Parents d'élèves en colère dans six écoles de Besançon

Publié le 04/09/2012 - 17:58
Mis à jour le 05/09/2012 - 08:49

La rentrée des classes ne s’est pas faite tout sourire, mardi matin, pour les parents d’élèves des écoles Champrond, Helvétie, Rosemont, Granvelle, Rivotte et Paul Bert. Très mécontents de découvrir que leurs enfants risquaient d’être plus de 30 par classe, ils ont protesté en se rassemblant devant ou à l’intérieur des établissements concernés.

inquiétude

Les responsables académiques se sont déplacés dans plusieurs écoles, mardi, pour compter le nombre d'élèves. Le cas d'une quinzaine d'établissements susceptibles d'être réajustés en fonction des effectifs sera examiné jeudi par l'Inspection d'académie.
 
A l'école maternelle Champrond, au centre-ville de Besançon, les parents ont suspendu des draps sur les grilles où l'on pouvait lire: "L'école: une priorité. Pas plus de 30 enfants par classe". Les parents demandent l'ouverture d'une classe supplémentaire dans cet établissement de trois classes pour 92 enfants. 
 
"Depuis trois ans on se bat pour avoir une quatrième classe. On en a ras-le-bol, on voudrait juste une rentrée normale avec des conditions d'enseignement décentes pour nos enfants", se désespérait une mère de famille à 8 heures 30 devant les grilles.
 
A l'école Jules Ferry, dans le quartier Rosemont, même mécontentement pour près de 200 parents rassemblés dans cet établissement qui passe de neuf à huit classes, avec 25 à 28 élèves par classe en moyenne.
 
"Notre école a la particularité d'accueillir des enfants de gens du voyage. Ces enfants, qui ne sont pas là à la rentrée et donc pas comptabilisés dans les effectifs, ne sont pas scolarisés toute l'année et ils ont besoin d'un accompagnement particulier de la part d'instituteurs déjà très occupés", a souligné la mère de deux enfants de CE1 et CM1. Elle craint que cette "école super avec une mixité sociale réussie" ne pâtisse d'une surcharge des classes.
 
Les parents de l'école Rosemont ont reçu le soutien du maire de Besançon Jean-Louis Fousseret, de la députée du Doubs Barbara Romagnan et du président du conseil général Claude Jeannerot qui ont fait le déplacement.
 
Dans le cadre du plan d'urgence du gouvernement, le département du Doubs a obtenu quatre postes de professeurs des écoles supplémentaires, sur 10 en Franche-Comté.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Classement des collèges de France : quels sont les meilleurs établissements de Besançon ?

Après les résultats du brevet, c'est au tour des collèges d'être évalués par le magazine L’Etudiant qui a publié le 18 juillet 2024 le classement 2024-2025 des meilleurs collèges de France. À Besançon, les notes des établissements vont de A (meilleure note) à E (moins bonne note). Quels sont les meilleurs établissements ? Réponses.

Un accompagnement spécifique pour les projets d’installation agricole en Bourgogne-Franche-Comté

L’AFOCG du Doubs, le CIVAM le Serpolet, Terre de Liens et le collectif InPACT proposent le parcours "de l’idée au projet", en partenariat avec le Grand Besançon Métropole et la région Bourgogne Franche Comté. Celui-ci vise à accompagner "l’émergence de tous types de projets" en lien avec l’installation agricole durant un parcours de 11 jours qui débutera en octobre prochain à Besançon. 

Le taux de réussite au brevet en baisse dans l’académie de Besançon

Comme au niveau national, le taux de réussite au brevet est en baisse dans l’académie de Besançon avec un taux, toutes séries et tous candidats confondus qui s’élève à 85,4 % pour la session 2024. Soit une baisse de 2,8 points par rapport à 2023. Voici les résultats plus en détail communiqués par le rectorat de Besançon.

L’Université de Franche-Comté recherche des patients standardisés pour les examens de médecine

Afin d’aider les étudiants en médecine à développer leurs capacités cliniques et relationnelles, l’université de France-Comté réitère sa recherche de volontaires afin de jouer le rôle de patients standardisés lors des examens des étudiants en 4e, 5e et 6e année de médecine.

Législatives 2024 : la présidente de l’université de Franche-Comté appelle à ”rejeter” le Rassemblement national

La présidente de l’université de Franche-Comté, Macha Woronoff, a partagé un communiqué le 1er juillet 2024 signé de France Universités, de la Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs (CdeÞ), de la Conférence des grandes écoles (CGE) et de la Conférences des directeurs des écoles françaises de management (CDEFM) appelant à dire ”non” au Rassemblement national au deuxième tour des élections législatives anticipées le 7 juillet.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13.03
nuageux
le 25/07 à 06h00
Vent
1.66 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
100 %