Parents mobilisés contre une fermeture de classe à Montferrand-le-Château

Publié le 10/05/2023 - 10:04
Mis à jour le 10/05/2023 - 10:01

Réunis devant l’école de Montferrand-le-Château ce mardi 9 mai, les parents d'élèves ont donné de la voix pour tenter de sauver une classe menacée de fermeture à la rentrée prochaine.

Slogans sur des pancartes, tee-shirts customisés, palettes, pneus jetés et mégaphone en main, les parents d'élèves se sont mobilisés pour refuser la dégradation des conditions d'apprentissage de leurs enfants. 

Après avoir fait part de leurs inquiétudes à l'inspection académique, ils ont obtenu une entrevue avec Mme Valérie Hertz, Inspectrice de l’Education Nationale, les élus locaux et la directrice de l'école. Ils ont manifesté devant l’école en faisant un "blocus jovial" dans la cour des primaires durant le temps de la réunion. Une pétition avec plus de 500 signatures contre cette fermeture de classe a également été remise ce même jour à l’inspectrice.

Même si les représentants des parents d'élèves élus estiment que "ce n'est pas la solution magique", cette action reste selon eux nécessaire pour réussir à "se faire entendre et refuser la fatalité d'une école quantitative plutôt que qualitative".

La décision finale attendue en juin

D’autant que, "les projets de construction en cours et à venir sont favorables au maintien d’une classe" et que cela entraînera donc "de nouvelles inscriptions en cours d’année au sein de l’école".

Ils rappellent aussi que l’école accueille actuellement "dans de très bonnes conditions" des élèves en situation de handicap ainsi que des élèves bénéficiant d’aménagements pédagogiques. Fermer une classe serait d'après eux "néfaste pour ces élèves et à leur désavantage".

La décision finale est attendue pour le mois de juin, avec une éventuelle révision en septembre. D'ici là, les parents d’élèves ont prévenu qu’ils resteront mobilisés et continueront à poursuivre leurs actions.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Gabriel Attal appelle la Nation à se mobiliser contre la violence des jeunes

+ Nouvelles mesures • "Mobilisation générale" et "sursaut d'autorité", Gabriel Attal a promis une réponse rapide de son gouvernement, avant l'été, à l'"addiction à la violence" d'une partie de la jeunesse, lors d'un déplacement jeudi 18 avril 2024 dans la ville de Viry-Châtillon (Essonne) pour son centième jour à Matignon.

La CCI Saône Doubs encourage les entreprises locales à prendre des élèves secondes en stage

La Chambre des Commerces et de l'Industrie Saône - Doubs propose aux entreprises du territoire d'envoyer par le biais du site 1jeune1solution des offres de stage pour la période du 17 au 28 juin. Cette plateforme permet de répertorier les offres des entreprises, associations ou d'autres organismes où les élèves peuvent candidater.

Une quarantaine d’élèves du lycée Pergaud en voyage à Espagne…

Quarante-neuf élèves du lycée Pergaud de Besançon ont participé à un voyage culturel et linguistique à Valencia en Espagne du 7 au 12 avril 2024. Les élèves émanant de la section européenne espagnol et des classes technologiques ST2S, ont été accompagnés par leurs professeures Mesdames Mougenot, Lallemand, Jeanningros et Ferreira-Lopes.

Une vingtaine d’écoles bisontines reçoivent un arbre jumeau de la place de la Révolution

Dans le cadre de la végétalisation de la place de la Révolution, la Ville de Besançon a organisé jeudi 11 avril 2024 une cérémonie avec 476 enfants issus de 21 écoles bisontines. Un arbre, ayant son jumeau place de la Révolution, est ainsi remis à chaque école. Ils seront plantés à l’automne prochain.

Partiel blanc pour les premières années de médecine...

Comme chaque année, le Tutorat Santé Besançon organise un examen classant blanc le 4 mai pour les Pass (Parcours accès santé spécifique) et l’après-midi du 3 mai pour les Las (Licence à accès santé). Cet évènement, plus communément appelé “partiel blanc”, totalement gratuit et accessible à tous, se déroulera dans les locaux de la faculté de médecine.

Réforme du “choc des savoirs” : le Snes-FSU dénonce un “tri social” des élèves

Les syndicats Snes-Fsu et Sud Éducation, accompagnés de quelques enseignants, se sont mobilisés mardi 2 avril 2024 devant le rectorat de Besançon afin de s’opposer à la réforme du "choc des savoirs" annoncée par Gabriel Attal lorsqu’il était ministre de l’Éducation nationale.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.92
nuageux
le 18/04 à 21h00
Vent
0.32 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
92 %