Pour Ensemble ! BFC, "il y a urgence à reconstruire une Gauche véritable"

Publié le 09/12/2015 - 18:12
Mis à jour le 16/04/2019 - 14:59

Le mouvement politique Ensemble ! de Bourgogne Franche-Comté a souhaité s’exprimer à propos des résultats du premier tour des élections régionales qui « marquent une nouvelle étape dans la crise politique que traverse aujourd’hui notre pays » dans un communiqué de ce mercredi 9 décembre 2015.

 ©
©

Le mouvement du Front de Gauche a déploré la situation du FN qui est arrivé en tête dans 6 régions, dont la Bourgogne-France-Comté, lors du premier tour des régionales. Selon eux, "le FN s’affirme de plus en plus comme une force qui prétend gouverner le pays en exacerbant les divisions, le racisme et la xénophobie au sein du peuple. Il constitue une menace pour les droits démocratiques et sociaux qui existent encore dans le pays et constituent l’acquis de luttes collectives".

Moins de 5%

La liste de rassemblement l’Alternative à Gauche à laquelle a participé le collectif Ensemble ! n’a pas atteint le seuil des 5%. Selon les représentants BFC du parti, "l'espoir à gauche ne parvient pas à émerger face aux politiques libérales et d’austérité du gouvernement Valls-Macron, aux réformes territoriales imposées, qui creusent le lit de l’extrême droite". 

Le Front de Gauche a souhaité poursuivre : "nous comprenons le sentiment de colère,  de trahison et d’abandon ressenti par celles et ceux qui ne  veulent plus voter pour le PS, et nous le partageons en bonne partie. Mais au delà de cette élection, il y a urgence à reconstruire  une Gauche véritable, sociale, solidaire et écologiste, qui ne renonce pas à défendre les intérêts des classes populaires". 

"Faire barrage au FN"

Les militant-e-s d’Ensemble ! Bourgogne-Franche-Comté ont annoncé être "disponibles pour toute initiative permettant de travailler à ce regroupement et cette dynamique citoyenne". Ces derniers souhaitent "qu'aucune voix dimanche prochain ne renforce encore la droite et l'extrême-droite". Pour eux, il faut "faire barrage à la main-mise du FN sur la région car cela aurait des conséquences graves pour le quotidien des femmes, des jeunes, des personnes d'origine étrangère, pour la culture et pour les valeurs de partage et de solidarité, sans parler de la violence et de la haine ainsi libérées et publicisées".

(Communiqué) 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Législatives 2024 : le collectif “à gauche citoyens” appelle à voter pour le Nouveau Front populaire

Dans un communiqué du 15 juin 2024, l’association "à gauche citoyens !" se réjouit de l’accord intervenu entre les forces de gauche et les écologistes et de la constitution du Nouveau Front populaire. "Cela répond à la raison d’être de notre association depuis sa création", est-il précisé.

Les Républicains : l’exclusion d’Eric Ciotti, invalidée par le tribunal judiciaire de Paris

La justice a suspendu l’exclusion d’Eric Ciotti, président de LR, a-t-on appris vendredi 14 juin. Pour rappel, le bureau politique de son parti s’était réuni le 12 juin pour l’évincer après ses déclarations sur son alliance avec l’extrême droite dans le cadre des élections législatives.

Législatives 2024 : cette fois, le Mouvement Franche-Comté appelle à ne pas voter pour LFI

Après avoir appelé les Francs-Comtois à ne pas voter aux prochaines législatives pour l’extrême droite, le RN, parti ”national-centraliste” en ce qu’il souhaite détruire l’Europe et supprimer les régions, le Mouvement Franche-Comté leur demande, ce vendredi 14 juin, ne pas voter pour les candidats de La France insoumise, parti co-fondateur du Nouveau Front populaire.

Législatives 2024 : à Besançon comme en France, les lieux de musiques actuelles appellent à faire barrage à l’extrême droite

Dans un communiqué de la Fédération des lieux de musiques actuelles (Fedelima) diffusé vendredi 14 juin 2024, le monde des arts et de la culture appellent à se mobiliser aux élections législatives pour ”faire barrage à l’extrême droite”. Un texte relayé notamment par La Rodia et Le Bastion à Besançon.

Accord signé au Nouveau Front populaire : Dominique Voynet, candidate dans le Doubs

Les Écologistes, le Parti socialiste, la France insoumise et le Parti communiste ont trouvé et signé jeudi 13 juin au soir un accord pour la création d'un "Nouveau Front populaire", après l'annonce de la dissolution de l'Assemblée nationale le 9 juin dernier. Dominique Voynet (EELV), ancienne ministre et secrétaire régionale d'Europe Écologie-Les Verts en Bourgogne-Franche-Comté est candidate dans la deuxième circonscription du Doubs, supplée par Anthony Poulin, adjoint à la maire de Besançon.

Législatives 2024 : Éric Alauzet se retire et laisse la place à Benoît Vuillemin

Selon un communiqué du 13 juin 2024, le député de la deuxième circonscription du Doubs du parti Renaissance, Éric Alauzet, a décidé de se retirer de la campagne pour l’élection législatives anticipée des 30 juin et 7 juillet. Il confirme la candidature de Benoît Vuillemin, maire de Saône et vice-président de Grand Besançon Métropole.

Législatives 2024 : un collectif mobilisé contre l’extrême droite à Besançon

À l'initiative de la Ligue des droits de l'Homme, une cinquantaine d'associations, d'ONG et d'organisations syndicales se sont réunies lundi 11 juin 2024 et ont décidé de former un collectif suite aux résultats des élections européennes. Pour rappel, une mobilisation contre l’extrême droite est prévue samedi 15 juin 2024 à 15h00 place de la Révolution à Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13.53
légère pluie
le 17/06 à 3h00
Vent
1.43 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
96 %