Alerte Témoin

Pour bien commencer le printemps au jardin, rendez-vous aux Pépinières Bisontines !

Publié le 29/04/2019 - 07:00
Mis à jour le 18/06/2019 - 09:51

PUBLI-INFO •

Ouvertes depuis 2011, chemin des Vallières à Port Douvot à Besançon, les Pépinières bisontines cultivent des dizaines de milliers d'espèces végétales (potagères, vivaces, fruitières, aromatiques…). Elles sont destinées aux particuliers comme aux professionnels pour verdoyer leur environnement. Et David Dussert, gérant de l'entreprise, vous donne une astuce pour les rendre plus fortes et plus résistantes même contre la sécheresse : la mycorhization. Explications…

Depuis plus de 25 ans, David Dussert travaille au milieu des fleurs, des haies et des plantes potagères. Passionné depuis son enfance par la culture des végétaux grâce à ses parents, eux-mêmes pépiniéristes, il cherche perpétuellement des techniques pour obtenir des végétaux beaux et résistants aux maladies des plantes. Si le terreau qu’il utilise est certifié bio, le pépiniériste bisontin travaille depuis 7 ans en collaboration avec un laboratoire sur la mycorhization. Mais qu’est-ce que c’est ?

« Pas besoin de traitement avec la mycorhization » 

Une mycorhize, qui vient du grec « myco » soit « champignon » et de rhiza « racine », est le résultat de l’association symbiotique entre des champignons et les racines des plantes. La mycorhization « permet aux plantes de mieux absorber l’eau et résiste aux champignons pathogènes », explique David Dussert. « Nous avons fait l’expérience avec deux plants de tomates, l’un avec une mycorhize, l’autre sans : le plant de tomate avec une mycorhize a développé beaucoup plus de racines que l’autre, ce qui est bien », précise-t-il.

Le gérant de la pépinière a également testé ce système naturel sur un pêcher de vigne qui avait une cloque (maladie courante chez les pêchers et les amandiers). « Nous avons constaté que la cloque diminuait d’année en année grâce à la mycorishation », raconte David Dussert, « il n’y a donc pas besoin de traitement comme la bouillie bordelaise avec la mycorhization ».

Cette technique naturelle permet de protéger les plants contre les maladies telles que le Mildiou ou la cloque. De plus, la mycorhization, contrairement à l’apport d’engrais, se pratique une seule fois dans la vie de la plante.

La mycorishation contre la sécheresse

En prévention d'une éventuelle sécheresse cet été, David Dussert vous expliquera l'intégralité de son processus de mycorhization mis en place à la pépinière. Cela permet un arrosage très limité de son jardin tout en respectant son bon développement. Ils vous conseillera pour mettre en place ce processus au sein de votre jardin et préserver un maximum vos plantations.

Des fruits, des légumes, des fleurs en veux-tu, en voilà ! 

Les Pépinières bisontines proposent d’innombrables plants potagers, aromatiques et fruitiers.

La tomate, la star de cette année : David Dussert propose un large choix de variétés de tomates notamment des plants de tomates greffées.

Et les autres légumes… Plus de 30 variétés y sont produites sans oublier les courgettes, concombres, potirons, melons, maïs doux, artichauts, choux, salades, rhubarbe, poireaux, etc.

Du côté des aromates, l’entreprise propose de la menthe, de la coriandre, de la ciboulette, du basilic, du thym ou encore de l’aneth, le cerfeuil, le fenouil le persil, etc.

Pour les fruits, voilà de quoi cultiver d’une immense salade de fruits avec poirier, pommier, cerisier, groseillier, kaki, cassis, kiwi, framboisier, myrtille, figuier…

Plantes vivaces, espaces verts et arbustes d’ornements

Les variétés de plantes vivaces sont très nombreuses aux Pépinières bisontines : œillets, lavande, digitale, iris, hosta, heuchère, aubriète, hemerocallis… mais aussi des haies et arbustes pour habiller terrasses et terrains.

Les plantes annuelles fleuries telles que les géraniums, particulièrement utiles sur les terrasses contre les moustiques, sont en nombre sous la serre de David Dussert avec pas moins de 60 variétés toute l'année et mises à disposition de la clientèle ce printemps et pendant tout l'été.

Les plantes méditerranéennes telles que les pivoines et les pétunias sont également très prisées en cette saison … Rendez-vous à la pépinière !

Infos + 

  • David Dussert conseille d’installer les plants potagers dans le jardin fin avril. Le printemps est également la bonne période pour planter des arbres fruitiers… À vos pelles !

Infos pratiques

  • Les Pépinières Bisontines
  • 1 chemin des Vallières à Port Douvot – 25000 Besançon (à côté d’Emmaüs)
  • Tél. : 06 88 07 50 23
  • Mail : pepinieresbisontines@gmail.com
  • Site internet : google.com/site/pepinieresbisontines
  • Ouvert du lundi au samedi de 9h à 12h et de 14h à 19h
  • Le dimanche et jours fériés de 9h30 à 12h et 14h30 à 18h
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

16 % des ménages de Bourgogne-Franche-Comté se chauffent au fioul

Alors que le gouvernement vient d'annoncer qu'à partir de 2022, les Français ne pourraient plus installer chez eux de chaudière à fioul ou charbon, l'Insee Bourgogne Franche-Comté explique que 206.300 ménages se chauffent au fioul, soit 16,1% des ménages de la région. La Bourgogne Franche-Comté se place devant les régions Grand-Est et Bretagne (15 %) bien loin devant l'île-de-France (6%) et la Corse (3%).

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Sécurité à Planoise : le préfet du Doubs saisit l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     26.35
    ciel dégagé
    le 07/08 à 18h00
    Vent
    1.68 m/s
    Pression
    1017 hPa
    Humidité
    51 %

    Sondage