Pas de candidats "En Marche" en face d'Eric Alauzet à un jour de la clôture des candidatures aux législatives

Publié le 18/05/2017 - 10:35
Mis à jour le 19/05/2017 - 08:23

En Franche-Comté sur 12 circonscriptions, sept noms ont été dévoilés le 11 mai 2017. La deuxième circonscription laisse encore place au flou quant au candidat investi par « En Marche ». Qui sera en face d’Eric Alauzet, investi par les verts et le PS ?

 ©
©

Encore personne en face d'Eric Alauzet, député de la 2e circonscription du Doubs, pour "En Marche". La question ne se pose presque plus. Le candidat investi par les verts et le PS pourrait en effet avoir la voie libre pour les législatives 2017…

Pour les législatives des 11 et 18 juin 2018, 428 candidats (214 hommes et 214 femmes) de La République en marche, le parti d’Emmanuel Macron, avaient été dévoilés jeudi 11 mai, au lieu des 577 initialement annoncés. Pourquoi ce changement ? En raison de l’afflux de candidatures de dernière minute comme celle de Manuel Valls. "En Marche" a décidé de ne pas investir l'ancien premier ministre mais ne présentera pas de candidat LRM face à lui.

Au-delà du cas " Valls", "il y a des vocations tardives qui s’éveillent" depuis l’élection de d’Emmanuel Macron à l’Élysée, observe le secrétaire général de La République en marche Richard Ferrand.

La date limite de fin du dépôt légal des candidatures en préfecture est ce vendredi 19 mai 2017.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Tarification des transports dans le Grand Besançon : « trop de catégories sociales ont été oubliées » (N. Bodin)

Soumis au vote lors de la dernière assemblée communautaire de Grand Besançon, la question de la nouvelle tarification des transports a fait débat… Accordée pour les demandeurs d’emploi inscrits à pôle emploi, la gratuité totale n’a pas été approuvée pour les collégiens. Nicolas Bodin, à la tête du groupe PS au conseil municipal de Besançon au sein de la majorité de la maire EELV d’Anne vignot, estime que certaines catégories sociales n’ont pas été prises en compte. Il revient sur le sujet dans nos colonnes…

Emmanuel Macron charge Elisabeth Borne de former un « gouvernement d’action »

Dans un entretien à l’AFP ce dimanche 26 juin, Emmanuel Macron assure avoir demandé à la Première ministre, Elisabeth Borne, de lui présenter en fin de semaine prochaine des "propositions" pour "un nouveau gouvernement d’action" qui sera nommé "dans les premiers jours du mois de juillet". Soit, a priori, avant le discours de politique générale de la cheffe du gouvernement devant le Parlement annoncé pour le 5 juillet et l’adoption, le lendemain, du "paquet pouvoir d’achat" en Conseil des ministres.

Emmanuel Macron enjoint les oppositions réticentes à s’inscrire dans la voie de « compromis »

Les oppositions ont fraîchement accueilli l'allocution d'Emmanuel Macron ce mercredi 22 juin 2022 qui, avant d'entamer ce jeudi un marathon international, les a enjointes à "clarifier" dans les 48 heures la manière de "bâtir des compromis" pour résoudre la crise politique née des élections législatives.

Un groupe Nupes à l’Assemblée ? le PS, EELV et le PCF refusent la proposition de J-L Mélenchon

Mise à jour • "La Nouvelle union populaire écologique et sociale devrait se constituer comme un seul groupe" à l'Assemblée nationale, a "proposé" ce lundi 20 juin 2022 Jean-Luc Mélenchon, inquiet que l'obtention de 89 députés par le RN remette en cause son "statut" de première opposition à Emmanuel Macron. La proposition a été déclinée par le PS, EELV et le PCF...

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.68
nuageux
le 28/06 à 3h00
Vent
1.51 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
100 %

Sondage