Polémique sur la Tunisie : Joyandet soutient Alliot-Marie

Publié le 21/01/2011 - 07:44
Mis à jour le 21/01/2011 - 07:44

L’ancien secrétaire d’Etat à la Coopération a déclaré au JDD.fr que la polémique sur les propos Michèle Alliot-Marie au sujet de la question tunisienne allait s’éteindre d’elle-même.

PUBLICITÉ




Le maire de Vesoul a est persuadé que la ministre n’a pas "n’a pas voulu dire ce qu’on lui a fait dire" estimant également "le gouvernement n’a pas de leçon à recevoir de la part du Parti socialiste". Il s’est également réjoui que le premier ministre, François Fillon, exprime rapidement sa solidarité auprès de sa ministre.

Mam a  reconnu avoir douté d’elle-même dans cette affaire. « J’ai relu les propos pour vérifier qu’effectivement ce que j’avais dit correspondait bien à ce que je pensais et non pas à ce que j’entendais et aux interprétations qui étaient faites par certains. "Il est évidemment inenvisageable – et je ne peux pas comprendre que certains aient pu faire une interprétation malveillante de mes propos – que la France prête un concours direct aux forces de l’ordre d’un autre pays. C’est contraire à notre légalité, à toute légitimité ».

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

La République en marche a dévoilé lundi ses 19 premiers candidats pour les élections municipales, de Toulon à Mayenne en passant par Pontarlier, en se fixant l'objectif d'atteindre au moins 10.000 conseillers municipaux après mars 2020. Sans surprise, Pierre Simon a été désigné par la commission nationale d'investiture sur Pontarlier. À BesançonIl faudra encore patienter jusqu'à fin juin début juillet pour savoir qui sera investi par "En Marche". 

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Lors des élections européennes de mai dernier, le Parti socialiste a connu une défaite historique en France. Avec 6,2 % des voix, le PS se situe loin derrière les autres grands partis français. Aujourd’hui, le PS lance un appel pour s’associer avec les écologistes qui rejoignent les mêmes valeurs. Martial Bourquin, sénateur du Doubs, approuve cet appel.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 30.32
couvert
le 25/06 à 15h00
Vent
2.01 m/s
Pression
1018.84 hPa
Humidité
52 %

Sondage