Première Maison Passive labellisée : des portes ouvertes pour découvrir le concept…

Publié le 29/11/2019 - 13:59
Mis à jour le 29/11/2019 - 10:37

Maisons Moyse, constructeur de maisons individuelles, a lancé la première « maison passive » en novembre 2018 à Besançon. Ce vendredi, elle obtiendra sa certification par la fédération française de la construction passive (maison sans chauffage). Des portes ouvertes permettront au public de découvrir ce concept les 29 et 30 novembre 2019 à Besançon.

Le constructeur a produit une quinzaine de maisons passives ou dites "sans chauffage" depuis novembre 2018. Le concept est même poussé dans le Haut-Doubs où les températures hivernales sont connues pour être rigoureuses."Cela fonctionne très bien", précise Julien Moyse.

Une maison sans chauffage ?

Cette maison est conçue pour être de "très basse consommation", est-il indiqué. Elle n'a donc pas de chauffage conventionnel. Elle permet d'optimiser l'énergie grâce à la "performance de son isolation thermique, son excellente étanchéité à l'air, sa ventilation et son apport en énergie solaire", explique Les Maisons Moyse qui précise que la température moyenne intérieure se maintient autour de 21°C même en période de grand froid ou canicule. Grâce à la performance de son isolation thermique, la maison passive permet d'avoir un "confort inégalable".

Par quoi cela se traduit ?

L'orientation bioclimatique de la maison sur son terrain joue également un rôle important dans le process. "Les baies vitrés sont orientées plein Sud afin que la maison puisse bénéficier pleinement de l'apport solaire", souligne le constructeur. Au nord seront donc positionnées les pièces dites "tampons" à savoir le garage, le cellier… Le tout est de "récupérer les apports de chaleur naturels mais également ceux de l'activité des occupants de la maison". Les murs sont ainsi très épais et l'isolation est renforcée.

Infos +

  • Portes ouvertes le 29 novembre de 14h00 à 18h00 et le 30 novembre de 9h à 12 et de 14h à 18h. Le rendez-vous est donné aux Maisons Moyse, 59 Chemin des Planches à Besançon (des navettes sont organisées par le constructeur pour se rendre sur le site).
  • Pour toutes questions ou visites : 03 81 60 77 00

Economie

Faute de neige, la station de Métabief déplore un manque à gagner de 3 millions d’euros cet hiver…

Face au manque cruel de neige sur la saison 2023-2024, la station de Métabief n’a pas pu faire le chiffre d’affaires espéré malgré la réactivité des équipes. La station a d’ailleurs dû fermer mi-février. Philippe Alpy, président du syndicat mixte du Mont d’Or, nous en parle…

Haut Conseil des finances publiques : le gouvernement n’a “pas les moyens” de réaliser des baisses d’impôts sèches

Pierre Moscovici, président du Haut Conseil des finances publiques (HCFP), a estimé mercredi 17 avril 2024 que le gouvernement "n'avait pas les moyens" au vu de l'état de ses finances publiques, de faire des "baisses d'impôts sèches", contrairement aux promesses de l'exécutif.

La CCI Saône Doubs encourage les entreprises locales à prendre des élèves secondes en stage

La Chambre des Commerces et de l'Industrie Saône - Doubs propose aux entreprises du territoire d'envoyer par le biais du site 1jeune1solution des offres de stage pour la période du 17 au 28 juin. Cette plateforme permet de répertorier les offres des entreprises, associations ou d'autres organismes où les élèves peuvent candidater.

Qui sont les travailleurs indépendants en Franche-Comté ?

Depuis novembre 2022, le nombre de travailleurs indépendants (TI) n’a cessé d’augmenter en Franche-Comté avec un rythme moins soutenu qu’en 2021, selon les dernières donnés de l'Urssaf Franche-Comté. La région compte désormais 59.500 indépendants dont 27.900 travailleurs indépendants classiques et 31.600 auto-entrepreneurs (AE).

En 2024, le salon Micronora fêtera ses 75 ans, ”l’heure du renouveau”

Thierry Bisiaux, président de Micronora et Fanny Chauvin, directrice de Micronora ont présenté mardi 26 avril 2024 la prochaine édition du salon des microtechniques Micronora qui se tiendra du 24 au 27 septembre à Micropolis à Besançon. Le thème de cette année : les microtechniques intelligentes. Déjà 90% des espaces exposants sont réservés…

Pour une “école promotrice de santé”, les académies de Bourgogne Franche-Comté et l’ARS signent une convention

Pour renforcer la coordination entre ARS et rectorats de la région académique, au service de la santé des élèves de Bourgogne-Franche-Comté, Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique et de l’académie de Besançon, Pierre N’Gahane, recteur de l’académie de Dijon, et Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’ARS, ont signé une convention de partenariat, ce lundi 15 avril, à Dijon, dans les locaux de l’Agence Régionale de Santé.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 3.73
partiellement nuageux
le 18/04 à 21h00
Vent
0.32 m/s
Pression
1024 hPa
Humidité
91 %