Retour de la consigne des bouteilles en verre en Bourgogne Franche-Comté, "J'aime mes bouteilles" a besoin d'un coup de pouce

Publié le 12/11/2020 - 11:29
Mis à jour le 19/11/2020 - 15:38

L’association "J’aime Mes Bouteilles" travaille depuis quelques années à recréer une filière de réemploi des bouteilles de vin et de bière dans la région Bourgogne Franche-Comté. L’équipe compte mettre en place le cercle vertueux de la consigne sur le début de l’année 2021. Pour démarrer ce projet plus concrètement, une campagne de financement participatif est lancée depuis le mois d'octobre 2020. Objectif : 10.000€.

L'équipe de J'aime mes bouteilles : Aude, Muriel et Delphine. ©DR ©
L'équipe de J'aime mes bouteilles : Aude, Muriel et Delphine. ©DR ©

Suite à l’Assemblée Générale du 22 octobre 2020, il a été officialisé que le démarrage se ferait en partenariat avec 15 producteurs locaux et 5 points de collecte.

Une des étapes pour rendre le service opérationnel est d’équiper ces points de collecte partenaires en leurs fournissant des caisses et des meubles pouvant accueillir les bouteilles que leurs clients déposeront prochainement et de la communication pour sensibiliser et accompagner les particuliers dans leur changement de pratique. J’aime Mes Bouteilles sera aussi présente pour aider ces magasins à aménager un point de stockage répondant aux normes du réemploi.

Pour cela, une campagne de financement participatif à été lancée le 19 octobre 2020 dans le but de collecter des fonds destinés à ces investissements.

Objectif : 10.000€ avant le 1er décembre 2020 !

La plateforme Miimosa porte le projet sous le nom de "J’aime Mes Bouteilles, pleines oui, mais vides aussi !". Le principe est simple, les contributeurs peuvent faire un don à partir de 1€ et à partir de 10€. Ils ont la possibilité de choisir des cadeaux nommés "contreparties" : autocollant, sac de transport, bouteilles de bière et de vin des producteurs partenaires, mais aussi des expériences telles qu'une invitation à l’inauguration d’un point de collecte, une soirée dégustation de vin ou encore une visite de la station de lavage sont proposées.

En date du 10 novembre 2020, ce sont déjà 89 contributeurs qui soutiennent le projet pour un montant de 7.740€. "Le premier pallier de 7.000€ est atteint et nous comptons sur votre soutien pour atteindre et même dépasser le nouvel objectif de 10.000€", précise l'équipe de J'aime mes bouteilles composée d’Aude Weiss, de Muriel Charlet et plus récemment de Delphine Renevier.

Le futur.es contributeurs et contributrices ont jusqu’au 1er décembre pour "faire parti de la grande aventure du retour de la consigne" en se connectant sur https://www.miimosa.com/fr/projects. Les contributions par chèque sont aussi les bienvenues : J’aime Mes Bouteilles/Clus’Ter Jura, 55 rue Basse, 39570 Conliège.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Castex annonce de nouvelles mesures contre les violences faites aux femmes : les actions déclinées dans le Doubs

Le Premier ministre, Jean Castex, a arrêté jeudi 25 novembre de nouvelles mesures "afin de renforcer la protection des victimes et la lutte contre les violences" à l'occasion de la Journée pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, notamment l'ouverture de nouvelles places d'hébergement. Dans le Doubs, Jean-François Colombet, préfet du Doubs, a réuni en préfecture le groupe de travail départemental sur les violences faites aux femmes du conseil départemental de prévention de la délinquance, d’aide aux victimes, de lutte contre les drogues, les dérivés sectaires et les violences faites aux femmes.

Eric Monnin publie un nouveau livre sur l’histoire des Jeux olympiques d’hiver

Après Un siècle d'olympisme en hiver : De Chamonix à Salt Lake City en 2001, De Chamonix à Vancouver : un siècle d'olympisme en hiver en 2010, De Chamonix à Sotchi : Un siècle d’olympisme en hiver en 2013 ou encore De Chamonix à PyeongChang : Un siècle d’olympisme en hiver en 2017, Eric Monnin, universitaire spécialiste de l'olympisme, a sorti De Chamonix à Beijing – Un siècle d'olympisme en hiver (éd. Désiris) ce mois de novembre 2021.

Violences faites aux femmes : « Des photos à l’envers pour remettre les idées à l’endroit » à Besançon et Dijon

Laëtitia Martinez, vice-présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté notamment en charge de l’égalité réelle, a inauguré, ce lundi 22 novembre à Dijon, l’exposition Des photos à l'envers pour remettre les idées à l'endroit, aux côtés des représentantes et représentants du Collectif Droits des femmes 21.

Mineurs isolés étrangers en formation : « Quand on fait les choses dans le bon ordre, ça se passe bien quand les jeunes ont 18 ans » (E. Borne)

La ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion Elisabeth Borne était en visite ce mardi matin à l'Ecole de production de Besançon, qui forme des jeunes à partir de 15 ans, rencontrant des difficultés scolaires et personnelles, dont des mineurs étrangers isolés.

Violences conjugales en 2020 : le Doubs est le département le plus concerné en Bourgogne Franche-Comté

Les services de police et de gendarmerie ont enregistré une hausse de 10% des violences conjugales qui ont concerné 159.400 personnes tous sexes confondus en 2020, a annoncé lundi le service statistiques du ministère de l'Intérieur. En Bourgogne Franche-Comté, près de 4,5 femmes âgées de plus de 20 ans  sur 1.000 ont été victimes de violences conjugales en 2020. Le Doubs (6) est le département le plus touché
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.33
légères chutes de neige
le 27/11 à 9h00
Vent
4.95 m/s
Pression
994 hPa
Humidité
98 %

Sondage