoursup, tout ne se décide pas sur une seule journée. Le processus se poursuivra tout au long de juin --les listes d'attente bougent vite--, et reste conditionné à l'obtention du bac, dont les résultats seront communiqués le 4 juillet.

La plateforme, qui a succédé en 2018 à APB, a recueilli les voeux de quelque 917.000 personnes, dont 629.000 lycéens et 163.000 étudiants qui veulent changer de voie.

Face aux critiques que Parcoursup continue de susciter, les ministères de l'Education et de l'Enseignement supérieur tâchent d'améliorer sa transparence (cette année par exemple toutes les formations doivent préciser leurs "critères d'analyse des candidatures").

"La course à Parcoursup"

Ils ont aussi raccourci la période de réponse des candidats, à 37 jours --jusqu'au 7 juillet--, contre 108 jours lors de l'année de création de la plateforme en 2018, afin de "réduire la période de stress", a expliqué la ministre de l'Enseignement supérieur Sylvie Retailleau sur franceinfo mercredi.

En parallèle, la phase d'admission complémentaire permettra aux candidats de formuler à partir du 15 juin jusqu'à dix nouveaux voeux dans les formations qui disposent encore de places.

Pour libérer plus rapidement des places, les jeunes devront veiller aux réponses données sur la plateforme (mais aussi par SMS ou mail pour les réponses positives): ils devront répondre au plus tard le 4 juin à 23H59 pour les propositions faites les 1er et 2 juin, au plus tard le 5 juin à 23H59 pour les propositions reçues le 3 juin, puis au plus tard le lendemain soir pour les propositions reçues à partir du 4 juin.

Les résultats sur la plateforme sont mis à jour tous les matins, au fur et à mesure des réponses reçues de la part des élèves dans toute la France et donc de l'avancée des listes d'attente.

Si le jeune a une réponse positive à un de ses voeux et des réponses "en attente" pour d'autres voeux, qui ont sa préférence, il lui est possible de garder un "oui" et les "en attente", dans l'espoir que l'un de ces derniers se transforme en "oui".

  • En cas de questions, un numéro vert est disponible: le 0 800 400 070, et une messagerie est proposée sur le site.

Mais la plateforme --qui a pris en compte pour la première fois cette année les notes des épreuves de spécialité du bac, passées en mars-- reste une source d'angoisse pour les élèves et leurs familles.

"L'année de Terminale est devenue la course à Parcoursup", estime Grégoire Ensel, président de la fédération de parents d'élèves FCPE. "C'est un énorme stress tant du côté des élèves, des familles que des enseignants". Libérer des places plus rapidement "est une bonne chose", car "ça va desserrer l'étau", salue-t-il. Mais la plateforme "reste une vaste machine à sélectionner qui n'est pas toujours très claire".

En 2022, quelque 94.000 candidats étaient toujours en attente à la fin de la phase principale, et 160 bacheliers étaient sans affectation à la fin de la phase complémentaire qui dure jusqu'en septembre, selon le ministère.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

UTBM : 50 heures pour créer un court-métrage lors du festival Film d’un jour

Organisé par les étudiants de l’université de technologie de Belfort-Montbéliard, la 19e édition du festival Film d’un jour revient cette année dans l’Aire urbaine pour une 19e édition du 9 au 11 mai 2024. Durant ce festival, les étudiants sont réunis autour d’un même objectif commun, parvenir à créer un court métrage de A à Z en 50h maximum.  

Une équipe UTBM en finale nationale des Entrep’

L’équipe Modul’ de l’Université de Technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM) a décroché la victoire au concours des Entrep’ de Franche-Comté face à 17 autres équipes de la région. En promouvant une nouvelle définition de la productivité axée non pas sur l'augmentation des heures de travail, mais sur leur optimisation, apprend-on mercredi 24 avril 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 20.7
légère pluie
le 21/05 à 15h00
Vent
3.59 m/s
Pression
1008 hPa
Humidité
48 %