Poligny : une librairie reprise par des clients

Publié le 30/10/2009 - 19:20
Mis à jour le 30/10/2009 - 19:20

Faute de repreneur, l'unique librairie de Poligny dans le Jura était vouée à la fermeture, mais une soixantaine de clients, attachés à la "proximité du livre", ont créé une société par actions simplifiée (SAS) qui a permis la réouverture de l'établissement.

PUBLICITÉ
Entre arrivages de cartons, livres à mettre en rayon, nouvelles commandes et clients bien présents en période de rentrée scolaire, les bénévoles de la "Nouvelle librairie polinoise" s’affairent depuis vendredi dernier, date de réouverture du commerce.
"Notre objectif est de maintenir la proximité du livre", explique Mathilde Vergon, présidente de la boutique née des cendres de la dernière librairie de Poligny (4.377 habitants) et des alentours.
 
En difficulté financière, l’ancienne libraire avait fait part à plusieurs de ses clients, début 2008, de son intention de mettre un terme à son activité.
 
Préoccupés par la disparition d’un énième commerce de proximité dans la commune ou attachés à la pérennité de ce lieu de culture, clients et habitants de Poligny et des environs se sont mobilisés pour sauver leur librairie.
 
"Comme il n’y avait pas de repreneur, nous avons fait le pari de trouver un budget", explique Corinne Dalloz qui a travaillé trois ans en librairie à Paris avant de s’installer dans le Jura.
 
Au mois d’août dernier, tous ensemble, ils ont créé une SAS dont le capital est constitué de plusieurs porteurs de part. Chaque part coûte 500 euros, pour un (budget) total de 55.000 euros.
 
Parmi la soixantaine de personnes impliquées, chacune a acheté une, deux ou trois parts, devenant ainsi actionnaire de la SAS qui fonctionne sur le principe d’"une personne égale une voix".
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Vous partez en rando ? GendLoc, la WebApp qui « peut vous sauver la vie »…

Vous partez en rando ? GendLoc, la WebApp qui « peut vous sauver la vie »…

La gendarmerie du Jura rappelle, cet été 2019, l'existence de l'application "Gendloc" qui permet au secours de retrouver plus facilement les personnes égarées dans les milieux montagneux. Des conseils qui prennent encore plus de sens à la suite du décès du randonneur français Simon Gautier en Italie et dont le corps a été retrouvé neuf jours après son appel reçu par les secours... 

Rhodiacéta : avant sa destruction, quel souvenir en garder ?

Rhodiacéta : avant sa destruction, quel souvenir en garder ?

La démolition de la Rhodiacéta est en cours depuis mai 2018. Et si aujourd'hui ses murs tombent pour laisser place à un parc outdoor, ils n'en sont pas moins chargés d'histoire et d'aventures - parfois tragiques. Un photographe bisontin a su les immortaliser, témoignant des nombreux passages d'artistes illégaux et d'aventuriers d'un jour qui s'y sont risqués...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.27
ciel dégagé
le 24/08 à 21h00
Vent
1.97 m/s
Pression
1019.31 hPa
Humidité
82 %

Sondage