Plus facile d'être fidèle à son conjoint qu'à son employeur ?

Publié le 20/04/2015 - 08:45
Mis à jour le 20/04/2015 - 08:45

Près de trois salariés sur quatre estiment qu'il est plus facile d'être fidèle à son conjoint qu'à son employeur, selon un sondage OpinionWay publié lundi 20 avril 2015.

INSOLITE

Selon cette enquête, 75% des salariés assurent qu'il leur paraît plus facile d'être fidèle en couple que dans leur relation à l'entreprise. Mais ils sont tout de même 23% à trouver moins compliqué d'être fidèle à leur entreprise qu'à l'élu de leur coeur, les 2% restants étant indécis.

A en croire ce sondage, les femmes seraient plus fidèles en amour (78%) que les hommes (72%), et moins à l'employeur (21% contre 26% pour les hommes).

Les revenus ont aussi un rôle à jouer, la fidélité à l'entreprise grimpant à 33% chez les salariés au sein d'un foyer gagnant moins de 1.000 euros par mois, contre 12% chez ceux qui gagnent plus de 3.500 euros, ceux-ci mettant plus facilement en avant leur amour pour leur conjoint.

Le sondage montre également que plus d'un salarié sur deux (51%) aimerait changer d'entreprise ou qu'il lui arrive d'y penser. Ce qui donne le plus envie aux salariés d'être fidèle à leur employeur est la proximité avec le domicile (39%), la stabilité de l'entreprise (32%), la relation avec les collègues (31%) et la rémunération (30%).

Ce qui les pousserait en revanche à l'infidélité est avant tout la perspective d'obtenir une augmentation (53%), d'évoluer professionnellement (35%) ou un déclic, comme la découverte d'une passion pour un secteur (33%).

Le sondage a été réalisé en ligne du 17 au 26 mars auprès d'un échantillon représentatif de 1.062 salariés de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Reprise des cultes : « Nous jugeons la jauge à 30 personnes irréaliste et inapplicable en l’état » selon l’Archevêque de Besançon

Dans son discours du 26 novembre 2020, le premier ministre a précisé que la jauge de participation des fidèles aux messes dominicales reste fixée à 30 personnes pour la reprise des célébrations ce 28 novembre, et ce quelle que soit la taille de l’église. Dans une lettre adressée aux curés, prêtres, diacres, délégués pastoraux, équipes de coordination pastorale et aux fidèles du diocèse, l'archevêque de Besançon, Monseigneur Jean-Luc Bouilleret, manifeste son incompréhension concernant "cette mesure arbitraire qui ne prend pas en compte la juste proportion du nombre de personnes en fonction de la taille de l'église".

Violences conjugales : le dépôt de plainte bientôt possible à l’hôpital de Besançon…

Dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes ce 25 novembre 2020, plusieurs acteurs du département ont signé une convention relative à l’accueil, la prise en charge et la prise des plaintes des femmes victimes de violences, dans les locaux du Centre Hospitalier Universitaire de Besançon.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.99
ciel dégagé
le 29/11 à 6h00
Vent
3.13 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
96 %

Sondage