Alerte Témoin

Peugeot Motocycles : des négociations, le nez dans le guidon

Publié le 02/07/2008 - 08:17
Mis à jour le 02/07/2008 - 08:17

A Mandeure, Peugeot Motocycles va se pencher jusqu’à la fin du mois sur les 35h mais aussi sur son avenir. Les syndicats sont méfiants

1214979581_peugeot_motocycles.jpg
©DR

Au départ il ne devait être question que des 35h. Finalement la direction a choisie d’une négociation "élargie" à partir
de ce mercredi sur l’organisation du travail, des compétences et pour présentés
les projets de nouveaux modèles avec la production d’un nouveau scooter en 2009
dans les usines de Dannemarie(68) et de Mandeure (25) qui embauchent 1 050
salariés.

Les syndicats qui s’étaient opposés à la renégociation des
35h restent méfiants. Pour la CGT et la  CFDT, « la direction prépare le terrain à
des suppressions de d’emplois »

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Confinement dans le Doubs : Joël Mathurin répond à vos questions…

Premier point de situation dans le Doubs suite à la mise en place du confinement sur l'ensemble du territoire. Le préfet du Doubs a pris le temps de répondre à nos questions et à celles internautes dans un entretien à maCommune.info. Le département du Doubs fait partie des 25 en France où le Coronavirus circule le plus activement. Confinement, point sanitaire, déplacements, travail, appel d'urgence des professionnels de santé. Joël Mathurin vous répond...

Retraites, violences sexistes, égalité salariale : 600 manifestants à Besançon pour les droits des femmes

Entre 500 et 600 manifestants se sont réunis de "l'esplanade des droits de l'homme" à Besançon samedi 7 mars 2020 vers 14h30 pour défendre les droits des femmes. Dans le cortège, des femmes, bien sûr, mais aussi des hommes, présents pour demander une "vraie égalité salariale" mais aussi contre les effets de la réforme des retraites envers les femme et pour dénoncer les violences sexistes du quotidien.

Retraites : l’Assemblée rejette la motion de censure de gauche, adoptant du même coup la réforme

L'Assemblée nationale a rejeté dans la nuit du mardi 3 au mercredi 4 mars 2020 la motion de censure de gauche contre le gouvernement, adoptant du même coup en première lecture le projet de réforme des retraites, selon la procédure du 49-3. Dans le même temps, quelques milliers d'opposants à la réforme des retraites ont manifesté mardi à Paris et en province. 700 personnes ont manifesté à Dijon devant la permanence du député LREM Didier Martin. A Besançon ils étaient une centaine devant la permanence du député LREM Éric Alauzet.
Offre d'emploi
 -2.35
ciel dégagé
le 31/03 à 3h00
Vent
3.16 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
84 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune