Retour de la consigne des bouteilles en verre en Bourgogne Franche-Comté, "J'aime mes bouteilles" a besoin d'un coup de pouce

Publié le 12/11/2020 - 11:29
Mis à jour le 19/11/2020 - 15:38

L’association "J’aime Mes Bouteilles" travaille depuis quelques années à recréer une filière de réemploi des bouteilles de vin et de bière dans la région Bourgogne Franche-Comté. L’équipe compte mettre en place le cercle vertueux de la consigne sur le début de l’année 2021. Pour démarrer ce projet plus concrètement, une campagne de financement participatif est lancée depuis le mois d'octobre 2020. Objectif : 10.000€.

L'équipe de J'aime mes bouteilles : Aude, Muriel et Delphine. ©DR ©

Suite à l’Assemblée Générale du 22 octobre 2020, il a été officialisé que le démarrage se ferait en partenariat avec 15 producteurs locaux et 5 points de collecte.

Une des étapes pour rendre le service opérationnel est d’équiper ces points de collecte partenaires en leurs fournissant des caisses et des meubles pouvant accueillir les bouteilles que leurs clients déposeront prochainement et de la communication pour sensibiliser et accompagner les particuliers dans leur changement de pratique. J’aime Mes Bouteilles sera aussi présente pour aider ces magasins à aménager un point de stockage répondant aux normes du réemploi.

Pour cela, une campagne de financement participatif à été lancée le 19 octobre 2020 dans le but de collecter des fonds destinés à ces investissements.

Objectif : 10.000€ avant le 1er décembre 2020 !

La plateforme Miimosa porte le projet sous le nom de "J’aime Mes Bouteilles, pleines oui, mais vides aussi !". Le principe est simple, les contributeurs peuvent faire un don à partir de 1€ et à partir de 10€. Ils ont la possibilité de choisir des cadeaux nommés "contreparties" : autocollant, sac de transport, bouteilles de bière et de vin des producteurs partenaires, mais aussi des expériences telles qu'une invitation à l’inauguration d’un point de collecte, une soirée dégustation de vin ou encore une visite de la station de lavage sont proposées.

En date du 10 novembre 2020, ce sont déjà 89 contributeurs qui soutiennent le projet pour un montant de 7.740€. "Le premier pallier de 7.000€ est atteint et nous comptons sur votre soutien pour atteindre et même dépasser le nouvel objectif de 10.000€", précise l'équipe de J'aime mes bouteilles composée d’Aude Weiss, de Muriel Charlet et plus récemment de Delphine Renevier.

Le futur.es contributeurs et contributrices ont jusqu’au 1er décembre pour "faire parti de la grande aventure du retour de la consigne" en se connectant sur https://www.miimosa.com/fr/projects. Les contributions par chèque sont aussi les bienvenues : J’aime Mes Bouteilles/Clus’Ter Jura, 55 rue Basse, 39570 Conliège.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Violences policières, article 24, formation des forces de l’ordre… Entretien avec Emmanuelle Cordier, policière à Besançon

Après les attentats de 2015 suite auxquels les Françaises et le Français embrassaient les forces de l'ordre, qu'est-ce qui a changé dans leurs relations ? Y a-t-il des brebis galeuses au sein de la police ? Pour ou contre l'article 24 de la proposition de loi de "sécurité globale" ? Nous avons rencontré Emmanuelle Cordier, déléguée interdépartementale unité SGP Police du Doubs à Besançon pour en parler.

Skier à l’étranger ? Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives »

Y’aura-t-il des mesures contraignantes pour empêcher les Français d’aller skier à l’étranger? “S’il y a des pays qui maintiennent des stations ouvertes, il y aura des contrôles pour dissuader les Français” et pour “ne pas créer une situation de déséquilibre avec des stations en France”, a lancé le président Macron ce mardi 1er décembre lors d’une conférence de presse, en marge d’une visite du Premier ministre belge Alexander de Croo.

Missions et enjeux de la 7e brigade blindée de l’armée de Terre. On en parle avec le général Pierre-Yves Rondeau

Envoyés en mission pour 3 à 6 mois à travers le monde (Mali, Côte d'Ivoire, Liban…), les militaires de la 7e brigade blindée, subordonnée à la 1re division dont l'État-major est à Besançon, rentreront en France début 2021 en permission avant de reprendre une année d'entraînement. Le général de brigade Pierre-Yves Rondeau nous parle des missions de ces militaires et des prochains enjeux.

Sondage – En ce moment, soutenez-vous les forces de l’ordre ?

En plein débat sur l'article 24 de la proposition de loi dite de "sécurité globale", des images d'actes de violences de la part de policiers en service ont été rendues publiques ces dernières semaines (évacuation d'un camp de migrants, affaire Michel Zecler, manifestations...). Si certains critiquent les forces de l'ordre et leur hiérarchie, d'autres les défendent et évoquent un "surmenage". Et vous, soutenez-vous les forces de l'ordre malgré l'actualité ? C'est notre sondage de la semaine.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 5.66
légère pluie
le 04/12 à 3h00
Vent
4.13 m/s
Pression
986 hPa
Humidité
68 %

Sondage