Primaires : " Pas assez de professeurs des écoles dans le Doubs " (syndicats)

Publié le 06/09/2019 - 18:09
Mis à jour le 06/09/2019 - 18:09

Le syndicat SNuipp-FSU 25 alarme, ce vendredi 6 septembre 2019 sur les conditions dans lesquelles s’est effectuée la reprise dans le premier degré pour les écoles du département du Doubs.

image d'illustration
 © Alexane Alfaro
image d'illustration © Alexane Alfaro

Le manque de professeurs

" Neuf enseignant.es des écoles manquent pour pourvoir des postes", précise le syndicat qui indique que "des titulaires remplaçants y sont affectés en urgence, mais "qu'ils manqueront pour effectuer des remplacements pendant toute l’année".

Plus de 250 maîtresses et maîtres d’école "affectés seulement le 28 août"

"Difficile de s’organiser et de préparer la rentrée scolaire quand il faut attendre le 28 août au soir pour savoir si on sera nommé à Montbéliard, Besançon, Levier, Mouthe ou encore Maîche avec des élèves de petite section de maternelle ou de CM2...", s'inquiète le syndicat.

Une augmentation de 300€ pour les enseignant.es ?

Les salières sont une question qui préoccupe également les syndicats : "Il s’agit de 300€ annuels bruts en moyenne (donc moins de 20€ nets par mois) qui avaient été prévus pour janvier 2019 par le précédent gouvernement et dont la mise en oeuvre avait été repoussée. Ces 20€ en moyenne seront déjà amputés de 6 à 16€ dès janvier prochain par l’augmentation des cotisations retraite. En fait, certains professeurs verront leur salaire baisser".

L’instruction obligatoire à 3 ans

C'est un point d'inquiétude pour le syndicat qui explique que cette nouvelle mesure "oblige le financement de la maternelle privée par des fonds publics". Elle imposerait également une "lourdeur administrative" sur le contrôle de la fréquentation l'après-midi.

Des méthodes d'enseignement contestées

"Les programmes de 2015, plébiscités par toutes et tous, car ils présentent des objectifs ambitieux dans le respect du développement de l’enfant (apprentissage par le jeu, les manipulations...) souffrent de préconisations contradictoires du Ministre que tendent à « primariser » l’école maternelle", explique le syndicat. Autre point de discorde, la notation que le syndicat qualifie "d'inadaptée" en CP et CE1. " À l’école élémentaire, le Ministre persiste et reconduit l’opération des évaluations nationales en CP et CE1 malgré le constat largement partagé d’inefficacité".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

UTBM : 50 heures pour créer un court-métrage lors du festival Film d’un jour

Organisé par les étudiants de l’université de technologie de Belfort-Montbéliard, la 19e édition du festival Film d’un jour revient cette année dans l’Aire urbaine pour une 19e édition du 9 au 11 mai 2024. Durant ce festival, les étudiants sont réunis autour d’un même objectif commun, parvenir à créer un court métrage de A à Z en 50h maximum.  

Une équipe UTBM en finale nationale des Entrep’

L’équipe Modul’ de l’Université de Technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM) a décroché la victoire au concours des Entrep’ de Franche-Comté face à 17 autres équipes de la région. En promouvant une nouvelle définition de la productivité axée non pas sur l'augmentation des heures de travail, mais sur leur optimisation, apprend-on mercredi 24 avril 2024.

Gabriel Attal appelle la Nation à se mobiliser contre la violence des jeunes

+ Nouvelles mesures • "Mobilisation générale" et "sursaut d'autorité", Gabriel Attal a promis une réponse rapide de son gouvernement, avant l'été, à l'"addiction à la violence" d'une partie de la jeunesse, lors d'un déplacement jeudi 18 avril 2024 dans la ville de Viry-Châtillon (Essonne) pour son centième jour à Matignon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 7.68
partiellement nuageux
le 19/05 à 0h00
Vent
1.85 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
97 %