Plainte contre un instituteur de Chalezeule : enquête classée

Publié le 16/09/2013 - 19:24
Mis à jour le 16/09/2013 - 19:33

En février 2013 les parents d'un élève de l'école de Chalezeule avaient déposé plainte pour violences contre un instituteur de l'établissement. L'enquête est arrivée à son terme. L'enseignant a été mis hors de cause.

PUBLICITÉ

Le père de l’enfant de huit ans avait déposé plainte contre cet enseignant de 59 ans, auquel il reprochait d’avoir été brusque, voire violent avec son fils. Mais d’après le substitut du procureur Thomas Hirth, « l’enquête n’a pas démontré de violences caractérisées de la part de l’instituteur, ni aucune autre infraction de quelque nature que ce soit« .

L’instituteur réaffecté dans une autre école

L’instituteur, qui a mal vécu les accusations dont il a fait l’objet, a été mis hors de cause. A l’occasion de la rentrée de septembre 2013, il a été réaffecté selon son choix dans une autre école des environs de Besançon, comme ses points de mutation le lui permettaient, a indiqué la Direction des services départementaux de l’éducation nationale (DSDEN) du Doubs.

D’après les conclusions de l’enquête de gendarmerie, ce professeur réputé comme étant un peu autoritaire rencontrait des difficultés à gérer sa classe et l’élève de huit ans, quelque peu turbulent. Ses méthodes éducatives étaient visiblement en décalage avec ses élèves, mais aucun fait de violence n’a été jugé répréhensible au niveau pénal.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Loi Blanquer : le SNUipp-FSU organise un apéro revendicatif devant la permanence de Jacques Grosperrin

Loi Blanquer : le SNUipp-FSU organise un apéro revendicatif devant la permanence de Jacques Grosperrin

"Non à l'amendement Grosperrin" • Mardi 14 mai 2019 le syndicat national unitaire des instituteurs, professeurs des écoles et PEGC (affilié FSU) organise une assemblée générale à partir 18h suivi d'un apéro revendicatif devant la permanence du sénateur LR Jacques Grosperrin au 34 rue Bersot à Besançon.

Éducation nationale : Planoise, bientôt une cité éducative ?

Éducation nationale : Planoise, bientôt une cité éducative ?

Le quartier de Planoise à Besançon fait partie des 80 territoires « prioritaires » sélectionnés pour accueillir un dispositif « cité éducative ». Ce dernier servira à coordonner les services d'Etat, les collectivités, les associations et les habitants pour accompagner l'enfant de 3 à 25 ans autour du cadre scolaire. Une enveloppe de 100 millions d'euros sur trois ans sera débloquée pour aider les collectivités dans leurs démarches.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.71
nuageux
le 23/05 à 9h00
Vent
3.09 m/s
Pression
1018.71 hPa
Humidité
67 %

Sondage