Pass sanitaire : les manifestants dénoncent "une société de contrôle"

Publié le 07/08/2021 - 19:51
Mis à jour le 07/08/2021 - 19:53

Des défilés ont été organisés dans de nombreuses villes de France au lendemain d’un nouvel appel d’Emmanuel Macron à se faire vacciner. 237.000 personnes ont manifesté en France selon le ministère de l’Intérieur. Ils étaient plus de 1.000 à Dijon, 2.500 à Besançon ou encore  1.500 à Montbéliard.

Manifestation du 7 août 2021 à besançon © Alert Témoin CR
Manifestation du 7 août 2021 à besançon © Alert Témoin CR

237.000 manifestants ont été recensés en France (204.000 La semaine dernière), dont 17 000 à Paris. Il s’agit de la plus forte mobilisation jusqu’à présent, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur. Aux alentours de 19h, les autorités recensaient 198 actions contre l’extension du Pass sanitaire et la vaccination obligatoire pour les soignants.

Ces défilés, pour le quatrième week-end consécutif, sont intervenus au lendemain d’un nouvel appel pressant lancé par Emmanuel Macron – "Faites-vous vacciner" – et alors que plus de 44 millions de Français ont reçu au moins une dose (65,9 % de la population).

À partir de lundi, il faudra a priori présenter un certificat de vaccination, un test PCR négatif au Covid-19 ou un certificat de rétablissement de la maladie pour avoir accès aux cafés et aux restaurants, salles de spectacle ou salons professionnels, ou encore pour faire un long trajet à bord d’un avion, d'un train ou d'un autocar.

Comme la semaine dernière, l'affluence était plus forte dans le Sud-Est, où au moins 47.000 personnes, selon la police, ont défilé. Ils étaient 19.000 à Toulon, près de 10.000 à Nice, 8.000 à Montpellier, au moins 6.000 à Marseille, selon les premiers chiffres de la police et des préfectures.

Les autorités ont recensé 3.000 manifestants à Chambéry et à Mulhouse, 3.100 à Strasbourg, 3.300 à Bordeaux comme à Rennes, 3.500 à Colmar, 3.800 à Metz, 3.900 à Clermont-Ferrand, 5.000 à Toulouse ou 5.300 à Nantes.

Elles ont compté 1.000 manifestants à Dijon, 1.100 au Puy-en-Velay, 1.300 à Lorient, 1.400 à Roanne, 1.700 à Nancy, 2.500 à Pau ainsi qu'à Lyon, 2.600 à Valence...

À Besançon, entre 2.500 et 3.800 manifestants étaient selon les sources au départ de la place de la Révolution. Avant de rejoindre la préfecture du Doubs, le cortège est passé par la Gare Viotte où environ 200 manifestants ont envahi la gare peu avant 15h30 et se sont rendus sur les quais -et parfois même sur les rails -  pour s'opposer à la présentation du Pass sanitaires dans les trains longue distance.

Un nouveau rassemblement est organisé ce lundi 9 août à 16h30 à l'appel de plusieurs syndicats devant le parvis du CHRU de Besançon.

"Société de contrôle"

Dans les cortèges, beaucoup disent refuser d’être "les cobayes" de nouveaux vaccins.

Une bonne part des manifestants, parfois vaccinés, manifestent spécifiquement contre l’imposition du pass sanitaire, qui constitue, selon eux, une "obligation vaccinale déguisée"

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Reçus à l’Elysée, FNSEA et JA attendent des “décisions claires” avant le Salon de l’agriculture

Les dirigeants des deux syndicats agricoles majoritaires, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA), ont dit attendre des "décisions claires" d'Emmanuel Macron qui les reçoit mardi 20 février 2024 dans l'après-midi à l'Elysée, à quatre jours de l'ouverture du Salon de l'agriculture à Paris.

Renouvellement de congé de présence parentale : les règles s’assouplissent

Pour les salariés du secteur privé comme pour les agents de la fonction publique, titulaires ou non, il est désormais plus simple de renouveler, avant son terme, un congé de présence parentale ainsi que le droit de bénéficier de l'allocation journalière de présence parentale (AJPP). Cela fait suite à un décret publié au Journal officiel le 4 février 2024, annonce service-public.fr.

Guerre à Gaza : un rassemblement pour boycotter Carrefour à Ecole-Valentin

Une dizaine de personnes se sont rassemblées devant Carrefour à Ecole-Valentin samedi 17 février 2024 vers 10h00 à l’occasion de la "journée nationale d’action #BoycottCarrefour" lancée par la campagne BDS (Boycott désinvestissement sanctions) en France. L’enseigne est accusée d’être "complice et bénéficiaire de la colonisation illégale de la Palestine".

La confédération paysanne appelle à poursuivre la mobilisation

Faute de réponse sur le revenu paysan, le syndicat de la confédération paysanne de Bourgogne-Franche-Comté appelle à une poursuite de la mobilisation, apprend-on vendredi 2 février 2024. Pour rappel, les syndicats majoritaires FNSEA et Jeunes agriculteurs ont, eux, appelés jeudi à suspendre les blocages suite aux annonces du Premier ministre.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 7.56
forte pluie
le 22/02 à 21h00
Vent
7.37 m/s
Pression
1000 hPa
Humidité
91 %