Population en Bourgogne Franche-Comté : la seule région française à perdre des habitants entre 2012 et 2017

Publié le 30/12/2019 - 16:43
Mis à jour le 30/12/2019 - 15:22

L'Insee a publié lundi 30 décembre 2019 une étude sur la population en Bourgogne Franche-Comté entre 2012 et 2017. Le bilan fait état de près de 5400 habitants perdus pendant cette période.

©Alexane Alfaro ©
©Alexane Alfaro ©

Avec 2 811 423 habitants au 1er janvier 2017, la Bourgogne-Franche-Comté rassemble 4,3 % de la population de France métropolitaine. Entre 2012 et 2017, elle est la seule région de métropole à perdre des habitants : près de 5 400. La baisse reste modeste, mais elle devrait s’accentuer dans les années à venir selon l'Insee Bourgogne Franche-Comté. Cette évolution démographique est portée par un solde naturel faible sur cinq ans, les naissances l’emportant encore sur les décès jusqu’en 2015. Le solde migratoire reste légèrement déficitaire.

Décroissance démographique partout sauf dans le Doubs et en Côte-d'Or

Entre 2012 et 2017, six des huit départements sont désormais en décroissance démographique.

Dans la Nièvre, la perte de population continue et s’accélère. C’est le département qui connaît le décrochage le plus important de métropole, devant la Haute-Marne et les Ardennes.

Le Jura, la Saône-et-Loire, l’Yonne, la Haute-Saône ainsi que le Territoire de Belfort, qui gagnaient encore des habitants entre 2007 et 2012, en perdent désormais. Le retournement est particulièrement marqué pour la Haute-Saône et le Territoire de Belfort.

Grâce à leur solde naturel positif, le Doubs et la Côte-d’Or sont les deux seuls départements de la région à gagner des habitants, mais à un rythme toutefois inférieur à la moyenne nationale.

5 400 habitants en moins depuis 2012 en Bourgogne-Franche-Comté Évolution de la population de Bourgogne-Franche-Comté ©Insee Bourgogne Franche-Comté ©
©Insee, Recensements de la population

Dijon gagne des habitants, Besançon en perd, mais le Grand Besançon en gagne

À l’image de la région, les plus grandes communes perdent des habitants, à l’exception de Chalon-sur-Saône et surtout de Dijon qui gagne près de 4 900 habitants en cinq ans. Cependant, si la population de Besançon diminue, ce n’est pas le cas de son intercommunalité dont la croissance démographique s’est amplifiée. Situées aux franges de la région, Sens et Mâcon profitent du dynamisme des régions limitrophes, respectivement l’Île-de-France et Auvergne-Rhône-Alpes : leur population augmente sensiblement.

Enfin, les pertes d’habitants s’accélèrent dans les communes isolées, ou situées dans des zones économiquement fragilisées. C’est le cas notamment d’Autun, de Cosne-Cours-sur-Loire, d’Audincourt et de Saint-Claude.

Mâcon et Sens profitent du dynamisme des régions limitrophes et gagnent des habitants Évolution de la population des principales communes de Bourgogne-Franche-Comté ©Insee, Recensements de la population ©
©Insee, Recensements de la population

Intercommunalités : des évolutions contrastées - Évolution de la population dans les principales intercommunalités de Bourgogne-Franche-Comté Note : CU : communauté urbaine, CA : communauté d’agglomération, CC : communauté de communes. ©Insee, Recensements de la population ©
©Insee, Recensements de la population

Infos +

Précision de l'Insee : afin d’améliorer la prise en compte de la multi-résidence, notamment pour les enfants en résidence partagée, le questionnaire du recensement de la population a changé en 2018. L'évolution de population mesurée entre 2012 et 2017 est ainsi affectée d’un très léger effet questionnaire qui est négligeable sur cette période.

Publié le 30 décembre 2019 à 16h43 par Alexane
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Une femme retrouvée morte près de Besançon : « très probablement » un féminicide 

Une femme a été retrouvée morte dans le coffre de sa voiture vendredi 24 juillet au soir à Guillon-les-Bains près de Besançon. Elle a "très probablement" été tuée par son compagnon, mortellement blessé ensuite par le tir d'un gendarme après s'être montré ultra-violent, a indiqué dimanche le procureur de la République de Besançon.

Crues : un « dispositif exceptionnel » demandé à J. Castex pour les agriculteurs

À l’occasion de la venue de Jean Castex en Haute-Saône ce 23 juillet 2021, le syndicat FDSEA et la Chambre d’agriculture expliquent dans une lettre que les exploitants agricoles sont nombreux a avoir été impacté par fortes précipitations…Ils demandent une aide exceptionnelle.

Pontarlier : le Super Comice 2021 reporté en 2022, les animations et expositions maintenues

La Ville de Pontarlier et la Fédération des comices du Doubs ont décidé après concertation et d'un commun accord de reporter l'édition 2021 du Super Comice au samedi 22 octobre 2022, en raison de la crise sanitaire actuelle et des restrictions qui rendent "très difficile" l'organisation en amont des comices dans les cantons ainsi que le jour J, en coeur de ville, le Super comice.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21.59
pluie modérée
le 27/07 à 18h00
Vent
3.48 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
46 %

Sondage